Audi RS 6 Avant vs Porsche Panamera Sport Turismo

Audi RS 6 Avant vs Porsche Panamera Sport Turismo

Les breaks sportifs combinent la puissance des supercars avec de la place pour une famille et des bagages. Nous comparons la nouvelle Audi RS 6 Avant à la Porsche Panamera Sport Turismo pour trouver la meilleure

Audi RS 6 Avant vs Porsche Panamera Sport Turismo
Audi RS 6 Avant vs Porsche Panamera Sport Turismo

Il est vrai que les SUV performants font fureur auprès des acheteurs de nos jours et qu’ils constituent le créneau le plus récent, mais c’est la voiture break rapide qui a donné le ton pour une combinaison de performance et de praticité.

Audi a toujours été l’un des meilleurs pour perfectionner cette recette. Au fil des ans, ses modèles RS 2, RS 4 et RS 6 ont combiné la facilité d’utilisation avec les performances d’une voiture de sport écrasante.

Porsche Macan Turbo – suivi de l’avant

Et ce dernier modèle RS 6 de quatrième génération porte cette combinaison à un nouveau niveau, car avec 592 ch, il offre désormais des niveaux de puissance et de vitesse de supervoiture. Mais elle devra également offrir une maniabilité impressionnante et séduisante. Pour tester ses qualités, nous la comparons à l’une des voitures break les plus rapides, les plus maniables et les plus luxueuses en vente : la Porsche Panamera Turbo Sport Turismo, ou Panamera break pour vous et moi.

Ces deux voitures sont les plus chères du marché, mais elles offrent une technologie de pointe combinée à une facilité d’utilisation, un style et de superbes performances. Voyons lequel de ces deux modèles combine le mieux tous les éléments qu’un tel ensemble doit réunir pour remporter une victoire à l’essai.

Audi RS 6 Avant

  • Modèle : Audi RS 6 Avant
  • Prix : 129 150 €
  • Moteur : V8 biturbo de 4,0 litres, 592 ch
  • 0 à 100 km/h : 3,9 secondes
  • Test de consommation : 9.6 L/100 km
  • CO2 : 268g/km
  • Malus : 20 000 €
intérieur Audi RS6 Avant
Intérieur Audi RS6 Avant

La RS 6 est une icône d’Audi Sport. Son break rapide en est maintenant à sa quatrième génération avec cette dernière voiture et, bien que la recette soit globalement inchangée, beaucoup plus de technologie a été utilisée pour créer le modèle. Nous testons un modèle à 129 150 € pour savoir à quoi il ressemble.

Conception et ingénierie

Audi a basé la RS 6 sur l’A6 Avant conventionnelle, donc elle se trouve sur la plateforme MLB evo. Cela signifie qu’il y a une suspension multibras à l’avant et à l’arrière, avec une suspension pneumatique adaptative de série ou, sur les modèles Vorsprung, des ressorts en acier conventionnels et des amortisseurs adaptatifs.

Le moteur est un V8 biturbo de 4,0 litres doté d’une technologie hybride douce de 48 volts pour améliorer l’efficacité. Cela signifie que le moteur peut effectivement s’arrêter en cours de route entre 55 et 159 km/h. Il existe également une technologie de désactivation des cylindres qui coupe la moitié des chambres du V8 lorsqu’on roule à faible vitesse.

INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités et critiques sur Carideal

Rejoignez les 569 autres abonnés

Malgré cet accent mis sur l’efficacité, les chiffres sont encore impressionnants. Il y a 592 ch et 800 Nm de couple, une transmission quattro à quatre roues motrices (y compris un différentiel arrière sport standard pour améliorer l’agilité) et une boîte automatique à huit vitesses. Il y a également un échappement sport pour améliorer le son du V8, tandis que notre voiture est également équipée de freins céramiques énormes mais coûteux, à 10 000 €.

L’intérieur est aussi bien aménagé que ce que l’on peut attendre d’une Audi RS de haut niveau. Les Audi A6 RS Avant sont dotées de jantes de 22 pouces, de sièges sport en cuir chauffants, de portes à fermeture souple, d’une caméra de recul, de nombreuses aides à la conduite et de phares à matrice LED avec éclairage laser. Il n’y a pratiquement rien que vous puissiez souhaiter, mais étant donné que l’intérieur de l’A6 standard est d’une telle qualité, la différenciation n’est pas aussi grande que vous pourriez le penser.

