Coût entretien voiture

Coût entretien voiture : le coût réel

Quel est le coût d’entretien réel de votre voiture ?

Coût entretien Voiture
Coût entretien Voiture

On a coutume d’imputer aux allemandes et aux japonaises des coûts d’entretien voiture élevés, aux françaises des prix plus raisonnables… Pourtant, la réalité est plus complexe.

L’enquête s’ap­puie sur les modèles commercialisés en 2014. Pour chacun d’entre eux, nous avons retenu la finition médiane et la motorisation la plus vendue dans chacune des catégories (essence pour les citadines, diesel pour les autres) afin d’établir une base de comparaison solide. En fonction de l’utilisation, deux profils distincts ont été défi­nis : cinq ans ou 50 000km et huit ans ou 80000 km pour les citadines ; six ans 100 000 km et huit ans ou 150 000 km pour les autres. Cette dernière tranche plus représentative, inclut des tra­vaux plus lourds (courroie de distribution…).
Nous nous sommes fiés à nos logiciels constructeurs, des temps barêmés et des pièces disponibles entre autre via les applications Peugeot Citroen Renault Eurorépar et ….

Nos calcul prennent en considération toutes les opérations de maintenance prévues par le constructeur et inscrites dans le carnet d’entre­tien de chaque véhicule en fonc­tion du kilométrage ou des années. S’y ajoutent les pièces d’usure suivantes :
Amortisseurs avant et arrière. Tous les 120 000 km.
Batterie. Tous les cinq ans.
Bougies. Selon préconisations.
Courroies (accessoires et dis­tribution). Selon préconisations.
Ehappement et embrayage. Tous les 150 000 krn.
Filtres (air, huile, carburants et habitade). Selon préconisations.
Freinage. Remplacement des plaquettes et disques de frein selon les données d’usure pour chacun des véhicules.
Mâchoires arrière. Tous les 90 000 km.
Lubrifiants (huile moteur, liquides de refroidissement, de frein…). Selon préconisations.
NB: certaines pièces (alterna­teur, démarreur, catalyseur, etc.) prévues pour 200000km sont exclues.

Pour chaque modèle, nous avons retenu la finition médiane et la motorisation la plus vendue dans chacune des catégories pour calculer le coût d’entretien réel de votre voiture.

Si les pièces détachées représentent 47% d’une facture d’entretien, la part de la main-d’oeuvre pèse lourd dans le montant total du coût d’entretien voiture. Nous vous indiquons en exclusivité le taux moyen horaire pratiqué dans les réseaux des constructeurs ainsi que les tarifs minimum et maximum dans chacun d’eux. Sachant que de fortes disparités existent en fonction des régions et des villes, ces données constituent de bon indicateurs de comparaison.

Tarif moyen de la main-d’oeuvre constructeur

Coût horaire main d’oeuvre TTC
mini moyen maxi
Dacia 35 65 118
Renault 35 65 118
Citroen 36 66 117
Peugeot 36 67 113
Honda 53 70 106
Kia 42 73 114
Suzuki 49 74 119
Ford 55 77 108
Hyundai 56 77 100
Nissan 77
Chevrolet 78
Mazda 49 78 126
Mitsubishi 56 78 96
Opel 78
Toyota 79
Fiat 80
Lancia 81
Alfa Romeo 82
Moyenne 83
Skoda 85
Seat 87
Volkswagen 89
Smart 64 91 120
Volvo 91
Mercedes 58 92 166
Land Rover 68 98 151
BMW 71 102 150
Mini 71 102 150
Jaguar 78 106 148
Audi 72 113 158

CITADINES Roulez à l’économie

Afin de coller au plus près aux conditions de rou­lage de ces véhicules cita­dins, nous les avons choi­sis dans leur version à essence, contrairement aux autres catégories. Pour la simple et bonne raison que ce sont les motorisa­tions les plus diffusées et les plus judicieuses pour cet usage, le die­sel n’appréciant guère la ville, sur­tout depuis l’instauration du filtre à particules en 2010. (Réparation et entretien du filtre à particule) De plus, les kilométrages ont été revus à la baisse (50 000 km et 80 000 km), sachant que l’on parcourt annuel­lement près de 7 500 km en moyenne.

