Le Marché Automobile en France 2012 la cata !

Le Marché Automobile en France 2012 la cata !

 

Un triste record de non vente !

1 898 760 ! C’est le chiffre des immatriculations de voitures neuves en France en 2012, soit 13,9 % de moins qu’en 2011, et le plus bas depuis 15 ans (le niveau bas des deux dernières décennies étant de 1,713 million en 1997). Une faible performance qui s’explique en partie par l’effet post-prime à la casse et gros bonus, après le carton (près de 2,3 millions de voitures vendues) de 2009.

Marché automobile français 2012
Marché automobile français 2012

Néanmoins, le marché n’était plus descendu au-dessous de 2 millions depuis plus de 10 ans et la perte de vitesse des constructeurs français sur leur marché national est inquiétante. Car si certaines marques continuent inexorablement de battre des records de vente : Land Rover, Porsche, Hyundai…, et si l’on excepte Dacia (marque roumaine du groupe Renault), Peugeot, Citroën et Renault ne totalisent plus à eux trois que 48,2 % des ventes en France, alors qu’ils avaient encore plus de 60 % de part de marché il y a 20 ans.

Gamme vieillissante, paris stylistiques perdus, nos constructeurs nationaux ont en outre été mis à mal par la polarisation du marché provoquée par la crise (les marques de haut de gamme et low cost tournent à plein, celles s’adressant à la classe moyenne étant plus à la peine). Les derniers modèles présentés (gamme DS chez Citroën, Peugeot 208, Renault Clio) ont néanmoins de quoi donner espoir, et même si le marché va encore rester bas en 2013, il est possible que les cartes soient redistribuées. Quant à regagner des parts de marché…

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

1 commentaire sur “Le Marché Automobile en France 2012 la cata !

    Anonyme

    (6 février 2013 - 14 h 41 min)

    La baisse s’explique aussi par le fait que rien n’incite aujourd’hui à investir dans une voiture : le carburant est cher, les contrôles vitesse attaquent directement au porte-monnaie, les villes font tout pour dégager les voitures des centres urbains… Si on ajoute à ça une crise éco et un moral en berne, 2013 ne devrait effectivement pas être reluisant comme vous le dîtes !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.