Audi RS6 Avant et Porsche Panamera Turismo
Audi RS6 Avant et Porsche Panamera Turismo

Nos photos montrent une RS 6 Avant standard, mais les spécifications de notre voiture d’essai signifiaient qu’elle avait des options supplémentaires Son prix la rapproche donc le plus possible de la Panamera Turbo Sport Turismo, même s’il reste encore 12 685 € en faveur de l’Audi. Mais à ce niveau, c’est plutôt la façon dont ces voitures se conduisent et la façon dont elles vous font sentir (en supposant qu’elles atteignent aussi leurs cibles dans d’autres domaines) qui pourrait déterminer la décision d’achat.

Conduite

La RS 6 atteint un bel équilibre. La traction est superbe, la puissance et le couple sont excellents, et le moteur donne beaucoup de souplesse. Les chiffres sur la piste d’essai le montrent, car la RS 6 a passé de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, alors que le 80-110 km/h en septième vitesse n’a pris que 5,5 secondes.

Cependant, le moteur est si techniquement capable qu’il ne vous oblige pas à vous battre pour obtenir de telles performances. Certes, c’est une superbe combinaison la plupart du temps, mais pour les trajets occasionnels sur route rapide, nous aimerions quelque chose qui ait un peu plus de caractère.

La direction fait également partie de ce léger problème. Pour une voiture de performance, elle est légère en mode Confort et artificiellement lourde et calamiteuse en mode Dynamique. Ni l’un ni l’autre n’ont beaucoup de réactions, mais cela pourrait être aggravé par le fait que notre voiture est équipée de pneus d’hiver. Malgré cela, il y a toujours une adhérence et une traction énormes, et vous pouvez sentir les effets du différentiel sport sortir des ronds-points, ce qui aide à faire tourner la voiture. Mais vous pouvez aussi sentir la direction se resserrer en raison des arbres de transmission avant. Mais la sécurité qu’apporte la transmission intégrale quattro à cette époque de l’année en vaut la peine.

Nous avons essayé la suspension pneumatique de série et la suspension en acier du modèle Vorsprung et nous préférons de loin la seconde. Elle est plus prévisible et mieux réglée, ce qui signifie que la conduite est mieux réglée à toutes les vitesses (il y a une manière plus décisive et plus contrôlée d’apaiser les bosses) et le contrôle de la carrosserie est meilleur.

En fin de compte, cette RS 6 ressemble toujours à un hot rod, comme son prédécesseur. Elle est superbement rapide en ligne droite et il faut travailler dur pour la décoller, mais la Porsche a un avantage quand il s’agit d’agilité et d’implication.

Coté pratique

Pour de nombreux propriétaires, il s’agira de voitures de tous les jours, ce qui les obligera à s’en servir partout en France. Avec 565 litres de volume de coffre, la RS 6 fait l’affaire : c’est 45 litres de plus que la Porsche. L’Audi a plus d’espace pour les jambes à l’arrière, tandis que sa ligne de toit plus haute et moins effilée offre un peu plus d’espace pour la tête, également.

Mais avec ses cinq mètres de long, c’est une grosse voiture, donc pas toujours facile à manœuvrer. Cependant, une caméra à 360 degrés combinée à la direction intégrale d’Audi signifie que le rayon de braquage de la RS 6 est impressionnant pour une grosse machine. L’énorme carrosserie musclée est cependant 80 mm plus large que celle d’une A6 Avant standard, alors il suffit de regarder dans les limites de largeur et les parkings.

En posséder une

Pour une marque haut de gamme comme Audi, sa 16e place sur 30 marques dans les enquêtes de satisfaction auprès des propriétaires est un mauvais résultat, tandis que son réseau de concessionnaires se classe 20e sur 31 constructeurs.

Il serait donc peut-être préférable de se concentrer sur l’aspect sécurité de la conduite, car le RS 6 est très bien équipé. Audi propose le City Assist Pack (assistance dans l’angle mort, AEB en marche arrière et alerte de trafic croisé) et le Tour Pack (régulateur semi-autonome adaptatif avec assistance de maintien de la trajectoire et AEB). Il n’est donc pas surprenant que la RS 6 hérite de la note de sécurité complète de cinq étoiles Euro NCAP de l’A6.

Coûts d’utilisation

Toute cette puissance et ces performances – plus le poids – signifient que le RS 6 a consommé 12.22 L/100 km lors du test. Par rapport aux 10.12 L/100 km de la Porsche, cela signifie que vous dépenserez 462 € de plus en carburant par an.

Nos experts prédisent que l’Audi conservera 51,8 % de son prix catalogue contre 52,2 % pour la Panamera. Mais si l’Audi vaut moins après trois ans/50 000 km (62 262 € contre 70 041 € pour la Panamera), elle se dépréciera également moins, à 57 912 €. Le Sport Turismo perdra 64 087 €.

