Dongfeng pret a prendre 30% du capital de PSA

Dongfeng pret à prendre 30% du Capital de PSA
Dongfeng pret à prendre 30% du Capital de PSA

Dongfeng prêt à prendre 30% du Capital de PSA

Dongfeng prêt à prendre 30% du Capital de PSA pour 1.2 Milliard d’euros. Ceci aura l’avantage de restaurer ses liquidités et de lui permettre d’investir dans de futurs modèles ainsi que d’internationaliser sa présence hors europe.
D’un autre autre coté la famille Peugeot qui en détient 25.5 % perdrait le contrôle de PSA. Beaucoup de questions restent en suspend, et PSA confirme que rien n’est fait pour l’instant.

Dongfeng Motor Corp – deuxième constructeur automobile chinois – pourrait devenir le premier actionnaire de PSA Peugeot Citroën si Dongfeng envisageait d’acquérir une participation de 30% dans la société française grâce à un investissement direct de 10 milliards de yuans (1,63 milliard de dollars).

China Business News, a rapporté mardi que des initiés de Dongfeng avaient confirmé que la société était en pourparlers avec le constructeur automobile français en difficulté pour acquérir une participation de 30 pour cent.

Le rapport a cité un initié anonyme disant que la discussion était encore dans une phase initiale, avec de nombreuses incertitudes à l’avenir.

Zhou Mi, un porte-parole de Dongfeng, a refusé de commenter mardi, alors qu’un responsable du service des relations publiques de PSA Peugeot Citroën en Chine a déclaré au China Daily qu’il attend toujours les réactions du siège.

« C’est une bonne opportunité et le bon moment pour les constructeurs automobiles chinois d’investir dans leurs homologues en Europe », a déclaré Zhong Shi, un analyste automobile indépendant basé à Beijing. « Le prix du PSA en difficulté ne sera pas trop élevé en raison de la stagnation économique en Europe. »

Affecté par la crise de la dette de la zone euro, PSA – le deuxième plus grand constructeur automobile européen – a enregistré une perte nette de 5 milliards d’euros en 2012, alors que ses ventes mondiales ont chuté de 17,5% au cours des trois dernières années.

Après une perte d’exploitation de 1,5 milliard d’euros dans sa division automobile en 2012 et prévoit de fermer une usine en France en 2014 avec une mise à pied de 11 200 salariés, la société pourrait envisager de vendre sa participation pour soutenir sa situation financière dégradée.
« Pourquoi Dongfeng ne peut-il acheter la participation dans PSA, après avoir vu l’acquisition réussie de Volvo par Geely en 2010? » a déclaré Du Fangci, un fonctionnaire de l’Association chinoise des constructeurs automobiles.

« Ce serait une affaire gagnant-gagnant car PSA a besoin d’investissements en capital alors que Dongfeng a besoin d’une technologie de pointe pour renforcer ses véhicules auto-développés », a déclaré M. Du.

« Le gouvernement français soutiendra toujours PSA, l’une des plus grandes entreprises du pays, alors un investissement dans PSA ne comporterait aucun risque énorme pour Dongfeng », a ajouté Zhong.

En outre, Zhong a déclaré que si Dongfeng devient un actionnaire important de son partenaire PSA, la société chinoise pourrait voir un avenir plus stable pour sa joint-venture, Dongfeng Peugeot Citroën Automobile Co Ltd, et plus important encore, aurait plus d’influence dans la coentreprise.

Même si PSA a vu ses ventes et ses revenus diminuer globalement, ses ventes en Chine, à travers la joint-venture avec Dongfeng, ont augmenté de 32,7% au premier semestre, contribuant 30,7 milliards de yuans de revenus à la société française.

À partir de mai, la Chine est devenue le plus grand marché mondial de PSA.

« Nous espérons que si l’accord de prise de participation est réalisé, Dongfeng pourra bénéficier de PSA pour ses produits de marque développés en interne, et rendre leur coentreprise plus compétitive », a déclaré M. Zhong.

« Et nous sommes heureux de voir que les constructeurs automobiles chinois deviennent de plus en plus forts et puissants sur le marché automobile mondial, alors qu’ils commencent à changer leurs rôles de partenaires à investisseurs dans les constructeurs automobiles internationaux », a ajouté Zhong.

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.