Meilleur rapport qualité prix des voitures

Quel est le meilleur rapport qualité-prix des voitures 2020 ?

« Small (and medium) is beautiful » : entre les voitures citadines et les modèles de milieu de gamme, voici quelques-unes des voitures les plus ayant le meilleur rapport qualité prix sur le marché.

Meilleur rapport qualité prix des voitures
Meilleur rapport qualité prix des voitures

Il faut être prudent. Les semaines dramatiques de confinement dues à la tragique pandémie de coronavirus pourraient avoir un impact majeur sur toute décision de procéder à l’achat d’une nouvelle voiture. Ceci, ajouté aux besoins d’une large « tranche » de clients qui n’ont pas de dotations économiques particulières, suggère qu’ils devraient concentrer leur attention sur la production « de base ».

Cela ne signifie pas nécessairement des modèles « médiocres » ou « maigres » du point de vue de la qualité de l’équipement ou de la construction : les études sur les économies d’échelle, la rationalisation des processus de production et les synergies entre les constructeurs ont, au fil du temps, conduit à des offres attrayantes même parmi les voitures de ville et les voitures classées génériquement « à petit budget ».

Les six voitures ayant le meilleur rapport qualité prix

Voici un tour d’horizon des modèles présentant les caractéristiques les plus commodes en termes de prix de vente, d’équipement et de soin dans l’exécution du montage : un rapport qualité / prix favorable, en somme.

Citroën C1

Citroën C1 meilleur rapport qualité prix voiture
Citroën C1 meilleur rapport qualité prix voiture

Avec deux configurations de carrosserie (trois portes et cinq portes) et des dimensions extérieures super-compactes (moins de trois mètres et demi de long), ce petit modèle attrayant de Citroën, qui partage sa plate-forme et sa disposition mécatronique avec la Peugeot 108 et la Toyota Aygo, est suffisamment bien fini, économique et spacieux pour quatre personnes. D’autre part, il est disponible en une seule motorisation (le 1.0 Toyota à calage variable à partir de 72 ch). En version « base » cinq portes (c’est-à-dire 1.0 VTi S&S Live), la gamme standard offre des feux diurnes à LED, une direction assistée électrique à assistance variable, un ordinateur de bord, un volant réglable en hauteur, une prise 12V, une assistance au freinage d’urgence, un contrôle électronique de la traction, une assistance au démarrage en pente, un ABS avec répartition électronique des freins et un ESC.

Pour

  • Faible consommation de carburant : la Citroën C1 se distingue par sa remarquable économie en termes de « soif ». En fait, le petit 1.0 à temps variable consommerait en moyenne 3,9 litres d’essence aux 100 km. Si l’on considère le réservoir de 35 litres, cela donne une autonomie (théorique) d’environ 890 km.
  • Il est résolument agile : avec une longueur de 3,47 m (pour une largeur de 1,62 et une hauteur de 1,46) et un empattement de 2 340 mm, la maniabilité est l’un de ses traits distinctifs. La Citroën C1 est donc particulièrement à l’aise dans la circulation urbaine (une caractéristique, celle-ci, encore amplifiée par une direction « légère » et une excellente visibilité vers l’extérieur).

Contre

  • Vous ne pouvez pas choisir un autre moteur : la Citroën C1 est proposée uniquement avec le 1.0 VTi Toyota trois cylindres à essence et 72 ch. « A prendre ou à laisser, alors.
  • Le compartiment à bagages n’est pas au top de sa capacité : si vous avez des besoins de transport variés, mieux vaut s’orienter sur un modèle de classe supérieure (comme la Citroën C3, par exemple), sinon, les 196 litres de capacité de chargement en position normale de conduite peuvent être insuffisants (il faut toutefois se rappeler qu’avec les sièges arrière complètement repliés, le volume de chargement utile passe à 780 litres)
  • Quatre sièges, pas plus : le même discours prononcé pour le compartiment à bagages. La Citroën C1 est une voiture de ville adaptée à quatre places.

Prix : à partir de 11350 € (Citroën C1 1.0 VTi S&S 3 portes Live) et à partir de 11 850 € (Citroën C1 1.0 VTi S&S 5 portes Live).

