Présentation Toyota IQ 2008

Toyota IQ la citadine du constructeur Japonais

Toyota IQ 2008 enfin une micro citadine concurrente à la Smart Fourtwo avec sa future citadine. 2.98 mètres de long avec aussi des moteurs trois cylindres sauf la version haut de gamme qui sera équipée d’un quatre cylindres. La Toyota sera vendu aux alentours de 13000 € avec des moteurs entre 54 et 87 ch. La micro citadine de Toyota.

Toyota IQ 2008
Toyota IQ 2008

Notre avis sur la Toyota IQ 2008

Le prix élevé du carburant et la nécessité de réduire les émissions signifient que les petites voitures n’ont jamais été aussi importantes. Le IQ laisse-t-il entrevoir un avenir brillant pour Toyota ? Oui, c’est le cas. Le nouveau venu regorge de réelles innovations pour en faire une petite voiture étonnamment spacieuse.

De plus, elle est extrêmement économe en carburant et respectueuse de l’environnement, mais cela ne se fait pas au détriment de la qualité ou de l’équipement. Si l’expérience de conduite pourrait être plus intense, la iQ est un type de voiture véritablement différent qui mérite de réussir. Et avec un prix qui devrait commencer à environ 8 500 £, elle devrait faire un tabac.

Serait-ce la voiture qui surpasserait finalement la Smart deux places ? Sur le papier, la minuscule Toyota iQ a certainement l’air d’un morceau de réflexion intelligent, mais comment la plus petite quatre portes du monde se mesure-t-elle sur la route ? Pour le savoir, Auto Express est devenu le premier magazine à rattraper le nouveau venu pour une conduite exclusive.

La iQ, qui sera mise en vente plus tard dans l’année, est à la tête d’une nouvelle vague de micro-citadines, dont la VW up ! et la Fiat Topolino, qui consommeront très peu de carburant et émettront peu de CO2.

Mesurant seulement 2 985 mm de long, 1 680 mm de large et 1 500 mm de haut, elle fait une première impression spectaculaire. La iQ est beaucoup plus petite que la Yaris de Toyota, et à peine plus grande que la Smart, malgré son habitacle à quatre places.

Elle est également plus présente sur la route que les photos ne le suggèrent, grâce à ses passages de roue évasés et à ses pare-chocs qui épousent le sol. Les ingénieurs ont repoussé les limites avec un empattement de 2 000 mm de long, créant ainsi les porte-à-faux avant et arrière les plus courts jamais vus.

Ce souci du détail se poursuit à l’intérieur, où un emballage intelligent permet à l’iQ d’accueillir confortablement trois adultes, avec un quatrième espace pour un enfant.

Il a fallu faire preuve d’une réelle innovation pour pouvoir loger autant d’espace dans une voiture de moins de trois mètres de long. La iQ bénéficie donc d’un nouveau design de différentiel qui libère 100 mm d’espace par rapport à une Yaris, ainsi que d’amortisseurs compacts et d’un réservoir de carburant plat sous les sièges arrière. En outre, le climatiseur est plus petit, tandis que le tableau de bord et les sièges ont été conçus pour maximiser l’espace pour les jambes.

Mais il ne manque pas d’équipements de sécurité. Il y a neuf airbags, dont un sous cuisse sur le siège passager (pour éviter le sous-marinage) et le tout premier airbag rideau à l’arrière. Toyota s’attend également à obtenir cinq étoiles au crash test Euro NCAP.

Articles similaires

Ce qui impressionne le plus, c’est l’espace intérieur – la iQ a l’impression d’appartenir à la classe supérieure. La qualité et la finition intérieures sont excellentes, et nous aimons particulièrement la disposition de la console centrale. Il y a même un démarreur à bouton-poussoir !

L’habitacle ressemble à un quatre-places standard, mais le tableau de bord assymétrique permet de pousser le siège passager avant vers l’avant, afin qu’un adulte puisse s’asseoir derrière un autre. L’espace derrière le conducteur est décrit comme un siège occasionnel, bien que l’absence de réglage de la portée de la direction signifie que la position derrière les roues est compromise pour les propriétaires de grande taille.

La puissance provient d’un turbodiesel D-4D de 1,4 litre de la Yaris ou d’un moteur à essence de 1,0 litre à trois cylindres de la Aygo. Elle devrait produire environ 70 ch, retourner 3.61 L/100 km et n’émettre que 99 g/km de CO2. Le diesel promet 89 ch, 3.36 L/100 km et 106 g/km.

Bien que le 1.0 ne gagne pas de concours de vitesse (le 0 à 100 km/h prend 13 secondes) et soit un peu bruyant, il est doux et la boîte de vitesses est réactive. Malgré l’empattement court, la iQ reste ferme et plantée, avec une conduite sûre et prévisible. Elle aurait besoin d’un peu plus de feedback de la part de la direction, mais la petite machine est nerveuse et amusante.

En fait, la iQ est plus spacieuse et plus agréable à conduire qu’une Smart, et tout aussi frappante à regarder. L’entreprise semble être sur la bonne voie.

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.