Essai Ford Focus 2012

Ford Focus is Diesel Car magazine's best medium car (UK)

Essai Ford Focus 2012

Excepté dans le segment des citadines, le choix du diesel apparaît, en France, comme un quasi-réflexe. Prix du gazole inférieur, bonus écologique plus fréquent et plus grande aisance lors des relances font généralement ,oublier le surcoût des modèles diesels à l’achat, puis l’entretien. En fait, la seul chose vraie dans ce domaine… c’est qu’il n’y a pas de science exacte. Le choix entre ces deux énergies dépend du kilométrage effectué dans l’année, du type de parcours emprunté (les diesels modernes n’aiment pas les courts trajets urbains), mais aussi de l’offre proposée par les constructeurs. Et sur ce point, il est fréquent que nous soyons déçus par les blocs à essence lors de nos essais: si leur agrément à la conduite c’est beaucoup amélioré grâce à la généralisation des turbocompresseurs, leurs consommation s’éloignent trop des valeurs annoncées par les constructeurs.

Dés lors, la fiche technique du nouveau bloc de la Focus (125 ch pour seulement 1 litre de cylindrée) ne nous rassure pas beaucoup. Un moteur si poussé pourra-t-il se montrer sobre en conditions réelles ? Ses trois cylindres suffiront-ils à offrir de l’agrément au volant ? Pour connaitre la réponse on a invité une focus diesel en tant que rivale.

Y-a t-il des différences?

La Focus 1.6 TDCi 115 ch, qui partage son moteur avec les compactes Citroën, Peugeot, Mazda et Volvo, dispose de la technologie classique d’un diesel moderne: injection directe, rampe commune, turbo à géométrie variable et système Stop & Start. A l’inverse, le moteur 1.0 Ecoboost ne ressemble pas vraiment aux offres concurrentes: trois cylindres seulement (c’est un cas unique dans la catégorie, et du dessous), turbo à faible inertie, injection directe, calage variable à l’admission et à l’échappement, pompe à huile à débit variable… Et ce n’est pas tout !

D’ordinaires, pour abaisser la température d’échappement d’un moteur turbocompressé, le mélange air/essence est enrichi lors des fortes sollicitations. La consommation grimpe alors en flèche.Le diesel PSA/Ford n’est pas de loin, le diesel le moins agréable à l’usage de la catégorie: pas de creux excessif au-dessous de 2000tr/min, relances correctes sur tout type de route, insonorisation efficace dans l’habitacle . En bon moteur essence, il se montre encore plus discret sur route et autoroute.Il se révèle aussi plus onctueux en ville, où silence et absence totale de vibrations séduisent davantage.

A l’achat, la Focus à essence devance son homologue diesel: elle s’affiche 1950 € moins cher à finition égale.

/ Achat Ford Focus moins chère avec Carideal mandataire automobile

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.