Bentley Continental Flying Spur modernisée

Bentley Continental Flying Spur modernisée

Nouvelle Bentley Continental Flying Spur modernisée

Longue de 5.29 m cette Bentley Continental Flying Spur se modernise esthétiquement aussi. Cette Bentley est équipée d’un moteur W12 de 6 litres de cylindrée à double turbo de 616 ch .. rien que ça.
Ces chiffres permettent à cette berline d’exception d’atteindre 322 km/h et le 0 à 100 km/h en seulement 4.3 sec. Elle est équipée d’une boite automatique à 8 rapports qui lui permet selon le constructeur d’abaisser sa consommation de 13 % à « seulement » 14.7 L aux 100 km pour 343 g de CO2 pour 100 km.

Conduire une Bentley est une occasion : même à Londres, où règnent beaucoup d’argent, le Flying Spur a toujours un niveau d’exclusivité supérieur à celui de la Bentley Continental GT. Pourtant, si vous aviez 170 000 €, seriez-vous prêt pour la grande Bentley ?

Bentley Continental Flying Spur modernisée
Bentley Continental Flying Spur modernisée

Pour cette somme princière, Bentley vous offrira une berline de luxe longue de 5295 mm à traction intégrale, un W12 de 616 ch avec 6 litres de cylindré, poussé par deux turbocompresseurs, qui pèse 2475 kg et accélère de 0 à 100 km/h en 4,3 secondes seulement. L’éperon volant, qui reprend l’avant bien connu désormais à quatre phares et ajoute un nouvel arrière marmite avec ses feux arrière trapézoïdaux, est majestueux, audacieux et fait tourner les têtes, mais nous ne sommes pas aussi sûrs de la carrosserie de l’impératrice. C’est un étrange mélange de courbes et d’arêtes vives autour de ces jantes alliages de 21 pouces, qui font partie du kit Mulliner vu ici, la Flying Spur, la toute dernière technologie.

Dans le siège du conducteur, regardez dans le rétroviseur et vous remarquerez l’épaule à l’arête vive lorsque vous réaliserez à quel point le pare-brise est abrupt alors que le pare-brise est devant vous, le pli central du capot est comme une flèche se découpant dans l’air: la netteté de tous ces plis sont confiants et forts, comme le papier fraîchement plié.

L’habitacle lui-même est magnifique: bois riche et sombre, détails chromés sur chaque aération, interrupteur, poignée et arête, cuir capitonné de couleur crème sur les sièges. Les fauteuils sont confortables, même si ils pourraient être renforcées un peu mieux. Bizarrement, il y a un emplacement pour la clé de contact à droite, mais la priorité a été donnée aux modèles à volant à gauche, avec le bouton de démarrage du moteur à gauche du magnifique levier de vitesses texturé de cette voiture à huit vitesses, tout comme le bouton de la radio. Bien que charmant, l’habitacle est à peine séduisant ou aussi somptueuse que le prix de base de 160 000 € l’aurait laissé penser, même si c’est tout. En roulant, il n’ya pas de grincements ni de de couinements.

Le volant est épais et solide, mais la Bentley ne semble pas lourde ni paresseuse. Le W12 est si silencieux au ralenti que vous vous demanderez s’il est démarré. Le fait de presser la pédale d’accélérateur en acier n’apporte qu’un léger grondement chaud: c’est un appareil raffiné, pas un morceau de Maroilles, après tout. La légendaire ‘vague de couple’ vous propulse du haut de ses 800 Nm, vous poussant doucement mais rapidement vers l’avant. Il n’y a pas de poussée d’adrénaline, mais un paysage qui se déplace rapidement lorsque vous suivez ce pli dans le capot.

La conduite sur les jantes en deux parties est douce à basse vitesse, mais elle est étonnamment lourde sur les petites bosses et les nids de poule. Elle est également trop douce, même dans les environnements sportifs les plus rigoureux, et la suspension fait rouler la Flying Spur dans les virages en épingle avec un volant qui tourne trop dans les virages, pas du tout aidé par la direction. Aucune sensation et aucune précision de la part du volant, ce qui rend les virages rapides difficiles, car la grosse voiture de luxe est difficile à positioner : elle est à peine composée et peu affirmée. Au lieu de cela, la suspension trop molle et la direction vague vous font entrer dans les virages avec précaution, et cette dévoreuse d’autoroute que cette voiture devrait avaler ne sont que grignotées.

Cela rend d’autant plus redondants les changements de vitesse disgracieux et bon marché, car la boite de vitesse à huit rapports ne sera pas exploitée autant dans les virages et ne vous laissera pas conserver la vitesse. Pourtant, le virage rapide n’est pas l’essentiel de la Flying Spur : c’est une question de confort, de raffinement et de progression rapide et sans heurts. C’est une voiture incroyable, mais vous pouvez payer beaucoup moins pour des voitures plus performantes, et il existe également des super-berlines à la conduite bien supérieures sur le marché.

Summary
Bentley Continental Flying Spur modernisée
Article Name
Bentley Continental Flying Spur modernisée
Description
Bentley Continental Flying Spur : un petit tour de la nouvelle super voiture de luxe de 616 chevaux de Bentley vu par Carideal.
Author
Publisher Name
Carideal

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.