Smart Fortwo occasion

Smart Fortwo occasion

Née pour la ville, la Smart Fortwo d’occasion trouve une place pour se garer là où n’importe qu’elle autre citadine passerait sans s’arrêter. Incroyablement compacte, elle se faufile avec aisance dans la jungle urbaine. Mais pour parvenir à une telle efficacité, elle a sacrifié l’agrément de conduite et la sécurité sur route. La boite de vitesses robotisée est d’une lenteur exaspérante, les performances souvent modestes, la tenue de cap délicate sur voie rapide. La Smart Fortwo d’occasion se révèle sensible au vent latéral et ses petites pneus avant jettent rapidement l’éponge sur les pavés mouillés, engendrant un sous-virage aussi soudain que brutal. Enfin, les suspensions d’une grande fermeté ignorent toute notion de confort.

Si la Smart n’accueille que deux passagers, elle saura s’accommoder d’adultes de grandes tailles : garde au toit et espace aux jambes sont généreux. La présentation intérieure est généralement plaisante, grâce aux teintes chamarrées, et l’importante surface vitrée rend l’habitacle lumineux, le toit en verre est disponible sur certaines versions. Toutefois, l’insonorisation imparfaite se traduit par une ambiance sonore vite fatigante. Quant au coffre, il n’est pas très pratique car doté d’un seuil de chargement haut. Coté équipement, la Smart Fortwo d’occasion est plutôt radine. A moins d’opter pour des versions Passion ou pour l’une des innombrables séries limitées, il faudra se passer de climatisation, voire de radio.

A l’achat : Même si les bonnes fées de Daimler Chrysler se sont penchées sur son berceau, la Smart n’a pas été à l’abri des soucis de fiabilité. Problèmes d’antidémarrage ou de joint de collecteur d’échappement, faiblesse des turbos à échanger à partir de 90000 km ou de la segmentation, embrayage à régler tous les 15000 km afin d’éviter les broutements au démarrage, pannes de la commande d’embrayage sur les modèles jusqu’en 2001, les ennuis ont été nombreux et variés. Mieux vaut éviter les premiers millésimes pour privilégier les modèles postérieurs à 2001. Mais dans tous les cas, La Smart Fortwo d’occasion martyrise ses pneus, qui s’usent vite, à peine 20000km à l’avant. Quant au sélecteur de la boite de vitesses, il se révèle parfois récalcitrant, exigeant alors plusieurs tentatives avant de changer de position. Dans l’habitacle, les plastiques de qualité moyenne se révèlent sensibles aux rayures sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2003. La Smart Fortwo a été fabriquée de 1998 à 2007 et il y en a 55050 en circulation.

Plus sur nos Smart Fortwo sur http://www.carideal.com/498-fortwo

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.