Guide ultime de l'autopartage du covoiturage et des clubs de voitures

Guide ultime de l’autopartage du covoiturage et des clubs de voitures

Guide ultime de l’autopartage, des clubs de voitures et du covoiturage

Nous avons tout ce que vous devez savoir sur vos solutions d’autopartage de voiture, avec des tests directs de Zipcar, Drivy, Citiz et plus encore.

Selon les prévisions du trafic routier, les encombrements pourraient augmenter de 55% au cours des 25 prochaines années, ce qui toucherait le plus durement les zones urbaines et les villes.

Pour les conducteurs qui passent déjà des heures sur des routes déjà encombrées, c’est loin d’être une bonne nouvelle. Le problème, c’est que les gens ont besoin d’avoir leur place – alors comment résoudre ce problème ? Une solution potentielle est l’autopartage.

En choisissant des voitures éparpillées un peut partout en ville ou en coivoiturant le trajet avec un collègue, les experts prédisent que le nombre de voitures sur nos routes pourrait être divisé par dix, réduisant ainsi les encombrements et les niveaux de pollution.

Bien que l’idée existe depuis un certain temps, un nombre croissant de constructeurs automobiles ont également souscrit aux programmes au cours des 12 derniers mois. Des marques telles que General Motors, Volkswagen et PSA avec Freet2move ont investi des millions de dollars dans des projets de partage de voitures, et d’autres devraient suivre. Alors, que nous réserve l’avenir ? Et l’autopartage est-il vraiment la voie à suivre ? Carideal a testé différents systèmes pour le savoir.

• Guide ultime pour les voitures autonomes

L’autopartage peut être divisé en deux volets. des systèmes traditionnels gérés par des sociétés proposant des voitures à la location sur une base flexible et des options peer-to-peer qui permettent aux propriétaires de louer leur propre voiture pour d’autres personnes ou de covoiturage pour partager un trajet vers une destination convenue.

Application autopartage pour réserver sa voiture
Application autopartage pour réserver sa voiture

Ce sont les schémas traditionnels sur lesquels nous avons d’abord porté notre attention. Des sociétés comme Drivy et Zipcar ont connu une croissance exponentielle au cours des dernières années. Depuis 2014, DriveNow, qui utilise une flotte de BMW et de MINI dans les grandes capitales européennes sauf la France, compte désormais 20 000 membres, avec 300 voitures différentes à la location à la fois, tandis que Zipcar compte actuellement une centaines de véhicules à Paris.

Ces services nécessitent que vous vous inscriviez et que vous remettiez les détails de votre permis pour vérification auprès des autorités afin de vous assurer que votre permis n’a plus de points, avant de payer des frais d’inscription. Ceux-ci varient selon les entreprises, DriveNow à partir de 0.33€ du km, Citiz à partir de 2€/h et Zipcar un abonnement mensuel de 0à 15€/mois. Les utilisateurs reçoivent ensuite une carte permettant de déverrouiller les voitures réservées via un capteur de pare-brise.

Vous réservez votre voiture à l’avance via le site internet ou l’application, et en fonction du fournisseur que vous choisissez, vous devrez peut-être la renvoyer au même endroit, comme vous le faites avec Zipcar.

• Coûts de fonctionnement des voitures: comment économiser de l’argent sur le carburant, les assurances, etc.

DriveNow est légèrement plus flexible, les utilisateurs pouvant effectuer des réservations plus spontanément et déposer des véhicules n’importe où dans la même zone. Actuellement, cependant, il n’exerce ses activités que dans les zones avec lesquelles il a passé un accord de stationnement, notamment il faut bien se renseigner sur les quartiers disponibles au service.

400 BMW i3 en autopartage à Copenhage avec Drivenow
400 BMW i3 en autopartage à Copenhage avec Drivenow

Nous avons essayé une Peugeot 308 boite automatique de Zipcar à la descente du train Gare de Lyon à Paris. Le choix étant certes basique alors que cette entreprise propose des Volkswagen Golf GTE hybride rechargeable en Angleterre… C’est bien domage.  BMW i3 entièrement électrique de DriveNow et une Peugeot 208 de Citélib. Les 3 voitures ont été déverrouillées en tapotant la carte client sur le pare-brise – une expérience étrange au début, mais une chose à laquelle vous pouvez facilement vous habituer. Nous n’avions même pas besoin d’une clé pour démarrer l’i3; nous introduisons simplement notre code PIN personnel sur le système d’infodivertissement pour démarrer le moteur. Pour la Peugeot 308, les clés étaient soigneusement rangées dans la boîte à gants.