Notes des testeurs : « L’échappement sport de série donne un peu plus de présence et il y a un joli grondement de V8 à bas et moyen régimes, mais plus haut dans les modes de conduite plus sportifs, il sonne synthétisé de l’intérieur. »

Porsche Panamera Sport Turismo

Porsche Panamera Turbo Sport Turismo
Porsche Panamera Turbo Sport Turismo

Modèle : Porsche Panamera Turbo Sport Turismo
Prix : 112 595 €
Moteur : V8 biturbo de 4,0 litres, 550 ch
0 à 100 klm/h : 3,2 secondes
Consommation : 10.12 L/100 km
CO2 : 243g/km
Malus : 20 000 €.

La Panamera Turbo Sport Turismo est une rivale naturelle de l’Audi RS 6, comme le montrent les caractéristiques, mais elle est plus chère, comme nous l’avons déjà vu. Est-ce que ça vaut le coup d’en rajouter ?

Conception et ingénierie

La Panamera Turbo Sport Turismo de Porsche utilise le même moteur de base que la RS 6. Il s’agit du V8 biturbo de 4,0 litres utilisé par de nombreuses marques du groupe Volkswagen, mais ici, dans la Panamera, il n’y a pas de système hybride doux de 48 volts.

Le moteur produit 550 ch et 770 Nm de couple, soit 50 ch et 30 Nm de moins que l’Audi, mais la Porsche est un peu plus légère, donc les performances devraient être aussi rapides. La Porsche est un peu plus légère, donc les performances devraient être aussi rapides. Il y a aussi les quatre roues motrices, avec une suspension avant à double bras triangulaire et un essieu arrière multibras. La Panamera est équipée d’une boîte de vitesses à huit rapports à double embrayage, contrairement à la voiture classique de l’Audi.

La Panamera repose sur la plateforme MSB de Porsche, qui sous-tend ce modèle Sport Turismo et le hayon de la Panamera, contrairement à la RS 6, qui utilise l’architecture MLB evo. De plus, contrairement à la RS 6, l’ingénieuse différence arrière active de Porsche fait partie d’un pack à 4740 € qui comprend un contrôle actif du roulis (comme sur l’Audi), bien que la suspension pneumatique adaptative soit ici de série.

Il y a la désactivation des cylindres, comme dans l’Audi, tandis que la Porsche dispose d’un aérodynamisme actif, ce qui permet d’atteindre facilement un niveau de technologie permettant de rivaliser avec la RS 6, même si quelques pièces supplémentaires sont en option. Un échappement sport vous coûtera 3300 € et les freins en céramique 9012 €.

L’intérieur est plus particulier que celui de l’Audi, mais la qualité est aussi légèrement supérieure. Elle semble plus sportive parce que vous vous asseyez plus bas dans la voiture, mais alors que la RS 6 partage son habitacle avec les échelons inférieurs de la gamme A6, la Panamera est un modèle plus exclusif, ce qui lui donne un sentiment un peu plus distinctif et individuel.

Intérieur Porsche Panamera Turismo
Intérieur Porsche Panamera Turismo

Les matériaux sont magnifiques et les spécifications de base de ce modèle haut de gamme correspondent à celles de l’Audi, avec un système de navigation, un affichage numérique du tableau de bord, des sièges en cuir chauffants à l’avant et à l’arrière, des capteurs de stationnement à l’avant et à l’arrière, un régulateur de vitesse, une climatisation, des feux à LED et un fonctionnement sans clé. Les modèles Turbo sont également équipés de roues en alliage de 20 pouces.

Conduite

Malgré une baisse de puissance et de couple, les performances de la Panamera restent exceptionnelles. Le contrôle de lancement et l’incroyable traction intégrale lui ont permis de passer de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes, ce qui est incroyablement rapide pour une familiale, même haut de gamme.

Son grognement en reprise a été tout aussi impressionnant, couvrant le test de 80-110 km en septième vitesse (il ne le ferait pas en huitième) en 9,5 secondes. Cette vitesse était plus lente que celle de l’Audi en raison de différences de rapport, mais les deux voitures offrent de superbes niveaux de reprise grâce à leurs moteurs.

La Porsche a le même caractère que l’Audi grâce à son échappement sport, tandis qu’elle est tout aussi raffinée que la RS 6 en mode silencieux, qui se fait discrète en croisière, mais rugit à pleins poumons dans des conditions plus sportives.

La réponse de l’accélérateur est brillante et aucune des deux voitures n’a beaucoup de retard de turbo, mais la Porsche est un peu plus tranchante. Sa boîte de vitesses PDK change de rapport aussi facilement que celle de l’Audi, mais en cas d’accélération brutale ou en mode manuel, les changements de vitesse sont plus rapides et un peu moins saccadés.