Dacia Duster

Dacia Duster voiture meilleur rapport qualité prix
Dacia Duster voiture meilleur rapport qualité prix

Depuis quinze ans (c’est-à-dire au moment de ses débuts en France, qui ont eu lieu en 2015 avec la Logan « historique »), la marque roumaine qui gravite depuis longtemps dans l’orbite du groupe Renault a mis l’accent sur un excellent rapport qualité-prix : un atout qui, au fil des ans, a évolué parallèlement au développement général des technologies et des équipements (et ce également grâce à la « magie » accordée par l’économie d’échelle), au point qu’il est inapproprié – et injuste – de définir la gamme Dacia comme « low cost« . Il s’agit plutôt de modèles « à petit budget », particulièrement adaptés aux clients qui recherchent la robustesse et l’essentialité (ce qui ne signifie pas nécessairement « pauvreté » en termes d’équipement, bien au contraire). Ce sont des voitures honnêtes et sensées, adaptées à ceux qui ont l’intention de les utiliser à des fins diverses : en ville ou en banlieue, en famille ou principalement seuls ou en couple. Dacia Duster entre pleinement dans cette macro-classification.

Le SUV crossover compact (mais pas trop : 4,34 m de long, 1,8 m de large et près de 1,7 m de haut) est disponible en trois types de carburant, à savoir l’essence, le turbo diesel et le GPL (à cet égard, le tout récent lancement de la version 1.0 TCe ECO-G 100 ch, qui retire le précédent SCe atmosphérique et amène toute la gamme Duster à être entièrement turbocompressée).

Pour

  • Il est proportionnellement bon marché : quelle que soit la version et l’équipement, le montant nécessaire à son achat n’est jamais « exagéré » : de 12 490 à 22 000 euros
  • Il est très spacieux : en tant que « cinq places », le Dacia Duster dispose d’un vaste espace pour les bagages (de 411 à 471 litres en position normale de conduite, et jusqu’à 1 444-1 485 litres lorsque les sièges arrière sont entièrement rabattus).
  • Il est bien équipé par rapport au prix : dans la version d’entrée de gamme (« Access »), Dacia Duster dispose, de série, d’un siège conducteur réglable en hauteur, d’un ordinateur de bord et de vitres avant électriques, d’une prise 12V, de feux diurnes à LED, d’un verrouillage centralisé et d’un verrouillage automatique des portes lorsque la voiture est en mouvement, d’une aide au démarrage en pente, d’un limiteur de vitesse, d’une direction assistée, d’une aide au freinage d’urgence, d’un ABS avec ESP, de six airbags (celui du côté passager avant peut être désactivé) et de fixations ISOFIX aux sièges arrière.

Contre

  • Elle n’est pas « très silencieuse » : la Dacia Duster ne brille pas pour le confort acoustique, bien que cette caractéristique soit plus que pardonnable compte tenu du fait qu’il ne s’agit pas d’une voiture « sportive » et que son utilisation à grande vitesse est donc considérée comme rare
  • Dans le virage, un peu de « couché » : véhicule éminemment touristique et polyvalent, le Dacia Duster montre un peu de roulis dans les virages, bien que le trajet soit confortable et l’agilité suffisante.

Prix : à partir de 12 400 € (Dacia Duster 1.0 TCe 100 ch Access avec deux roues motrices).

Dacia Logan MCV

Dacia Logan MCV meilleur rapport qualité prix voiture
Dacia Logan MCV meilleur rapport qualité prix voiture

Dernier descendant (par ordre chronologique) de la « lignée » Logan qui a accompagné l’arrivée de Dacia en France en 2005, la configuration Logan MCV représente une proposition de break valable selon la « recette Dacia » bien connue : des prix absolument compétitifs, un équipement de base indispensable mais pas « maigre » ou de peu de valeur. Et un large choix de moteurs (essence, diesel, GPL) tous bien testés. « Enfin et surtout, la capacité de transport et de bagages est inégalée au niveau du prix.

Pour

  • Elle offre beaucoup d’espace : sur une longueur de quatre mètres et demi, la Dacia Logan MCV a une capacité de plus de 570 litres de bagages en position de conduite normale, et jusqu’à près de 1 520 litres lorsque les sièges arrière sont entièrement rabattus. Il est difficile de demander plus à une voiture qui, tout compte fait, peut rapporter 10 000 euros à la maison.
  • Il est très économique d’acheter une Dacia Logan : précisément, le prix. Quelle que soit la configuration choisie, l’acheteur ne dépensera pas plus de 15 000 euros. En version « Essentiel », par exemple, la Dacia Logan MCV 1.0 SCe 73 ch offre de l’essence, en standard pour 10 personnes. 850 euros : barres de toit, pare-chocs couleur carrosserie, antibrouillards et feux diurnes à LED, sièges arrière divisibles en 1/3-2/3, prise 12V et éclairage du coffre, ABS avec ESP, six airbags et fixations Isofix aux sièges arrière, verrouillage central avec télécommande et commande de verrouillage des portes lorsque le véhicule est en mouvement, système Stop & Start et Hill-start Assist, module audio Dacia Plug & Play et répartiteur électronique de freinage.

