Pourquoi le Tiguan, bourré de technologie, vise à faire tomber le Toyota RAV4

Pourquoi le Tiguan, bourré de technologie, vise à faire tomber le Toyota RAV4

Volkswagen veut attaquer le marché des tout terrain compact avec le Tiguan sa garde au sol de 20 cm, et ses quatre roues motrices. Sa planche de bord reprendra celle de la Golf plus, ses moteurs seront les 1.4 TSI de 150ch et 170 ch, le 2.0 TSI de 200 ch, les diesels seront les 140 et 170 ch. L’habitacle du Tiguan sera spacieux avec un coffre généreux de 470 à 600 dm3. Sa commercialisation débutera en décembre 2007 à partir de 25000 €.

Pourquoi le Tiguan, bourré de technologie, vise à faire tomber le Toyota RAV4
Pourquoi le Tiguan, bourré de technologie, vise à faire tomber le Toyota RAV4

Le VW Tiguan est une arrivée tardive sur la scène du tout-terrain, mais il donnera à la foule établie des SUV quelque chose à quoi s’inquiéter. C’est un véhicule accompli sur route et capable de se déplacer sur des terrains plus accidentés. Mieux encore, son nouveau moteur diesel de 2,0 litres est d’une performance exceptionnelle, à la fois extrêmement souple et incroyablement coupleux. Le Tiguan ne sera pas bon marché lorsqu’il arrivera dans les concessions françaises, mais son habitacle de haute qualité et son badge premium contribuent à le distinguer de ses concurrents.

Si vous arrivez en retard à une fête, vous feriez mieux d’apporter quelque chose de spécial. Et c’est exactement ce que Volkswagen pense faire avec le Tiguan. Le Tiguan est le dernier modèle en date à essayer de détrôner le Toyota RAV4, qui est le mieux classé, et il est doté d’une technologie de pointe.

En vente en février prochain, il est équipé du système de traction intégrale 4MOTION de VW, d’une suspension puissante et d’un contrôle de traction avancé visant à offrir un mélange décent de capacités sur route et hors route.

Si l’on ajoute à cela les félicitations de l’écusson VW et un prix de 25000 €, on comprend qu’il a beaucoup d’attrait. Mais avec la concurrence acharnée de modèles à venir tels que le Ford Kuga et le Seat Tribu, ainsi que des rivaux existants comme le RAV4, le Honda CR-V et le Land Rover Freelander, le Tiguan a-t-il ce qu’il faut pour se tailler une place dans l’un des secteurs les plus difficiles du marché ?

Avec la promotion croissante du battage anti-4×4, une chose est sûre en ce qui concerne le style des SUV : l’agressivité est de sortie. Et il est peu probable que les lignes du Tiguan soient offensantes. Assez bas pour un tout-terrain, il mélange l’audacieuse calandre VW avec des phares de style Eos et des doubles feux arrière circulaires soignés.

Les panneaux latéraux épurés présentent des moulures de protection inférieures simples mais subtiles. Avec ses pare-chocs en forme de passage de roue et sa forme sportive et élancée, le Tiguan a un look épuré et moderne. Il s’agit en fait d’une version miniature du Touareg 4×4, plus grand. À l’intérieur, la disposition du tableau de bord sera familière aux propriétaires de Golf et de Touran, avec une console centrale surélevée et des cadrans simples et clairs.

L’attrait de l’habitacle est renforcé par de nouvelles bouches d’aération plus grandes sur le tableau de bord, soutenues par une élégante garniture argentée. Les clients peuvent choisir des cuirs contrastés pour les sièges et les panneaux de porte, et avec une bonne qualité de fabrication, on a vraiment l’impression d’être dans un produit haut de gamme. L’espace intérieur est également similaire à celui du Touran.

Sous le capot, la puissance proviendra initialement du nouveau moteur TDI 2,0 litres à rampe commune de 138 ch ou d’un 1,4 litre TSI de 148 ch à essence suralimenté et turbocompressé, les deux unités étant disponibles avec la boîte manuelle à six vitesses ou la boîte semi-automatique DSG à double embrayage de VW. Plus tard en 2008, la gamme sera complétée par un puissant TDI de 168 ch, plus deux moteurs turbo essence de 2,0 litres, développant 170 ch et 200 ch.

À cela s’ajoutent des aides à la conduite telles que l’assistance en côte et le blocage automatique du différentiel pour les situations de glisse. L’année prochaine, le Tiguan sera disponible avec une partie avant révisée qui offrira un angle d’approche plus prononcé de 28 degrés.

La plupart des acheteurs seront cependant satisfaits de la voiture de série. Elle a plus que suffisamment de capacités tout-terrain, et bien qu’elle ne dérange pas le Freelander de Land Rover dans les conditions difficiles, la Tiguan s’adapte bien aux pistes en ornière. Seul un manque de garde au sol le freine. Sur la route, il brille vraiment, et sa position assise élevée, sa bonne visibilité et ses commandes bien équilibrées font qu’il est facile à conduire. Il ressemble aussi agréablement à une voiture, et avec un excellent contrôle de la carrosserie, plus la sécurité du système 4MOTION, le Tiguan est un moteur très sûr et performant.

Mais la vraie star, c’est le moteur. Notre voiture d’essai était équipée du nouveau TDI de 2,0 litres de VW, qui dispose maintenant de l’injection à rampe commune. Là où l’ancien moteur Pümpe Duse était brut et bruyant, le nouveau TDI est super doux avec un couple de 320 Nm. Le seul problème avec le Tiguan est peut-être son prix. Bien que VW n’ait pas encore confirmé son prix, la version d’entrée de gamme S (les versions SE et Sport sont également disponibles) est prévue pour un prix de départ de 25 000 €, et avec quelques options telles qu’une caméra de recul et un système de navigation par satellite, le prix pourrait atteindre près de 33 000 €. Mais le Tiguan est enfin là, et il est assez spécial pour ne pas se perdre dans la foule des SUV.

Articles similaires

Rival : Land Rover Freelander Le tout-terrain d’entrée de gamme de la firme britannique est un SUV mature. Un habitacle spacieux, un style élégant et un badge distinctif contribuent à justifier son prix. Il est impressionnant sur la route, mais il est aussi très performant en tout-terrain. Cependant, il ne dispose pas de la large gamme de moteurs de son nouveau rival VW.

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je suis tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ces premiers sites de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.