220 € c’est le coût moyen de l’entretien d’une citadine

Que ce soit sur 5 ans ou sur 8 ans. Mais à Cylindrée et puissance quasi identiques, les écarts de coût d’entretien voiture sont criants : 499 € entre une Toyota Aygo et une Ford Ka sur 5 ans, et 869 € entre la japonaise et la Renault Twingo sur 8 ans. Une Grosse différence qui s’explique en partie par le coût du poste pièces et lubrifiants. Notons aussi des incohérences, à l’image de Fiat dont la Panda 3 est bien moins chère que la Fiat 500, deux véhicules pourtant techniquement semblables. A croire que la Typologie du client entre en ligne de compte. (C’est à peu près sûr !)

L’intervalle de révision influence le coût d’entretien de la voiture

La logique voudrait que les modèles dont les révisions de la voiture sont les plus espacées soient les moins onéreux à entretenir. Force est de constater qu’elle n’est pas respectée. S’en tenir au seul intervalle est trompeur car en épluchant les carnets d’entretien des constructeurs, on remarque que la fréquence de remplacement de certaines pièces (distribution filtres bougies) ou de fluides (liquide de refroidissement, de frein, etc. diffère d’une marque de voiture à l’autre. De plus malgré une préconisation tous les 30000 km ou deux ans, il faut souvent faire un arrêt au stand anticipé en raison de la dégradation rapide de l’huile. ce qui influe sur le coût d’entretien voiture.

Budget automobile le coût entretien voiture, l'assurance et le carburant
Budget automobile le coût entretien voiture, l’assurance et le carburant

Coût entretien voiture polyvalente les françaises bien placées

Rouler au gazole est certes rentable à la pompe, mais la sophistication tech­nique du diesel se paie cash à l’entretien, ne serait-ce qu’à cause de la qua­lité des lubrifiants (huile moteur synthétique).
Remarquons surtout qu’un véhicule diesel commence à peser lourd dans le budget passé 100 000 km. Pour sché­matiser, le coût d’entretien voiture est multiplié par deux entre 100 000 et 150 000 km, les interventions devenant plus pointues, au remplacement de la courroie de distribution.
Chevrolet abuse
Peugeot 208 exceptée, toutes les françaises se situent en deçà de la moyenne de la catégorie, avec un effort particulier pour la 207+ et la Clio 4. La Volkswagen Polo se distingue aussi et tire son épingle du jeu face à ses cousines de chez Seat et Skoda, l’Audi A1 étant elle plombée par le coût premium de la main-d’oeuvre dans le réseau. Un standing que ne peut revendiquer la Chevrolet Aveo, pénalisée par la politique tarifaire des pièces de rechange de la marque.

Coût entretien voitures polyvalentes
Coût entretien voitures polyvalentes

COMPACTES : Hybride mieux que le diesel

Cette catégorie est pleine de surprises. La première place de la Prius n’en est pas une, Toyota vantant depuis longtemps le faible coût d’utilisation de ses hybrides. Ce qui se confirme. Mais si l’Auris Hybride est plus économique que son homologue diesel, elle demeure étrangement moins compétitive au sein de cette caté­gorie. En revanche, on attendait la Dacia Logan en pole position. Or, si elle est attractive au niveau des tarifs de pièces de rechange, la roumaine se voit appliquer un taux de main-d’oeuvre qui n’a rien de low-cost puisqu’il est identique à celui de Renault, les deux marques cohabitant dans les mêmes concessions et ateliers & garage automobile.
Le coût d’entretien d’une BMW n’est pas si cher
Une mention spéciale est décernée à Peugeot, qui a consenti de gros efforts sur la nouvelle 308, l’allongement de l’interval de révision de 20000 à 25000 km en 2013 n’y a pas été étranger. Au point que la Française remporte la confrontation face à sa rivale, la Volkswagen Golf, l’écart se faisant sur des pièces de rechange et de la main d’oeuvre. Réputées onéreuses en entretien dès que le client franchit le seuil de l’atelier, les marques premium confirment leur réputation, Audi A3 et Mercedes Classe A tirant le gros lot sur la de détention de huit ans ou 150 000 km. Volvo se montre un peu moins gourmand en revanche, la BMW Série 1 fait un pied de nez à ses concurrentes, positionnée au niveau des marques généralistes les plus chères à l’image de Honda et Kia.

