Seat Leon 3 de 2012

Seat Leon 2012

Longue de 4.26m, la nouvelle Seat Leon 2012 repose sur une plate-forme technique modulaire qu’elle partage avec l’Audi A3 et la Volkswagen Golf VII. La gamme s’enrichira d’une version à trois portes ( Leon SC) et d’un break (Leon ST). Au lancement, elle contiendra un bloc diesel 1.6 TDI de 105 ch et 2.0 TDi de 150 ch.Plutard un 1.6 TDI de 90 ch et un inédit 2.0 TDI de 90 ch et un inédit 2.0 TDI de 184 ch. En essence il s’agira d’un 1.2 TSI de 86 ch, d’un 1.4 TSI de 122 ch et d’un 1.8 TSI bi-injection fort de 180 ch. Seat communique aussi une version hybride à essence rechargeable baptisée TwinDrive Ecomotive qui arrivera fin 2014.

Seat Leon 3 de 2012
Seat Leon 3 de 2012

Changement pour la Seat Leon 2012

Fini le singulier mélange mi-monospace mi-berline qui donne un aspect de mutante à l’actuelle version. Sa remplaçante rentre dans le rang avec une allure plus classique qu’il sera plus facile de décliner en variante coupé et break. La palette des motorisations s’articulera en diesel autour d’un bloc 1.6 TDI de 105 ch et d’un 2.0 TDI de 150 ch. Les versions à essence compteront sur un 1.2 TSI de 86 ch, un 1.4 TSI de 122 ch et un 1.8 TSI bi-injection fort de 180 ch.

Style assagi, planche de bord bien rangée, bientôt des versions trois-portes et break, la nouvelle Leon rattrape ses cousines Volkswagen Golf et Audi A3. Sauf par le prix, heureusement. La génération 3 de Leon aurait tort de se priver : du châssis dernier cri inauguré par l’Audi A3 et ensuite par la Golf 7. Neuf moteurs, dont quatre pourront être associés en mars avec une boîte robotisée DSG7. La Seat Leon 3 a elle aussi bonifié la qualité perçue de son habitacle, soigné ses assemblages, ordonné sa planche de bord: design épuré, écran GPS à même hauteur que les compteurs, console centrale orientée vers le conducteur. Et propose des options haut de gamme, comme des feux avant 100% diodes (1100 €).

La montée de gamme de la Leon se confirme au volant. Suspensions légèrement plus douces, insonorisations améliorer et sièges avant enveloppent correctement les reins. La diminution des porte-à-faux lui permet de surcroît, à gabarit 5 cm plus court (4.26 m) que la Leon II, d’offrir 40 litres supplémentaires de coffre (380 l) et espace accru au rang arrière. Son design reste fort. Mais la Leon 2012 a abandonné à ses rondeurs. Et les poignées arrière sont maintenant apparentes, pour mieux distinguer la cinq portes de la future trois portes.

La Leon 2012 reprend le motif du triangle pour ses phares 100 % diodes (1100€ en option), ses rétroviseurs et ses vitre s de custodes. La planche de bord est décrite en deux mots : clarté, qualité. L’écran est remonté au niveau des compteurs pour avantager une lecture latérale. Plus courte de 5 cm que sa devancière, la nouvelle Leon 2012 offre pourtant une habitabilité accrue à l’arrière. Dommage que le tunnel de transmission empiète sur l’espace imparti au passager central. Ses feux plats évoquent l’Audi A3. Mais avec 380 l réservés aux bagages, la Leon se situe dans la moyenne haute de la catégorie.

Conculsion

Bilan : Lors des années fastes, le rôle imparti à Seat au sein de l’empire Volkswagen était clair : revêtir la rigueur allemande d’une touche de charme latin. Mais les valeurs incarnées par l’Europe du Sud n’ont plus la faveur des marchés : ses économies souffrent, ses constructeurs aussi. Jadis marque jeune et turbulente du groupe Volkswagen, la cigale Seat a senti la bise venir et s’est prudemment rapprochée de la fourmi Volkswagen. La nouvelle Leon 2012 en témoigne.

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.