Choisir Covoiturage ou Autopartage ?

Covoiturage ou autopartage comment choisir ?

On parle ici d’une alternatives à la propriété d’un véhicule individuel, le covoiturage ou autopartage représentent deux nouvelles formes d’utilisation de l’automobile. Si les deux notions sont parfois confondues, les conditions d’utilisation, les pratiques et les coûts du covoiturage ou autopartage ne sont pas les mêmes. Ex­plication…

Le covoiturage ou le trajet partagé

Le covoiturage consiste à partager un véhicule avec des personnes qui effectuent le même trajet. Selon le ministère de l’Écologie du Développement durable et de l’Énergie, cette pratique peut être définie comme « l’utilisa­tion en commun d’un véhicule terrestre à mo­teur par un conducteur non professionnel (le covoitureur) et un ou des passagers majeurs (les covoiturés) sur un itinéraire pu une sec­tion d’itinéraire commun ». C’est par exemple le cas pour des trajets réguliers domicile-tra­vail ou pour des trajets plus ponctuels entre une destination et une autre. Le covoitureur est généralement le propriétaire du véhicule, et le trajet peut être réalisé à titre gracieux ou en échange d’une participation aux frais (péage, carburant). La DGCRF rappelle tou­tefois qu’il ne peut se pratiquer dans un but rémunérateur pour le covoitureur.

L’autopartage ou la voiture en commun

L’autopartage est un système de véhicules utilisables successivement, pour une durée limitée, par plusieurs utilisateurs, moyennant un paiement sous forme d’abonnement ou de forfait. Il existe aujourd’hui trois formes d’au­topartage : l’autopartage entre particuliers qui s’effectue entre amis, voisins ou proches ; les services d’autopartage qui se rencontrent surtout dans les centres-villes des grandes ag­glomérations où sont proposés des parcs de voitures en libre-service ; la location de voi­tures entre particuliers qui s’effectue par le biais de sites internet spécialisés.

Covoiturage ou autopartage en route vers un avenir propre

Bien que très différents en pratique, covoitu­rage ou autopartage font partie de ces nou­veaux outils qui concourent aujourd’hui à modifier les comportements de mobilité. Encouragés pour limiter les encombrements de la circulation, ils permettent ainsi de réduire la pollution et l’impact écologique des automo­biles, tout en diminuant les frais de déplace­ment des usagers. Largement accéléré par les nouvelles technologies (site web de covoitu­rage régional, géolocalisation des usagers et des véhicules sur téléphone portable, etc.), le développement de ces pratiques a connu un véritable succès qui devrait encore s’affirmer dans les années à venir. « Si les entreprises d’autopartage atteignent un revenu par vé­hicule suffisant pour créer un véritable mo­dèle économique, ce marché pourra se réjouir d’une croissance très forte d’ici à 2020 », ex­pliquait récemment, Lisa Jerram, analyste de recherche pour Navigant Research.

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

1 commentaire sur “Choisir Covoiturage ou Autopartage ?

    Martin

    (11 mars 2015 - 22 h 18 min)
    Nous avons choisi… covoiturer en autopartage autant que possible… pour créer des liens et partager² une voiture..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.