Les trois voitures étaient aussi faciles à utiliser qu’un véhicule de location normal. Avant le voyage, nous avons vérifié si les propriétaires précédents avaient endommagé la voiture et nous avons veillé à ce qu’ils soient dans le même état que nous les avons récupérés au moment de les restituer. Il est facile de constater l’attrait de ces solutions – les véhicules dans les flottes Zipcar Citiz et DriveNow peuvent être facilement trouvées via l’application, réservées en quelques secondes, puis récupérées à partir de leurs divers emplacements en ville.

Ce type d’autopartage a toutefois ses limites. Qu’en est-il si vous devez faire un voyage sans retour ou si vous voulez voyager en dehors des zones où les entreprises exercent leurs activités ?

Covoiturage
Covoiturage

C’est là que les systèmes de covoiturage peuvent aider à combler le fossé. Un voyage de Lyon à Paris – qui peut coûter facilement plus de 90 € en train – est annoncé sur des sites comme BlaBlaCar à partir de 30 €. BlaBlaCar fonctionne en mettant en relation les conducteurs se rendant vers des destinations populaires telles que les aéroports ou les villes avec ceux qui ont besoin de trouver un trajet. Les trajets coûteront probablement moins cher, car les conducteurs sont incapables de réaliser des bénéfices avec le système. Le site calcule le coût du trajet et ne permet aux chauffeurs que de partager ce coût avec leurs passagers plutôt que de facturer des montants exorbitants.

• Les groupes d’assurance automobile : que signifient-ils pour vous et votre voiture?

D’autres solutions, telles que le partage de voiture entre particulier, comme ouicar permettent aux utilisateurs de louer des voitures auprès d’autres propriétaires situés à proximité, moyennant des frais variables en fonction du type de voiture à louer. Nous avons découvert que nous pouvions obtenir une Renault Clio à 30 € par jour, alors qu’un SUV comme un DS7 Crossback nous aurait coûté 60€/jour.

Il est clair que l’autopartage – traditionnel et le covoiturage – ne se développeront que lorsque les gens commenceront à s’éloigner de la possession d’une voiture. Il suffit de regarder la montée en puissance des plates-formes comme Uber pour voir l’évolution du marché.

Autopartage entre particulier
Autopartage entre particulier

Les constructeurs automobiles sont d’accord aussi. Le DriveNow de BMW est l’un des précurseurs des systèmes de voitures de location flexibles, et le directeur général britannique, Joseph Seal-Driver, a expliqué pourquoi les constructeurs pouvaient en voir le bénéfice:

«C’est une excellente plate-forme pour offrir nos produits à de nouveaux clients potentiel. Le fait que quelqu’un utilise régulièrement une BMW ou une MINI et que la qualité de la voiture soit excellente l’influencera certainement au moment de prendre une décision d’achat.»

Volkswagen a récemment annoncé que sa nouvelle activité de services de mobilité serait la 13e marque du groupe – le premier
stade étant son partenariat Zipwagen avec Zipcar.

General Motors a également annoncé un nouveau service d’autopartage appelé Maven aux États-Unis, tandis que Toyota a emboîté le pas avec son service YUKO Car Club à Dublin. Les deux envisagent d’étendre ces activités dans d’autres villes à l’avenir.

Marché de l'autopartage
Marché de l’autopartage

Avec cette avancée, le cabinet d’études Frost & Sullivan estime que 46 millions de membres dans le monde utiliseront plus de 570 000 véhicules d’ici 2025. Un peu plus d’un demi-million de véhicules ne semblera peut-être pas si grand compte tenu du fait que plus de 39 millions de voitures sont immatriculées en France.

Cependant, selon Frost & Sullivan, une voiture unique utilisée dans les systèmes d’autopartage supprime le besoin de 12,5 voitures. Seal-Driver pense que l’impact des systèmes flexibles pourrait être encore plus important, avec une voiture DriveNow capable de remplacer jusqu’à 200 voitures sur la route.