Contre

  • Mieux vaut ne pas s’attendre à des performances de sprinteur : 73 ch pour les versions 1.0 essence ne sont certainement pas « les meilleures », et même les 75 ch du 1.5 turbo diesel éprouvé de Renault. Non pas que ce soit un défaut en tout et pour tout : ceux qui ont besoin d’un peu de « brio » peuvent se tourner vers d’autres modèles de la gamme Dacia, sinon, en tout cas il y a la variante 1.0 TCe ECO-G méthane, qui a 100 « chevaux ».

Prix : à partir de 9 100 euros (accès Dacia Logan MCV 1.0 SCe).

Fiat Panda

Fiat Panda Meilleur rapport qualité prix
Fiat Panda Meilleur rapport qualité prix

La Fiat Panda, bon marché, éprouvée, et si bien connue et vendue qu’il entre toujours « légitimement » dans le lot des modèles à considérer lors de la planification d’un achat. Le nouveau « segment B » de Fiat, vieux de 40 ans (qui n’a aucun rapport, si ce n’est le nom et le segment de marché, avec son ancêtre historique conçu par Giorgetto Giugiaro et lancé en 1980), concrétise son atout. De plus, en 2020, elle a commencé à évoluer davantage vers l’électrification (modèles hybrides 1.0), prélude à un avenir qui s’annonce encore plus intéressant : la prochaine génération arrivera en 2022, ce pourrait être le moment de saluer les débuts de la Fiat Panda 100% électrique. Restent cependant bien présents dans la gamme, les variantes 0.9 TwinAir GNC « Natural Power » et 1.2 EasyPower 69 ch GPL, ainsi que la déclinaison 4×4 et la version « City Cross » (même apparence que la Panda 4×4, avec seulement la traction avant).

Pour

  • Il est agile : les dimensions extérieures réduites et le rayon de braquage très favorable permettent de se déplacer facilement dans la circulation urbaine
  • Elle ne se fatigue pas : le fait d’être une « petite » conçue pour les usages urbains n’empêche pas la Fiat Panda de bien accueillir quatre personnes. Les commandes sont « légères », l’insonorisation est bonne, l’absorption de la rugosité du sol est également bonne.
  • Il est bien construit : le soin apporté aux finitions est discret, tout comme le confort à bord et la polyvalence des solutions intérieures.

Contre

  • Un compartiment à bagages un peu petit : si, comme on l’a dit, « l’intérieur » est réputé pour sa polyvalence, la Fiat Panda « paie » un peu en termes de capacité du compartiment à bagages. En conduite normale, le volume de charge utile est de 225 litres, qui passe à 870 l lorsque les sièges arrière sont entièrement rabattus. Il s’agit en tout cas d’un « défaut » commun à de nombreuses voitures de ville qui, en fait, peut être partiellement compensé par la possibilité de moduler les « sièges » et les dossiers pour obtenir plus d’espace.
  • Elle ne dispose que de quatre sièges : dans la configuration standard, la Fiat Panda peut accueillir quatre personnes, le siège du cinquième occupant est, oui, disponible, mais uniquement moyennant un supplément.

Prix : à partir de 9990 € (Fiat Panda 1.2 69 ch essence en version « Pop »).

Renault Twingo

Renault Twingo Meilleur rapport qualité prix
Renault Twingo Meilleur rapport qualité prix

La sympathique citadine de Renault, la Twingo, qui partage le même plancher et la même mécatronique que la Smart fortwo dans le cadre d’un partenariat technique entre le groupe Renault et Daimler AG, se distingue nettement par son image extérieure attrayante. Des qualités qui séduisent de nombreux acheteurs, ainsi que des dimensions extérieures « très compactes » (3,6 m de longueur ; 1,65 m de largeur ; 1,55 m de hauteur) et un empattement proportionnellement « long » (2 500 mm), ce dernier ayant permis de créer un habitacle assez spacieux, mais pour quatre personnes (ce qui, de notre point de vue, est un aspect positif : mieux vaut quatre personnes confortables que cinq sacrifiées). Le compartiment à bagages est toutefois petit, bien que le siège du passager avant, avec son dossier rabattable vers l’avant, permette de ranger des objets d’une certaine longueur. Le choix de moteurs n’est pas très large : deux motorisations, à savoir le 1.0 trois cylindres de 65 ch et le plus fougueux 900 cm3 turbo de 92 ch, et une transmission manuelle à cinq vitesses ou robotisée à double embrayage.

