Sébastien Loeb 7eme fois Champion du monde

Sébastien Loeb 7eme fois Champion du monde

Il est doué sympathique et n’a pas la grosse tête : voici le sportif francais le plus titré dans le monde !! Sébastien Loeb a une nouvelle fois surpassé ses concurrents au rallye de france en Alsace, pour remporter son 7ᵉ titre WRC consécutif…..

Sébastien Loeb 7eme fois Champion du monde
Sébastien Loeb 7eme fois Champion du monde

Lorsque Sébastien Loeb et Daniel Elena ont arrêté leur Citroën C4 WRC devant la mairie de Haguenau dimanche, ils avaient remporté leur 60e victoire en WRC, et décroché leur septième titre consécutif de Champion du monde des rallyes de la FIA. Dani Sordo et Diego Vallejo en deuxième position ont aidé le Citroën Total World Rally Team à s’assurer son sixième titre de Champion du monde des constructeurs.

Après deux longues étapes, la troisième journée du Rallye de France a conduit les équipages au nord de Strasbourg. La dernière étape, qui ne comportait pas d’arrêts d’assistance, a consisté en deux passages dans le camp militaire de Bitche, suivis de deux passages dans l’étape de Haguenau, la ville où Loeb a grandi.

Le septuple champion du monde des rallyes a été profondément touché par l’enthousiasme croissant sur l’étape, ce qui l’a amené de Strasbourg à Haguenau pour participer à la première étape urbaine. « Il y avait des gens partout sur la route, et sur l’étape. C’était assez émouvant ».

Sordo a réalisé le meilleur temps dans l’étape du Camp de Bitche devant Loeb : « Nous n’avions pas de temps intermédiaires, il était donc difficile de savoir si nous avions le bon rythme. J’ai presque été surpris d’établir le meilleur temps ». Loeb a admis qu’il avait soigné son avance : « Sans les fractionnements, nous courions à l’aveugle, mais je n’ai pas pris le moindre risque dans les sections très rapides. »

Après une interminable halte de regroupement à Bitche, les organisateurs ont décidé d’annuler la deuxième manche de l’étape du camp militaire et le rallye s’est terminé dans les rues de Haguenau. Après avoir franchi la ligne d’arrivée, Loeb a donné libre cours à sa joie en montant sur le toit de sa C4 WRC : « Mon premier titre mondial restera toujours le meilleur pour moi, mais celui-ci aura une place particulière dans mon cœur. Nous l’avons gagné après une course très difficile. C’est époustouflant de franchir la ligne d’arrivée dans ma ville natale, et c’est incroyable de voir autant de monde. Je pense que nous n’avons jamais vu autant de spectateurs lors d’un rallye ».

« C’est bon d’arriver à la fin », a déclaré un Daniel Elena essoufflé. « Ce parcours était un vrai défi, mais nous avons réussi à éviter les pièges pour remporter les titres mondiaux pour nous et pour Citroën. »

Olivier Quesnel, le directeur du Citroen Racing Team, a montré à quel point il était fier du travail de son équipe et de ses équipages : « Ce que Loeb a réalisé ce week-end est exceptionnel. Personne ne peut imaginer la pression qui pèse sur ses épaules. Mais il a réussi à l’ignorer quand il a dû se concentrer sur la recherche des meilleurs temps. Il n’avait pas vraiment besoin d’être premier dans ce rallye pour devenir champion du monde, mais ce type est un gagnant né et il ne pouvait pas se contenter de faire le nécessaire. Une fois de plus, il a prouvé qu’il est le meilleur pilote du monde à l’heure actuelle ».

Alors que le triomphe de Loeb sur son rallye national était considéré comme acquis avant le départ officiel de jeudi à Strasbourg, les conditions difficiles de l’étape ont mis la survie en péril, car les essais sur l’asphalte mouillé de la région d’Alsace ont été recouverts de boue et de gravier traînés sur la route par les équipes concurrentes qui prenaient des « raccourcis » dans les virages.

Le pneu P Zero de Pirelli, monté sur toutes les voitures à quatre roues motrices participant à l’épreuve, a donc été soumis à des conditions extrêmement difficiles, qui se sont intensifiées lorsque la pluie s’est calmée le samedi matin et qu’il n’y a pas eu de précipitations pour nettoyer la saleté et les débris de surface. Mais le pneu a passé le test haut la main et a été largement salué pour le niveau d’adhérence qu’il offrait.

« C’est vraiment spécial et c’est incroyable que je remporte mon septième titre mondial ici, dans ma ville natale », a déclaré Loeb. « Ce fut un rallye très impressionnant mais très difficile. Il y a eu beaucoup de soutien et je ne m’attendais vraiment pas à cela. Avec la deuxième place de Dani [Sordo], Citroën a remporté le titre des constructeurs et moi mon 60e rallye de championnat du monde. Bien sûr, j’ai mené dès le départ, mais les conditions n’ont jamais été faciles et j’ai dû me concentrer. Heureusement, ma voiture et les pneus étaient toujours très bons et ne m’ont jamais laissé tomber ».

