Peugeot 406 coupe occasion

Peugeot 406 coupé occasion

Peugeot 406 coupé occasion

En matière d’achat et d’agrément de conduite, le coupé Peugeot 406 d’occasion s’en tire haut la main. Agile mais très sain, le comportement du train avant incisif n’appelle aucune critique, d’autant que la suspension se révèle à la hauteur de la réputation du constructeur sochalien. Seule la direction à assistance variable des versions V6 peut dérouter le conducteur. Pour le reste, l’adhérence demeure exceptionnelle. Le Peugeot coupé 406 d’occasion est une machine à dévorer les kilomètres. Sous le capot, le 2.0 16V de base se contente de mouvoir la voiture, rien de plus. Le V6 est plus recommandable : il offre bien plus d’agrément, mais engloutit plus de 11l/100 km en moyenne. Mieux vaut opter pour le 2.2 16V de 160 ch affichant, en essence, le meilleur compromis prix/prestation. Le seul diesel, le 2.2 HDI 136 ch, à la fois sobre et performant, va très bien au coupé.

Reprise à la berline Peugeot 406, la planche de bord reste classique et bien agencée. Les matériaux qui la composent ont un certain moelleux au toucher. En revanche, la partie centrale de la console est réalisée dans un plastique au grain grossier. Les assemblages sont soignés, ce qui évite la manifestation de bruits parasites, et l’ergonomie globalement satisfaisante. Il n’y a guère que la position trop basse de l’autoradio qui pose problème en la matière. Sur le plan du confort, quatre adultes pourront voyager dans des conditions décentes. Chose assez rare sur le segment des coupés, les grands gabarits n’auront pas à se plaindre pas de la garde au toit. Et leurs bagages prendront place dans les 390 litres du coffre, qu’il est possible d’agrandir grâce à la banquette rabattable 60/40.
Des bruits aérodynamiques peuvent parfois perturber l’ambiance, mais une demande auprès du réseau permet de supprimer ce désagrément. Les matériaux utilisés pour le tableau de bord font preuve d’une bonne résistance au vieillissement. En revanche, les vitres ont pati du système d’abaissement automatique à l’ouverture des portes, les sièges électriques ont connu des faux contacts et la jauge à carburant a parfois vu son aiguille se bloquer. Coté mécanique, les V6 et 2.0 ont subi quelques dysfonctionnements dus au faisceau électrique défaillant. Le second présente parfois de légers suintements d’huile au niveau du carter avant même d’atteindre 80000 km, ou encore des à-coups à l’accélération. Enfin, les HDI et V6 ont souffert de leurs disques de freins susceptibles de se voiler. Problèmes résolu avec l’adoption, en mai 2001, de nouvelles pièces. La Peugeot 406 coupé fut construite de 1997 à 2005 et a été restylée en mai 2003, il y en a 70000 en circulation.
Plus sur nos Peugeot 406 Coupé sur http://www.carideal.com/389-406-coupe
Estimation prix voiture

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je suis tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ces premiers sites de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.