Quel modèle choisir ?

ford-s-max.jpg

Ford S-Max

2007 Ford C-MAX

Ford C-Max

Dans le segment des monospaces urbains, chaque modèle a fait voeux d’originalité : deux carrosseries pour le Renault Modus ( court ou long ), portes à ouverture antagoniste pour l’Opel Meriva, et même une machine à café optionnelle dans la récente Fiat 500 L.
Avec le B-Max, Ford inaugure des portes arrières coulissantes, si pratique en matière d’accessibilité. Mais pour les greffer sur un véhicule si court ( 4,08m, l’un des plus compacts de la catégorie ) , il a fallu innover… et supprimer le pied milieu ! La prouesse technique est incontestable, le résultat semble agréable : toutes portières ouvertes, l’accès à l’habitacle s’effectue par une « grotte » d’une largeur de 1,50m. Unique. A l’usage toutefois, ce système crée quelques contraintes. Une fois sur la banquette, il est difficile de faire coulisser les lourdes portières. Les épais renforts latéraux limitent la largeur aux coudes. Et l’absence d’accoudoir sur les contre-porte dérange sur longs trajets. Plus original que révolutionnaire, ce concept nécessite donc quelques conseils à l’heure du choix. Par exemple, de ne pas trop descendre en puissance, pour contourner le problème du poid ( le B-Max pèse au minimum 200 kg de plus qu’une fiesta, sur laquelle il est basé ). Ou de surveiller la dotation livrée de série, forcément influencé par le coût de développement du système de portières ( il n’est pas plus cher que ses concurrents, mais oublie parfois quelques équipements ).
ford-B-Max.jpg

Ford B-Max , unique : Aucun modèle n’offre un accès de 1,50m.

Finitions

interieur-ford-b-max-ambiente.jpg

Finition Ambiente

Equipement de série: Sept airbags. ABS.
Aide au freinage d’urgence.
Antidérapage ESP
Aide au démarrage en côte ( sauf 1,4 90 ch )
Radio CD 6 HP
Commandes au volant
Prises jack et USB
Fermeture centralisée par télécommande
Vitres et siège conducteur réglables en hauteur et profondeur.
Fixation Isofix
Banquette 60/40 et siège avant passager rabattable
Notre avis : Une dotation plutôt complète pour un modèle de base, à laquelle il ne manque qu’une chose : la climatisation… indisponible en option ! Certe 1700€ plus chère, la finition supérieur s’impose donc logiquement.

interieur-ford-b-max-trend.jpg

Finition Trend

Equipement de série : Climatisation manuelle.
Ordinateur de bord
Volant cuir
Rétroviseur dégivrants
Phares antibrouillard
Prise 12 V à l’arrière.
Notre avis : Hormis le régulateur de vitesse facturé 230€, l’équipement n’oublie plus rien d’indispensable.
Cela dit, il manque encore de modernité : ni phares et essuie-glaces automatiques ni kit mains libres Bluetooth, souvent présents de série sur les modèles récents.

Ford-B-MAX-Titanium-Cockpit.jpg

Finition Titanium

Equipement de série :
Radio 6 HP
Bluetooth
Commandes vocales
Climatisation, phares et essuie-glaces automatiques
Régulateur de vitesse
Feux de jour et éclairage d’ambiance à LED
Rétroviseur intérieur anti-éblouissement
Miroir de surveillance des enfants
Accoudoirs arrière et conducteur
Pommeau de levier de vitesses en cuir
Jantes en alliage de 16 pouces
Baguette inférieure de vitre chromée et calandre noir laqué.
Notre avis : En finition Titanium, l’équipement supplémentaire améliore le quotidien, et justifie davantage l’achat d’une voiture neuve. La présentation intérieur comme extérieur en profite aussi ( jantes alliage, joncs chromés ).

Titanium X
Equipement de série :
Sellerie cuir
Sièges avants chauffants
Tapis de sol finition velours.
Calandre chromée
Vitres arrière surteintées
Notre avis : Cette finition, qui devient chère ( plus de 22 000€ en diesel 95 ch ), peine à convaincre : radar de recul, clef mains libres ou toit vitré restent en option.