Pour

  • Tourne dans un mouchoir : grâce à son architecture avec moteur et propulsion, Renault Twingo brille par sa maniabilité et son agilité. À cet égard, il convient de noter le rayon de braquage très favorable.
  • Un espace suffisant pour les personnes : comme mentionné, malgré les dimensions extérieures, le « bébé » de la « Marque à Losanges » est assez confortable pour quatre adultes
  • Elle est bien finie : le choix des matériaux dans l’habitacle donne à Renault Twingo une image soignée (facteur, ce dernier, qui peut à son tour être mis en valeur par l’acheteur en personnalisant la planche de bord et la console, également en relation avec le revêtement des sièges). L’équipement est également bon, si on le compare au prix et au segment de marché auquel s’adresse la Twingo.

Contre

  • Elle ne « charge » pas beaucoup de bagages : 174 litres, en position normale de conduite, c’est peu (bien que, en optant pour la version la plus équipée, il y ait un siège passager rabattable vers l’avant), mais c’est le prix à payer pour de nombreuses voitures de ville. Cependant, lorsque les sièges arrière sont rabattus, la capacité de chargement et de stockage passe à 980 litres.
  • Elle est un peu « rigide » : une configuration « sportive » donne à la Renault Twingo une certaine rigidité dans sa suspension
  • Le moteur 1.0 n’est pas très vif : pour une utilisation principalement urbaine, il peut être bien ; cependant, si l’on tient compte de la variété des utilisations, le petit moteur trois cylindres à aspiration naturelle de 65 ch ne brille pas en termes de vivacité, et peut conseiller à l’acheteur potentiel de se tourner vers le plus brillant, le turbo de 900 cm3. Mais cela coûte plus cher.

Prix : à partir de 9990 euros pour la version 1.0 SCe 65 Duel S&S.

Toyota Yaris

Toyota Yaris meilleur rapport qualité prix
Toyota Yaris meilleur rapport qualité prix

D’accord : le géant japonais Toyota propose, dans sa gamme, la « petite » Aygo, qui pour 12 500 euros offre une faible consommation de carburant, l’habituel (si « riche ») assortiment d’accessoires de confort, de sécurité active et d’aide à la conduite (contre, toutefois, un coffre d’une capacité utile de 168 litres seulement avec les sièges arrière « tirés vers le haut »). Le choix sur la Yaris « segment B » peut cependant s’avérer commode : à un prix, oui, plus élevé (elle démarre à 21 450 euros) a son alimentation en énergie « true hybrid » qui, pendant un certain temps, mettra l’acheteur à l’abri des blocs à la circulation, et permet en France des avantages fiscaux importants. De plus, elle réduit encore la consommation et, grâce à son alimentation en énergie pétrolière, lui confère près de 1 000 km d’autonomie déclarée.

Pour

Un habitacle résolument spacieux : l’étude « à la japonaise » des proportions entre dimensions extérieures et volumes intérieurs donne à la Yaris une capacité de passagers élevée. En d’autres termes, quatre adultes voyagent confortablement et cinq ne sont pas trop à l’étroit.
Elle est résolument « sobre » : la Toyota Yaris « boit » très peu. En moyenne, la version essence (le 1.0 VTi de 72 ch) consomme environ 4 litres aux 100 km, et environ 3 litres aux 100 km si vous optez pour la variante Hybride 1.5 HSD complète.
Bien conçu : le segment B japonais a également « fière allure » du point de vue des dispositifs de sécurité (Toyota Safety-sense avec freinage d’urgence autonome, alerte de maintien de trajectoire, réglage actif des feux de route et – bien que ce ne soit pas pour la version d’entrée de gamme – reconnaissance des limites de vitesse, avec pas moins de sept airbags à bord). Des caractéristiques qui sont encore plus accentuées dans la nouvelle génération.

Contre

Un pilotage parfois peu précis : précisément en raison des usages pour lesquels elle a été conçue, c’est-à-dire avec une grande attention portée à l’usage urbain, la Toyota Yaris doit au pilotage très léger un des éléments à prendre en compte face aux trajets autoroutiers.

Prix : à partir de 15 300 euros (Toyota Yaris 1.0 5 portes Cool) et à partir de 21 450 euros (Toyota Yaris 1.5 HSD Business).

Articles similaires

Voiture avec le meilleur rapport qualité / prix 2020

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je suis tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ces premiers sites de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.