Coût Entretien voitures compactes
Coût Entretien voitures compactes

FORMULES D’ENTRETIEN SPECIFIQUES

Plus elle prend de l’âge, plus une voiture implique un budget élevé à l’entretien. Pour l’automobiliste, la tentation est donc grande de se tourner alors vers les enseignes les moins chères.
D’ailleurs, les constructeurs ne s’en cachent pas, une fois l’expiration de la garantie légale (de deux à sept ans selon les marques), leurs clients désertent les ateliers des réseaux. Pour stopper l’hémorragie, certains (Citrën Eurorepar, Ford Motorcraft, Peugeot Motaquip, Renault Motrio ou Seat/Skoda/Volkswagen Economy Parts) ont mis sur pied des offres spécifiques (forfaits révision, freinage, amortisseurs…) destinées aux véhicules de plus de cinq ans. A la clé, des tarifs compétitifs et des prestations identiques. A ceci près que les piéces utilisées ne présentent pas la même qualité et longévité que celles d’origine. mais le coût d’entretien voiture baisse.

FAMILIALES Elles soignent la facture d’entretien

Un constat : ce n’est parfois pas plus oné­reux de rouler dans une familiale que dans une berline compacte. Si l’on compare le coût d’entretien voiture moyen annuel sur une durée de huit ans, l’écart s’élève à 100 €, ce qui se justifie par des motorisations diesels supérieures.

Séduire par le coût d’entretien bas

Mais certains modèles font exception. Ainsi, la Citroën C5 est quasiment au niveau d’une C4, et la Mazda 6 réclame même un budget d’entretien moins élevé que sa petite soeur Mazda 3 avec laquelle elle partage la plateforme. Même topo pour la vieil­lissante Toyota Avensis face à la récente Auris. Outre la BMW Série 3 qui contredit les préju­gés sur la cherté du premium, les familiales japonaises démon­trent que le temps où leur main­tenance était hors de prix est révolu. Une autre explication tend à justifier les chiffres de notre étude. Boudées par les ­particuliers au profit des monos­paces et des SUV, et en nette régression en termes de ventes, ces véhicules trouvent de plus en plus souvent preneur auprès des entreprises et des compa­gnies de taxis. Dont le principal critère de choix demeure le coût global de détention. Pour le coup là le coût d’entretien voiture prend de l’importance.

Cout entretien voitures Familiales
Cout entretien voitures Familiales

RÉPARATION : LA FACE CACHÉE DU LIBRE CHOIX

Le règlement européen est on ne peut plus clair : le consommateur a le droit d’entretenir son véhicule où bon lui semble sans perdre le bénéfice de la garantie constructeur, à condition de respecter les préconisations de ce dernier. Les Feu Vert, Speedy et consorts se sont engouffrés dans à brèche avec comme cheval de bataille les prix. Ce jeu de la concurrence profite directement à l’automobiliste.
Encore faut-il qu’il en connaisse toutes les ficelles. Contrairement aux discours marketing, les compétences de ces enseignes n’égalent pas celles des concessionnaires. Notamment en ce qui concerne l’électronique.
Si leurs outils savent diagnostiquer et effacer un code défaut, il leur impossible de procéder à une reprogrammation. Pire, les véhicules encore sous garantie qui s’écartent du droit chemin des concessions se voient privés des mises à jour et divers rectificatifs techniques réalisés lors du passage à l’atelier (et dont le client n’a pas forcément eu vent). Enfin, une fois la période de garantie expirée, la moindre défaillance technique n’est pas permise. Car la participation du constructeur aux frais de réparation est conditionnée par la fidélité du client.

Entretien des monospaces comparable aux berlines

Plus lourds, moins éco­nomes en carburant, les monospaces ne peuvent rivaliser avec les berlines de catégorie équivalente. En revanche, les familles seront rassurées d’ap­prendre qu’elles n’y laisseront pas un bras lors de leur visite à l’atelier, sauf exception. Ainsi, les petits monospaces urbains affichent des coûts d’entretien globalement comparables à ceux des cita­dines polyvalentes. Mauvaise pioche pour le Kia Venga dont le coût de la révision est trop cher.
Chez les ludospaces, le Renault Kangoo est en phase avec son positionnement économique. Au même titre que le Dacia Dokker, le plus attractif sur la période la plus longue. Le Skoda Roomster ferme la marche des coûts d’entretien à cause du prix des pièces de rechange et de la main-d’œuvre.

