150 km/h maxi sur les autoroutes Italiennes

150 km/h maxi sur les autoroutes Italiennes

Le parlement italien va se décider cette semaine sur l’opportunité de porter la vitesse maxi à 150 km/h sur certaine portion d’autoroute. 2000 kilomètres d’autoroute seraient concernée sur les 6000 que compte l’Italie. Les associations de prévention de la sécurité routière enragent !

150 km/h maxi sur les autoroutes Italiennes
150 km/h maxi sur les autoroutes Italiennes

Limitations de vitesse : sur l’autoroute à 150 km/heure

Nous réparons 150 km par heure sur l’autoroute. Quelles sont les limites de vitesse actuelles ?
Sur l’autoroute 130 km/h, qui tombe à 110 en cas de pluie et 50 en cas de brouillard dense. Sur les grandes routes de banlieue, vous devez rouler à une vitesse maximale de 110 km/h, sur les routes secondaires et locales à 90 km/h. Dans la ville, la limite est de 50 km/h, 70 seulement dans certaines sections spécialement marquées. Dans quelques zones spécifiques à forte densité de piétons, il y a également une limite de 30 km/h : elle doit toujours être signalée.

S’applique-t-elle à tout le monde ?

La seule exception concerne les nouveaux conducteurs, pour lesquels les règles sont plus strictes. Pendant les trois premières années, ils ne peuvent dépasser 100 km par heure sur les autoroutes et 90 km/h sur les routes de campagne.

Ces limites ont-elles toujours existé ?

Non, en 1988, le ministre des transports Enrico Ferri les a fait passer de 140 km/h à 110 km/h. Après 6 mois, il a changé de gouvernement et le nombre de ses membres est passé à 130. En 2001, Pietro Lunardi a proposé, sans succès, de passer à 160 km/h sur l’autoroute. Et en 2006, Alessandro Bianchi a essayé, en vain également, de descendre à 120, en prenant pour modèle la Belgique, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Irlande et le Portugal.

Le relèvement de la limite à 150 km/h sur certaines autoroutes serait-il donc une nouveauté absolue ?

Pas exactement, la possibilité de rouler à 150 km/h est déjà prévue à l’article 142, paragraphe 1, du nouveau code de la route, qui a été lancé en 2002 et est toujours en vigueur aujourd’hui. Mais il n’a jamais été mis en œuvre dans la pratique, car il est soumis à trop de variables.

Lesquelles ?

Trois voies par sens de circulation plus des bandes d’arrêt d’urgence, un état d’entretien parfait et une conception structurelle qui garantit une sécurité maximale, un faible indice de trafic et peu d’accidents documentés par les statistiques des 5 dernières années. Avant tout, un certificat d’aptitude est exigé du propriétaire, qui est également responsable de la signalisation des limites. En fait, aucune autorité autoroutière n’a jusqu’à présent assumé la responsabilité d’autoriser 150 km/h.

Existe-t-il des limites différenciées selon la capacité du moteur ou le type de voiture ?

Non, les limites actuelles ne dépendent pas de la puissance. Aujourd’hui, une Ferrari doit se conformer aux mêmes règles qu’une Panda. L’introduction de limites différenciées serait une innovation importante dans notre récente motorisation. Ce n’est que dans les années 1970 qu’une règle est entrée en vigueur (brièvement) qui différenciait les limites des autoroutes en fonction de la capacité des moteurs.

Est-il vrai qu’une vitesse plus élevée augmente toujours les problèmes de sécurité ?

Pour les statistiques, ce n’est pas le cas. 42 % des accidents mortels se produisent dans les zones urbaines et seulement 12 % sur les autoroutes, donc il y a plus de décès là où vous allez moins vite. Plus de 150 par heure, que beaucoup atteignent déjà en toute impunité, est déterminant pour le comportement des conducteurs. La distance de sécurité doit être augmentée : à 130 km/h, il faut 135 mètres pour s’arrêter, à 150, il faut 175 mètres. En Allemagne, il existe de nombreux tronçons sans limites, mais le taux d’accidents est inférieur au nôtre.

Articles similaires

Les grosses voitures sont-elles aussi plus sûres ?

Les plus modernes sont plus sûres, équipées de précieux systèmes électroniques. L’ABS est fourni en série sur tous les modèles immatriculés en Europe pour éviter le dérapage au freinage pendant deux ans. En revanche, il est toujours facultatif (bien qu’il soit maintenant répandu sur la moitié des nouvelles voitures) l’ESP qui contrôle la stabilité du véhicule en cas d’erreur du conducteur ou de manœuvre soudaine pour éviter un obstacle. Petites ou grandes, toutes les voitures peuvent être sécurisées grâce à ces supports. L’électronique permet également de surveiller la distance qui nous sépare du véhicule qui nous précède, et même d’effectuer un freinage d’urgence automatique en cas de besoin. Malheureusement, ce sont des systèmes coûteux.

Que risque toute personne qui ne respecte pas les limites ?

Sanctions financières et réduction des points sur la licence. Si vous dépassez les limites de 10 km/h au maximum, une amende de 38 à 207 euros ; de plus de 10 km/h et jusqu’à 40 amendes de 155 à 832 euros et une réduction de 5 points sur le permis ; de plus de 40 km/h et jusqu’à 60 amendes de 370 à 1 944 euros et 10 points en moins, avec une sanction accessoire de suspension du permis d’un à trois mois. Quiconque dépasse les limites de plus de 60 km/h est passible d’une amende de 500 à 2 667 euros, plus une réduction de 10 points et une suspension du permis de 6 à 12 mois (retrait du permis pour les récidivistes dans une période de deux ans). Double pénalité pour les conducteurs débutants et les conducteurs professionnels. Le vrai problème, cependant, ce sont les mauvais contrôles.

Y a-t-il une tolérance sur les limites ?

La tolérance, imposée en 1997 par le règlement d’application du code, est de 5 %, avec un minimum de 5 km par heure. En pratique, les détecteurs offrent souvent une plus grande tolérance ; pour éviter tout recours, ils sont également réglés à 120 sur les routes extra-urbaines et à 140 sur les autoroutes. Mais les nombreux tuteurs ne manquent pas à l’appel : leur calcul de vitesse est toujours mathématique.

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.