Comparatif Peugeot 3008 BMW X1

BMW X1

BMW X1

Du SUV qu’ils imitent à la perfection, ces nouveaux véhicules déclinés de breaks n’en n’ont que l’apparence. Leur unique raison d’exister est de tenter d’attirer vers la marque une clientèle qui juge le break trop ringard et le 4×4 trop marqué. pour seulement sortir du lot, il faut tout de même avoir les moyens de s’offrir des véhicules qui dépassent 30000 €.
En version à deux roues motrices, le BMW X1 s’affiche 2500 € moins cher, abaisse sa consommation d’un demi litre aux 100 km et voit ses émissions de CO2 passer de 150 à 136 g/km.
Pour le Prix du BMW X1 à deux roues motrices en finition niveau 2, mais au macaron prestigieux, on peut s’offrir la 3008 Féline équipée comme une princesse. En version intermédiaire, confort, il combine un prix raisonnable à une généreuse dotation d’équipement. Au même niveau de tarif, la Peugeot 3008 qui n’offre pas de déclinaison 4×4 se présente en finition Féline digne d’une voiture de prestige avec affichage tête haute, système de navigation et aide au stationnement AV et AR en série.
Ambiance chic. Entrer ou sortir de ces véhicules est très facile et on apprécie d’emblée une position de conduite en hauteur et une bonne visibilité générale vers l’avant, mais plus préoccupante vers l’arrière.

peugeot_3008_carideal.jpg

Peugeot 3008

Le BMW X1 expose une présentation d’une grande sobriété avec une ergonomie soignée, quelques rangements directement accessibles et des matériaux peu salissants. Avec les sièges en cuir, une imposante console centrale dotée d’une poignée de maintient et des interrupteurs soigneusement encastrés, la française se montre pour une fois plus luxueuse que l’allemande. les deux véhicules présentent des volumes de chargement et une modularité comparable. Le BMW X1 se distingue par son dossier arrière en trois parties et la 3008 par son double système hayon et abattant, ce dernier interdisant de saisir un objet au fond du coffre sans se salir.
Sobriété de rigueur. Rapides et dotés de reprises convaincantes, nos deux faux SUV se montrent maniables en ville, agiles sur route et stables sur autoroute avec un avantage pour la Peugeot plus confortable doté d’un comportement exemplaire face au BMW X1 affecté de trépidations sur mauvaises routes et pénalisé par l’inertie de sa direction à l’attaque du braquage.
Grâce à son système Start and Stop de série, le BMW X1 économise au maximum le carburant en ville pour offrir une consommation globale sur les trois parcours inférieure à 7 litres aux 100 km ( 6.8l). Dans les mêmes conditions, il faudra compter un demi litre de plus avec le Peugeot (7.2l). Ces deux véhicules échappent au malus, même si la 3008 Féline monte à 149 g/km au lieu de 146 pour les autres finitions.
A tarif égal, l’équipement pléthorique et la précision du châssis de la 3008 font pencher la balance coté français. Ce n’est pas forcémentsuffisant pour faire passer un style rondouillard sans grâce, un coffre peu pratique et l’absence de vide poches.

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.