Sécurité routière 2012 : les chiffres

Les chiffres de la sécurité routière 2012

Les forces de l’ordre ont eu plus de travail l’an dernier, d’après le rapport sur le comportement des automobilistes en 2011 : +4,5 % d’infractions relevées par rapport à 2010, avec 23 435 884 procès-verbaux. La principale inquiétude provient de l’alcoolémie délictuelle ( +2,6% en 2011 ). Les infractions contraventionnelles ont augmentées de +14,3%. Les excès de vitesse demeurent bien sûr l’autre infractions qui se « porte bien »: plus 5 % hors radars automatiques, et plus 7 % pour ceux flashés par un radar.

On est passé de 18 000 morts sur les routes en 1972, à 3645 en 2012, les gouvernements et les constructeurs ont continué à travailler sur des mesures visant à baisser les accidents et la sécurité passive :  numbres d’accidents: vitesse limite, régulation de l’alcool, port obligatoire des ceintures et des casques, la mise en œuvre de contrôles dans tous ces domaines et l’introduction du système de permis à points.

Le trafic routier a explosé après la Seconde Guerre mondiale et connu une forte augmentation après 1970 jusque 2001. Ensuite, c’était plus stable. En 2012, le niveau de trafic a été maintenu avec une réduction de 6% dans les poids lourds. C’était lié au ralentissement dans l’activité économique en 2009. En 40 ans, le nombre des décès sur la route par rapport à l’augmentation du trafic routier et des kilomètres parcourus ont montré des progrès progressifs réalisés au cours des quarante dernières années avec des périodes de stagnation et des périodes d’accélération.

Réduction des risques routiers.

La mortalité routière diminue en 2012. Grande nouvelle, Les décès en France métropolitaine sont en baisse de 7,8% par rapport à à 2011 par rapport à la baisse en 2011 par rapport à 2010 était seulement de 0,7%. L’année 2011 a été pénalisée par de bonnes conditions météorologiques qui favorisent la mobilité mais pas la la sécurité routière. 2012 est proche de la moyenne. Il y a eu 310 vies sauvées, dont 188 automobilistes
96 motocyclistes mais 23 cyclistes de plus ont été tués.

Dans cette réduction de 7,8%, 2,3 points sont attribuables à réduction des décès dans les accidents impliquant des poids lourds contre des véhicules. Cela doit être replacé dans le contexte de la réduction des la circulation des poids lourds à cause de la situation économique.

Les Accidents mortels chez les 18-24 ans suivent le rythme général (60 vies sauvées).

Défis majeurs pour la sécurité routière pour 2013

L’objectif fixé par le ministère de l’Intérieur Emanuel Valls est de passer en dessous du niveau de 2 000 personnes tuées d’ici 2020, ou de réduire de 50% les accidents de la route en France métropolitaine par rapport à l’année de référence 2010. La réduction entre 2010 et 2012 était de 8,5%.

Les catégories de conducteurs qui sont surreprésentés dans les décès :
– 21% sont des jeunes entre 18 et 24 ans alors qu’ils ne représentent que 9% de la population;
– 24% ont été tués dans des accidents impliquant un conducteur détenait un permis de deux ans pendant que ces personnes représentent 5% des titulaires de permis;
– 22% des personnes tuées dans un véhicule motorisé étaient des motards qui représentent seulement 1,5% des distances parcourues;
– 13% sont tués dans des accidents impliquant un poids lourd avec un véhicule alors que ceux-ci ne représentent que 5% du trafic routier.

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.