Aston Martin Vulcan Hypercar

Cette Aston Martin Vulcan sortira au printemps 2016 avec un Prix sur mesure…

Cette Aston Martin Vulcan sortira au printemps 2016 avec un Prix sur mesure...
Cette Aston Martin Vulcan sortira au printemps 2016 avec un Prix sur mesure…

La confrérie des Ferrari FXX K et autres McLaren P1 GTR s’ouvre à un nouveau membre : l’Aston Martin Vulcan. Attention, ce bolide ne sera produit qu’à 24 exemplaires pour 24 chan­ceux propriétaires qui peaufineront eux-mêmes la mise au point de leur auto sur le circuit de leur choix. Car cette nouvelle Aston Martin n’est pas homologuée pour rouler sur route ouverte. C’est en fait le dernier caprice à la mode des très, très, fortunés de ce monde : s’offrir des bolides hors de prix pour un usage strictement privé sur circuit. Côté sensations, cette Vulcan ne fait pas dans la dentelle : son gros V12 atmosphérique de 7.0 délivre la bagatelle de 800 ch !

Aston Martin n’a pas eu de véritable voiture dans son écurie depuis la One-77 dont la production s’est terminée 2012. Cette sécheresse d’hypercar est sur le point de se terminer : Aston tirera le voile sur une voiture extême, une supercar uniquement destinée à la piste malheureusement, qui sera dévoilée au salon de Genève 2015 en mars sous le nom de code Aston Martin Vulcan.

Aston Martin décrit sa Vulcan comme  » la plus extrême des Aston Martin en 102 ans d’histoire ». Aston n’a pas encore révélé d’images de la voiture, mais a publié la vidéo teaser ci-dessous qui au moins nous donne un indice sur le bruit de la bête. Assez épique, il semble.

Juste 21 secondes de pur bonheur en compagnie du bruit du moteur V12 de 800 ch de la belle Aston Martin Vulcan.

Juste pour la piste ? Donc, l’Aston Martin Vulcan ne sera pas homologuée ?

Non, c’est une Aston Martin destinée pour la course sur piste seulement. Elle s’est inspirée par les programmes de sport automobile de l’entreprise, nous dit-on. Il ne fait aucun doute que cette voiture a bénéficiée de certains des savoir-faire tirés du développement des diverses courses réussis au Mans, et qu’ils ont été appliqués au projet Vulcan.

Ason Martin Vulcan Au salon de Genève
Ason Martin Vulcan Au salon de Genève

Une supercar extrême qui a été construite pour la piste seulement, il semblerait que l’Aston Vulcan a été créé dans le moule de la McLaren P1 GTR et de la FXX-K de Ferrari. Comme ces deux voitures, nous comprenons qu’il y aura un «programme d’expérience unique» compris dans le prix sans doute astronomique de la voiture. Les clients de la McLaren, par exemple, bénéficient d’une équipe dédiée pour conduire la voiture pour eux lors de diverses course internationalles, d’entraînements personnalisés de conduite, des séances de chronos et un programme de fitness sur mesure. On peut s’attendre à quelque chose de similaire pour l’Aston Martin Vulcan.

Combien, et à quelle vitesse ?

Puisqu’il s’agit de la plus extrême des Aston jamais produite, il faudra dépasser la One-77, monocoque tout en carbone et les 750 ch de son moteur Cosworth V12 à aspiration naturelle de 7.3 litres qui propulsait la belle à 352 km/h . Il y a fort à parrier que celle belle sera plus centrée la vitesse de passage en courbe que sur la vitesse de pointe. En ce qui concerne le prix, il est peu probable qu’il commence en dessous de sept chiffres. Le One-77 était facturée 1 300 000 €.

Que nous dit cette vidéo sur l’Aston Martin Vulcan ?

Mis à part le nom, qui est plus susceptible d’avoir été inspiré par le bombardier iconique que M. Spock, le bruit dans la vidéo est celui de la voiture réelle. Les moteurs à aspiration naturelle deviennent de plus en plus des espèces rares, après tout …

Vous devinez qu’il n’y aura probablement pas beaucoup d’Aston Martin Vulcan de construites ?

La production sera strictement limitée et il est peu probable qu’elle dépasse les 30 voitures – et elles ne seront pas bon marché. Stay Tuned pour plus d’informations sur l’Aston Martin Vulcan très bientôt.

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.