Dacia sort du lot pour ses coûts d’entretien

Bis repetita placent ! À l’instar de la Prius, le monospace com­pacte Prius+ vire en tête des coûts d’entretien des monospaces compactes, mais dans le match des modèles diesels, le Dacia Lodgy est fidèle à sa philosophie low cost : bon marché à l’achat, bon marché à l’entretien. Le roi Scénic fait en revanche grise mine, tout comme l’Opel Zafira Tourer dont le prix des pièces est exorbitant, comme c’est trop souvent le cas chez le constructeur allemand. Enfin, malgré une motorisation diesel d’origine Renault, le Mercedes Classe B fait valoir son standing jusque dans les ateliers. Trop chère en coût d’entretien.

Coût entretien monospaces
Coût entretien monospaces

TOUT-TERRAIN victimes de la mode

Les SUV ou 4 x4 de loi­sirs ont le vent en poupe puisque leurs ventes croissent sur un marché en berne.
Assises hautes, bonne habita­bilité, gros volume de coffre, ces « couteaux suisses » séduisent par leur polyvalence. D’ailleurs, nombre d’anciens conducteurs de berlines et de monospaces cèdent au chant des sirènes, s’imaginant que ces véhicules, bien que à deux-roues motrices, ne grèveront pas leur budget. Désillusion lorsqu’arrive l’échéance des premiers entretiens. Sans parler de leur profil technique, qui ne favorise pas la longévité de pneumatiques chers au demeurant. Coût d’entretien voiture élevé.

Prix mesuré pour l’entretien des petits SUV

Nouvelles coqueluches des villes, les petits SUV n’ont, mal­gré leur succès, pas de préten­tions tarifaires déraisonnables question coût d’entretien voiture. Quoi de plus normal pour des véhi­cules dont la plupart sont déve­loppés sur la base de citadines polyvalentes. Du coup, le coût d’entretien réclamé par les Peugeot 2008 et Renault Captur est, à quelques euros près, identique à celui des 208 et Clio. Si cette dernière sert aussi de base au Juke, ce n’est pas la même musique pour le Nissan au coût d’entretien plus élevé.

Le coût d’entretien des SUV

Quant aux SUV compacts, les plus prisés par les acheteurs, l’addition est nettement plus salée si l’on se rapporte aux monospaces compacts. Un constat qui vaut aussi pour le Dacia Duster, pourtant l’un des plus économiques, mais bien moins attractif que son homo­logue Lodgy. Ainsi, le coût d’entretien annuel moyen de cette catégo­rie se situe à 500 € sur six ans et 746€ sur huit ans, ce qui rap­proche ces véhicules des ber­lines familiales. À l’exception du Peugeot 3008, les français semblent payer leur origine asiatique au prix fort, à l’image des C4 Aircross et 4008, clones techniques du Mitsubishi ASX. L’Opel Antara, fabriqué en Corée avec le Chevrolet Cap­tiva, paraît évoluer sur une autre planète en facturant ses travaux de maintenance deux fois et demie plus cher que les meil­leurs de ce segment.

Coût entretien SUV 4x4
Coût entretien SUV 4×4

Réalisé en partenariat avec le Garage Citroen Schiavon à Bassens Chambéry

Source Argus

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

4 commentaires sur “Coût entretien voiture : le coût réel

    Aurélien CHIREN

    (19 juin 2017 - 13 h 20 min)
    Si vou comptez 80% de taxe pour une entreprise, même s’ils vous facturent 120€, il ne leur reste pas tant que ça « dans la poche ».

    Cesson Sevigne

    (29 mai 2017 - 12 h 54 min)
    Très intéressant d’avoir mis en avant le comparatif du coût de l’entretien selon la gamme des véhicules mais aussi les différences entre constructeurs en prenant en compte leurs différences dans les préconisations et coûts des pièces. Cela permet d’éclairer les futurs acheteurs surtout le point sur l’impression d’économie avec des intervalles de révision plus longs qui peut effectivement être trompeur. L’entretien régulier suivi par un garagiste professionnel reste pour moi la solution à privilégier que ce soit pour un véhicule neuf ou de quelques années.

    Raoul Bouboule

    (12 février 2017 - 19 h 47 min)
    Arnaud, déjà tout le monde ne peut pas le faire « soit-même », et de plus, l’entretien ne se limite pas à changer des filtres, vous confondez vidange et entretien…

    Arnaud Boulanger

    (7 novembre 2016 - 9 h 38 min)
    Le coût d’entretien dépend surtout du garage. Pour exemple, une vidange simple avec changement du filtre à huile coûte 120 euros en concession, 70 à 80 euros dans un garage indépendant ou centre auto…et pas plus de 30 euros si vous la faites vous-même.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.