La Porsche se sent plus ferme en mouvement, cependant, et n’offre pas tout à fait l’évolutivité du châssis de la RS 6, même si, selon d’autres normes, la Panamera se conduit vraiment bien. Le compromis pour ce châssis légèrement plus tranchant est que le contrôle de la carrosserie de la Porsche est sensiblement plus tendu dans tous les modes de conduite, et dans les modes Sport ou Sport plus, il offre de véritables niveaux d’adhérence et d’agilité d’une voiture de sport.

La direction est beaucoup plus naturelle dans la Porsche, avec un poids, une réponse et un retour d’information plus constants aux sollicitations du conducteur. C’est aussi la voiture la plus engageante pour le conducteur et la Panamera ne fait que nuancer la RS 6 à cet égard, car elle l’égale en termes de raffinement et de (presque) confort.

Coté pratique

La Panamera n’est pas aussi polyvalente qu’un break. Son coffre de 520 litres est inférieur de 45 litres à la capacité de chargement de la RS 6, mais ce n’est pas autant que vous pourriez le penser, étant donné la silhouette arrière plus élancée de la Porsche. Mais la ligne de toit inclinée a un impact sur le dégagement pour la tête aux places arrière, tandis que le dégagement pour les jambes n’est pas aussi bon que dans la RS 6. Ce qui nuit un peu plus à l’aspect pratique, c’est que Porsche appelle sa voiture « 4+1 », la banquette arrière centrale étant plutôt un strapontin occasionnel. L’Audi peut accueillir cinq personnes avec plus de bonheur.

La Porsche est toujours équipée d’un hayon électrique et si vous optez pour la direction aux roues arrière à 2064 € (que la RS 6 reçoit de série), elle est tout aussi maniable. Une caméra de recul coûte 510 € et vous pourriez vouloir l’ajouter parce que la visibilité arrière n’est pas le point fort de la Panamera.

En posséder une

Il y a aussi moins de technologie de sécurité dans la Porsche. Si vous voulez un freinage autonome, vous aurez besoin du pack de 3276 € qui ajoute également une fonction de régulateur adaptatif et de détection des piétons.

L’offre InnoDrive de Porsche incluse dans le pack précédent apporte une assistance en cas d’embouteillage et une technologie semi-autonome.

Coûts de fonctionnement

Il se peut que ce soient principalement des magnats du monde des affaires qui utilisent ces modèles comme voitures de société. Ces deux modèles se situent dans la tranche supérieure des malus (même si la Panamera émet moins de CO2 à 243 g/km contre 268 g/km pour la RS 6) ; il n’est donc pas surprenant que l’Audi, moins chère, soit la voiture la moins chère à conduire.

Verdict

Première place : Audi RS 6 Avant

Le prix est un facteur important dans la victoire du RS 6. C’est moins un problème à ce niveau, mais l’écart est suffisamment important pour que nous ne puissions pas l’ignorer. Les performances et l’aspect pratique de l’Audi sont superbes, même si elle est chère. Aucune des deux voitures n’est particulièrement économe et les deux seront coûteuses à conduire, mais la RS 6 offre plus de technologie en série, tout en étant plus confortable, même si elle n’est pas aussi engageante à conduire. La suspension de la RS offre un bon équilibre, cependant.

Deuxième place : Porsche Panamera Sport Turismo

La Panamera Turbo Sport Turismo est toujours la voiture la plus vive et la plus absorbante à conduire, mais elle manque un peu par rapport à la RS 6 dans d’autres domaines, alors elle se glisse juste en deuxième position. Sa boîte de vitesses est meilleure, le châssis plus affûté et la direction plus agréable, mais la Porsche n’est pas aussi confortable et ne dispose pas d’autant d’équipements, tout en étant plus chère (et cela inclut le pack de sécurité). C’est quand même un superbe break de performance.

Autres choix dans cette catégorie…

Mercedes-AMG E 63 S Break

Mercedes AMG E 63 S Estate
Mercedes AMG E 63 S Estate

Prix : 131 200 € Moteur : V8 de 4,0 litres, 604 ch

Avec 640 litres d’espace de chargement et plus de puissance que ses rivales, la Classe E 63 S Estate est une voiture de performance monstrueuse. Cependant, elle n’est pas aussi confortable et la qualité générale n’est pas aussi élevée que dans la RS 6 ou la Panamera. Elle semble plus brute.

Audi RS Q8

Audi RS Q8 2020
Audi RS Q8 2020

Prix : 154 900 € Moteur : V8 de 4,0 litres, 592 ch

Si vous êtes complètement fixé sur une Audi mais que vous aimez l’idée d’un SUV, alors la RS Q8 de la marque possède le même moteur mais une image différente. Elle n’est pas aussi bien à conduire que la RS 6, mais elle est très pratique ; le choix se fait en fonction du style de voiture que vous recherchez.

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je suis tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ces premiers sites de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.