Porsche Volkswagen La Fusion

Porsche Volkswagen La Fusion

Porsche et Volkswagen sont déjà a demi marié mais se déchire : Volkswagen veut racheter 49.9 % des parts de Porsche pour 8 Milliards d’euros, mais Ferdinand Piech ne l’entend pas de cette oreille.

Porsche Volkswagen La Fusion
Porsche Volkswagen La Fusion

Ferdinand Piech refuse la Fusion

Porsche et Volkswagen sont déjà a demi mariées, mais le couple se tiraille et se déchire. D’ici la fin de la semaine pourtant elles pourraient bien fusionner. Volkswagen achèterait 49.9% des parts de Porsche pour la somme rondelette de 8 Milliards d’euros. Ce serait l’occasion pour Porsche, le constructeur le plus rentable au monde de rembourser ses dettes.

Mais Ferdinand Piech, le patron de Porsche ne veut pas de cette union et le fait savoir haut et fort : « Ce sont l’encadrement et les salariès de Porsche qui ont fournis les moyens financiers pour créer une alliance Porsche Volkswagen. Je ne vais pas accepter que Porsche soit berné à la fin. » Ferdinand Piech pourrait même partir si la fusion aboutit. Les salariés de Porsche sont remonté à bloc contre Volkswagen « on ne construit pas une Porsche avec des morceaux de Polo ! »

Les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Porsche ont annoncé hier soir leur intention de fusionner, mettant ainsi fin de manière soudaine et dramatique à une longue tentative de rachat par le constructeur de voitures de sport de son grand rival.

La décision est intervenue après une réunion entre les familles propriétaires de Porsche et de VW à Salzbourg, et a mis fin aux rêves de Porsche de dominer le plus grand constructeur automobile européen, dans ce qui aurait dû être, selon les commentateurs, le « rachat de la décennie ».

La déclaration commune des entreprises annonçant que les deux sociétés fusionneraient pour créer un « groupe intégré de construction automobile » a été considérée comme une énorme défaite pour le chef de Porsche, Wendelin Wiedeking.

Dirigeant le mieux payé d’Allemagne, estimé à 60 millions d’euros par an, il avait depuis longtemps exprimé le rêve d’avaler une Volkswagen, pourtant 15 fois plus grande que Porsche, dans ce que la presse allemande a appelé une bataille de David et Goliath.

Articles similaires

La fusion, dont le concept devrait être mis en place dans le mois prochain, réunira 10 marques sous un même toit. Neuf sont la propriété de Volkswagen et la dixième est la marque de voitures de sport Porsche.

Une déclaration de Porsche a insisté sur le fait que « l’indépendance de toutes les marques et explicitement aussi de Porsche doit être assurée ».

Le projet de création d’une nouvelle société holding devrait être précédé d’une augmentation de capital de Porsche à hauteur de 4,5 milliards d’euros.

Dans son offre de rachat de Volkswagen, Wiedeking a annoncé en janvier que Porsche avait porté sa participation dans le constructeur automobile à plus de 50 % et qu’il prévoyait de l’augmenter encore de 25 %.

Il a été contraint d’abandonner ses plans au début de l’année et de se concentrer plutôt sur l’idée d’une fusion, lorsqu’il est apparu clairement que les fonds étaient insuffisants pour permettre un rachat. Porsche a accumulé 9 milliards d’euros de dettes lors de sa tentative controversée, qui l’a amené à dépenser environ 23 milliards d’euros pour se constituer un capital.

Les membres de la famille Porsche et Volkswagen – Wolfgang Porsche, son président, et Ferdinand Piech – qui sont apparentés, se sont disputés ouvertement ces dernières semaines sur la manière de renflouer Porsche. Porsche avait rejeté la suggestion de Piech de reprendre Porsche par Volkswagen.

L’annonce d’hier soir, qui a eu lieu après la fermeture des marchés boursiers en Europe, a été considérée comme un triomphe pour Piech, qui espère depuis longtemps construire un énorme empire de l’automobile.

Les dirigeants, les cadres et les représentants des comités d’entreprise des deux entreprises ainsi que les représentants du Land de Basse-Saxe, qui détient un peu plus de 20 % des parts de Volkswagen, auraient prévu de se réunir pour définir les détails de la structure de l’entreprise dès que possible.

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je suis tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ces premiers sites de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.