Pour que l’autopartage atteigne ce niveau, les lois doivent changer, car le plus grand défi reste la préoccupation séculaire du stationnement. Il faut que les gouvernements envisagent sérieusement de donner aux systèmes un meilleur accès aux zones de stationnement résidentielles – c’est bon pour l’économie et l’environnement. Cependant, les diférents ministère des Transports en Europe mettent de l’argent sur la table pour les soutenir, bien que rien n’est fait actuellement pour modifier les lois sur le stationnement, car elles «relèvent de conseils individuels».

Tout le monde allant dans le même sens, il semble que l’autopartage pourrait bientôt devenir la norme pour lutter contre la congestion du trafic, économiser sur les coûts et réduire les émissions. Après tout, un problème partagé est un problème divisé par deux.

Les différentes options d’autopartage expliquées

Il existe deux types de systèmes d’autopartage. Les exploitants traditionnels disposent d’un parc de voitures à louer, tandis que les clubs / entreprise de covoiturage entre particulier (peer-to-peer) permettent aux propriétaires de partager ou de louer leurs propres véhicules. Ici, nous énumérons les avantages et les inconvénients des deux …

Autopartage traditionnel

Opérateurs typiques : Zipcar, DriveNow, Citiz, Drivy
Coûts typiques: 0,33 € par minute / 6 € par heure / 54 € par jour
Avantages : voitures propres, souvent toutes neuves, faciles à utiliser, assurance / essence payée
Inconvénients: cher, des emplacements spécifiques, points de permis peuvent arrêter l’abonnement

Covoiturage

Opérateurs typiques: BlaBlaCars, Coivoiturage-libre, roulezmalin, Karzoo, idvroom, Ouicar
Coûts typiques: 30 € par jour, 30 € (de Lyon à Paris)
Les avantages: vaste gamme de voitures, excellent moyen pour les propriétaires de gagner de l’argent supplémentaire
Inconvénients: Payer pour le carburant, souvent des voitures plus anciennes, moins propre ou présentable

Questions réponses sur l’autopartage de voiture

Vous pensez vous lancer ? Vous avez peut-être des réserves, mais il y a peu à s’inquiéter car le covoiturage est conçu pour être aussi simple que possible.

Q. Comment fonctionne l’assurance ?

Avec des schémas traditionnels d’autopartage, l’entreprise vous assure sur sa voiture. Il en va de même pour certains systèmes entre particulier dans lesquels le processus d’enregistrement inclut la transmission de vos coordonnées à des assureurs. Avec les systèmes de covoiturage permettant aux propriétaires de ne pas faire de profit, leur assurance auto régulière couvre les voyages.

Q. J’ai souvent des gens en covoiturage avec moi sur le chemin du travail. Que dois-je savoir ?

Tant que vous ne faites pas de profit, il n’y a pas de problème d’assurance. La fédération d’assurance française le dit sur son site « participation des passagers aux frais de déplacements, carburant, péage, mais il est plus prudent de le déclarer avant ».

Q. Quel âge dois-je avoir ?

Cela varie selon les entreprises. Cependant, dans la plupart des cas, vous devrez être âgé de plus de 23 ans.

Q. Et si j’ai endommagé la voiture ?

Bien que l’assurance couvre une partie des coûts de réparation, le conducteur doit généralement payer des «frais pour dommages».

Q. Où dois-je rendre la voiture ?

Dans la plupart des cas, vous devrez laisser la voiture à votre lieu de départ, mais certaines peuvent être laissées
dans toute place de stationnement résidentiel dans les zones convenues.

Q. Que dois-je faire pour faire le plein ?

La plupart des systèmes traditionnels fournissent à leurs voitures des cartes de carburant pour couvrir leurs dépenses. Avec les programmes entre particulier, il est de bonne pratique de restituer la voiture avec la même quantité de carburant restante lorsque vous l’avez enlevée.

Avez-vous déjà essayé l’autopartage et le covoiturage ? Parlez-nous de cela dans la section commentaires …

Summary
Guide ultime de l'autopartage du covoiturage et des clubs de voitures
Article Name
Guide ultime de l'autopartage du covoiturage et des clubs de voitures
Description
Nous avons tout ce que vous devez savoir sur vos options d'autopartage, de covoiturage de voiture, avec des tests directs de Zipcar, DriveNow et plus encore.
Author
Publisher Name
Carideal

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.