MOTEURS
-3 essence/ 2 diesels

1.4 90
Ce moteur à essence d’entrée de gamme, non disponible à l’essai, sert surtout de prix d’appel : 15 800€ en finition de base Ambiente. En l’absence de turbo et vu le poids du véhicule, il devrait peu apprécier une utilisation routière. A réserver aux petits rouleurs, pour de petits trajets.

1.6 105 Powershift
Disponible à partir de la finition Titanium ( 20 250€ ), le 1.6 est livré d’office avec une boîte robotisée à double embrayage. Celle-ci, à carter sec, est nouvelle et différente de celles livrées sur les Focus TDCi.
Au volant, cela se sent : léger glissement à la réaccélération ou au passage des rapports, bruits de transmission accrus en ville, et un mode manuel qui n’en est pas vraiment un ( il rétrograde seul en cas de forte accélération ). Cela dit, cette boîte reste convaincante à l’usage : aucun à-coup, passages de rapports assez rapides. Lorsqu’elle sera disponible avec l’Ecoboost, plus sobre et agréable ( le 1.6 est surtout performant à haut régime, où il demeure bruyant ), l’ensemble deviendra très séduisant. Seul petit reproche : un manque de progressivité au démarrage, qui peut rendre les créneaux difficiles à gérer lorsque la route est en légère pente.

1.0 Ecoboost 120
Inauguré par la Focus en version 125 ch, ce bloc peut faire sourire, sur le papier : trois cylindres, et seulement 999 cm3 ! A l’usage la suprise est donc d’autant plus grande : excellente souplesse en ville, relances toniques sur route secondaire, sonorité plaisante à l’accélération et pas trop présente sur autoroute. Pour ne rien gâcher, son appétit en sans-plomb reste raisonnable pour un monospace à essence. Il est ainsi rare de dépasser 8 litres aux 100 km sur parcours mixte et, même en ville grâce à la présence d’un système Stop&Start, l’écart de consommation avec le diesel ( pourtant 25 ch moins puissant ) n’excède pas 1 litre aux 100 km. A moins de rouler plus de 200 000 km par an, ce moteur apparaît donc comme le meilleur choix.

1.6 TDCi 75
Jusqu’alors dans la gamme Ford, un petit 1.4 TDCi de 68 ch ( d’origine PSA ) officiait comme entrée de gamme diesel. Ce nouveau 1.5 de 75 ch, pur produit Ford dérivé du 1.6, tient désormais ce rôle. En ville, il affiche une souplesse agréable et sobre malgré l’absence de Stop&Start. Sur route, pas de miracle : les relances s’éternisent sur les rapports supérieurs, notamment lorsque la voiture embarque famille et bagages. Quant au niveau sonore, il déçcoit à froid, et sur autoroute.

1.6 TDCi 95
20 cheveaux plus puissant que le 1.5 TDCi, le 1.6 s’acquitte mieux d’une utilisation familiale. Et son bonus de 200€ le place seulement 650€ plus cher. Cela dit, nous nous attendions à une amélioration plus fragrante des performances ou de l’agrément : la sonorité du diesel reste envahissante à froid, et l’absence de sixième rapport de rend bruyant sur autoroute.

Détails
1] Portes ouvertes : l’absence de pied milieu facilite l’accès à bord ou l’installation d’un enfant dans son siège auto. Mais la largeur aux coudes manque.
2]Taillé court : Le volume de coffre, moyen, ne peut grandir car la banquette est fixe. Le siège passager rabattable reste pratique pour charger de longs objets.
3]Modulable : le plancher de coffre amovible, à duex positions, est livré de série.
4]Grand luxe : le toit vitré est systématiquement optionnel ( 500€ ).

Cet ami qui vous veut du bien
Ford-systeme-SYNC.jpg

Système SYNC

A première vue, le système SYNC est un pack classique composé d’un kit Bluetooth mains libres, capable de lire les SMS ou d’appeler un contact par commandes vocales. Il y ajoute un système d’appel d’urgence ( fonctionnel uniquement lorsqu’un téléphone est relié ), plus évolué que celui des autres constructeurs : en cas d’accident ( déclenchement d’airbag ), le système localise le véhicule grâce à une puce GPS intégrée, puis émet un appel aux secours locaux dans la langue appropriée ( via un message préenregistré ). Les secours peuvent ensuite communiquer directement avec les occupants pour cerner le problème et envoyer une équipe adaptée. Celle-ci est dépêchée automatiquement si personne ne répond.

/Ford Focus

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.