Mercedes Vito 4×4

 Très performant en conditions d'adhérence dégradées, le Mercedes Vito 4x4 trouvera ses utilisateurs dans les régions enneigées, en contexte agricole ou auprès des artisans devant accéderà des chantiers boueux.

Très performant en conditions d’adhérence dégradées, le Mercedes Vito 4×4 trouvera ses utilisateurs dans les régions enneigées, en contexte agricole ou auprès des artisans devant accéderà des chantiers boueux.

Dérivé de la version propulsion, le Mercedes Vito 4×4 en reprend le moteur de 2,151, associé à la boîte automatique 7G-Tronic, en sortie de laquelle est ajoutée une boîte de transfert avec une sortie de mouvement vers les roues avant. Accolées, les boites de vitesses et de transfert partagent la même huile. En conditions normales, le mou­vement est réparti à raison de 45 % vers l’avant, et 55% vers l’arrière, mais un embrayage dédié au différentiel central permet une répartition temporaire de 30/70 à 70/30. C’est un 4×4 per­manent, d’où une consommation en hausse de 0,6 1/100 km par rapport au 4×2 et une masse à vide supérieure de 50 kg (au lieu de 70 kg pour le précédent). L’option 4×4 coûte 3 300 € HT, à comparer à une transformation Dangel sur Jumpy ou Expert facturée 7 300 € HT.
Le nouveau Vito 4×4 est moins haut de 9 cm que son prédécesseur, ce qui le fait passer sous les 2 m et facilite son accès à de nombreux sta­tionnements. Dans un premier temps, il n’est disponible qu’en 119 CDI Bluetec (190 ch et 440 Nm avec SCR). Les 114 CDI (136 ch/330 Nm) et 116 CDI (163 ch/380 Nm) suivront dans l’année. Le fourgon compact 119 CDI Bluetec s’affiche à 36 000 € HT en finition Pro.
Le comportement routier est exceptionnel. Bien entendu, les pneus hiver sont plus que souhai­tables sur la neige et la glace, mais la pertinence de l’électronique force le respect. Elle est au ni­veau de ce que l’on fait de mieux sur les SUV. La gestion de la transmission 4-ETS et l’ESP de der­nière génération emmènent le Vito au bout de ce que permettent ses pneus.

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.