Jari-Matti Latvala, qui a réalisé sa meilleure performance sur l’asphalte en allant le plus vite sur trois étapes avec sa Ford Focus WRC et en terminant quatrième au classement général, a déclaré : « Le pneu Pirelli a extrêmement bien fonctionné dans de très mauvaises conditions. C’était si difficile avec tant de boue sur la route, mais nous n’avons jamais eu de problème d’adhérence, en particulier au freinage pour les virages difficiles, c’était toujours très bien ».

En raison des conditions glissantes, les concurrents ont choisi d’utiliser la version à gomme tendre du pneu Pirelli P Zero tout au long de l’épreuve. Ce type de composé est conçu pour assurer une tenue de route optimale dans des températures ambiantes plus basses et lorsque la surface de la scène est humide et glissante.

« La boue, la pluie et les températures froides ont rendu les conditions les plus difficiles que nous ayons jamais connues sur un rallye sur asphalte », a déclaré Matteo Braga, ingénieur principal des pneus WRC chez Pirelli. Il y a eu pas mal de problèmes de roues cassées à cause des pilotes qui ont pris de grosses « coupures », ce qui a entraîné une perte d’air des pneus. Mais il y a eu plusieurs cas de pilotes qui sont revenus au service avec des jantes très endommagées mais avec de l’air dans le pneu. Cela démontre la solidité de la construction des flancs que nous avons mis au point depuis que nous sommes devenus le fournisseur officiel de pneus du WRC en 2008″.

Articles similaires

En plus de compter pour la 11e manche du championnat du monde des rallyes, qui compte 13 épreuves, le Rallye de France a également constitué l’avant-dernière manche des championnats du monde Super 2000 et Production.

Patrik Sandell, au volant d’une Skoda Fabia S2000, a remporté les honneurs dans la catégorie SWRC, tandis qu’Armindo Araujo a remporté le PWRC au volant de sa Mitsubishi Lancer Evolution X. Le Français Jeremi Ancian, qui a participé au Rallye en wildcard, a remporté la catégorie Junior du Championnat du monde des rallyes au volant de sa Suzuki Swift S1600.

Le Championnat du monde des rallyes se déroule à côté de l’Espagne pour l’avant-dernière manche de la saison, du 21 au 24 octobre. L’événement a un nouveau format pour 2010 avec la journée d’ouverture de vendredi, avec des étapes de gravier et des sections de bitume. Pirelli fournira son pneu Scorpion pour le premier jour et son pneu P Zero pour le samedi et le dimanche, lorsque l’événement utilisera des tests sur asphalte.

Le Citroën Junior Team Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont conservé leur deuxième place dans le Championnat du monde des rallyes de la FIA avec une sixième place sur la Citroën C4 WRC au Rallye de France.

L’équipage français est parti de la sixième place ce matin après avoir subi 10 minutes de pénalités routières, en raison de la reprise du rallye après avoir abandonné dès le deuxième jour. « Il ne nous reste pas grand-chose à jouer sur ce rallye », a expliqué Sébastien en entrant dans sa C4 WRC. « Mais il est important d’arriver à l’arrivée pour marquer des points ».

Deux fois cinquième et une fois sixième plus tard, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont terminé sixièmes du Rallye de France.

À deux tours de la fin de la saison, Sébastien Ogier compte désormais 22 points d’avance sur Petter Solberg. « Cette sixième place nous donne des points importants pour le championnat », a-t-il souligné.

« Nous avons encore une marge assez confortable. Mais il reste encore deux rallyes, que nous allons devoir prendre très au sérieux si nous voulons terminer à la deuxième place du championnat des pilotes. Ce serait un très bon résultat pour nous ».

Benoit Nogier, directeur de l’équipe Citroën Junior, a souligné les aspects positifs de la fin du Rallye de France. « L’objectif principal de Citroën était de remporter les deux titres mondiaux ce week-end », a-t-il déclaré. « Nous sommes très fiers – et très émus – de voir Citroën et Sébastien Loeb gagner en France et remporter le championnat à domicile ».

« Le Citroen Junior Team a connu un week-end un peu plus difficile », a-t-il poursuivi. « Kimi [Raikkonen] a pris un départ encourageant avant de commettre une erreur qui l’a empêché de terminer samedi. Il a choisi de ne pas continuer le rallye, préférant garder sa voiture pour le prochain Rallye d’Espagne.

« Sébastien a une fois de plus pris un départ brillant, en le mélangeant avec les meilleurs de la profession. Il lui reste encore un peu de performance à réaliser avant de pouvoir commencer à se battre pour des victoires sur cette surface, mais il se rapproche de plus en plus ».

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.