Nouvelle Jaguar XFR-S en Vidéo

Nouvelle Jaguar XFR-S en Vidéo

Nouvelle Jaguar XFR-S en Vidéo, dans des paysages somptueux, montagnes, vallées, routes sinueuses, lacs etc !

Nouvelle Jaguar XFR-S en Vidéo
Nouvelle Jaguar XFR-S en Vidéo

Voilà ce qu’on aura voulu voir dans le dernier James Bond « Skyfall », une vraie voiture, des chevaux vapeurs, des purs sangs même anglais, et pas d’infirmes canassons récemment rebadgés Tata !! Que vient faire une course poursuite de plus de 15′ d’un Defender contre un train dans un James Bond ? Un pauvre vieille Jaguar XJ ou autre Range Rover ? Du coté automobile on reste sur sa fin jusqu’au moment ou James reprend pied et nous ressort sa mythique DB5 accompagnée enfin du véritable générique 007. SkyFall tout fout le camp !!

La berline sport Jaguar XFR-S rivalise avec la BMW M5 et Mercedes E63 avec 542 ch et une grande aile

Qu’Est-ce qu’une Jaguar XFR-S ?

La Jaguar XFR-S est la berline sport la plus rapide de la marque anglaise et une version plus méchante de la XFR qui rivalise avec la BMW M5, la Mercedes E63 AMG et la Porsche Panamera depuis 2009. Comme son homologue XKR-S, elle utilise un moteur suralimenté de 542 ch. Le moteur V8 et sa vitesse maximale sont limités à 300 km/h. Les prix commencent à 112000 € – environ 8400€ de plus qu’une M5 de base et 21000 € de plus qu’un XFR, qui propose 39 ch et 50 km/h de moins.

Points forts techniques de la Jaguar XFRS ?

Tout le kit aérodynamique – le nouveau séparateur, les seuils et l’aileron arrière de type Mitsubishi Evo (que vous pouvez choisir de dégrader si le style est trop criard) – a un objectif aérodynamique, Jaguar revendiquant une réduction de 68 % de la portance.

Les roues sont d’un demi pouce de plus à l’avant et d’un pouce de plus à l’arrière, et sont équipées de nouveaux pneus P Zero développés avec Pirelli. Derrière les jantes alliages à six rayons se trouvent les montants suspension avant de la XKR-S, les articulations révisées et les ressorts plus fermes, des bagues plus rigides à l’arrière, de nouveaux roulements à l’avant, des réglages d’amortisseurs pris du roadster Type F.

Conduire la Jaguar XFRS ?

Dès que vous partez sur la route, les changements de châssis sont palpables. D’abord, vous remarquez le poids et la précision de la direction. Elle n’est pas très vivante, mais magnifiquement direct et la grosse voiture bleue est facile à placer lorsque vous la guidez dans la circulation. À basse vitesse, le trajet est nettement plus ferme. Ce n’est pas inconfortable car elle reste bien amorti, mais vous pouvez sentir les bosses et des rides dans la surface du bitume. Heureusement, à mesure que la vitesse augmente, la suspension adoucit de plus en plus les imperfections et les déplacements sur autoroute sont aussi silencieux et discrets que dans un XFR standard.

Il est clair qu’en quelques virages la RS est une voiture beaucoup plus difficile à faire bouger que la R. Pas dans le mauvais sens – il est toujours parfaitement possible de dessiner de longues lignes noires sur une route en épingle à cheveux – mais sur le sec, vous devez appliquer une charge latérale beaucoup plus importante pour que les pneus abandonnent leur emprise.

Lorsque l’arrière est en glissade, elle le fait plus intelligemment qu’auparavant, mais la direction est si rapide et précise qu’elle est facile à attraper et si vous voulez continuer à glisser, le différentiel contrôlé électroniquement semble maintenant rester bien verrouillé plus étroitement et de manière satisfaisante. Tout n’est pas sur l’arrière, cependant. Il est surprenant de constater à quel point l’avant de la R-S a de l’adhérence et l’alacrité avec laquelle vous pouvez lancer la masse considérable de la voiture dans un sens, puis dans une autre, suffit à tordre votre cou sérieusement. Bien que la Jaguar ait trouvé un plus gros grip sur le sec (30%, selon la fiche technique), sur la piste mouillée, le défi est toujours aussi grand.

La Jaguar XFR-S face à la concurence

Ses principaux concurrents sont la BMW M5 (552 ch, 102725 €), la Mercedes E63 AMG (549 ch, 103243 €) et la Porsche Panamera GTS (434 ch, 130445 €). Elle a plus de charme et de style que les autres, mais il faut attendre un test groupé complet – d’autant plus que les M5 et E63 ont chacune été revues.

Au sujet de ce James Bond : Il n’y a pas que nous qui pensons ainsi , le Chicago Tribune repris par le Nouvel Obs Cinéma, se moquent de ce James Bond.

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.