Dakar 2017 étape 7: Peterhansel et Loeb se tiennent à l’écart

Dakar 2017 étape 7: Peterhansel et Loeb se tiennent à l’écart des rivaux

Dakar 2017 étape 7 : Le leader du Rallye Dakar, Stéphane Peterhansel, a remporté la septième étape de la course, gagnant 48 secondes sur son coéquipier et son rival le plus proche, Sébastien Loeb.

La septième étape du Dakar 2017, de La Paz à Uyuni qui attendait les concurrents lundi a été revu et réduite en longueur après que des pluies torrentielles ont frappé la Bolivie et aient rendu la route prévue non viable.

Le champion en titre Peterhansel, qui était très près devant Loeb en tête de la spéciale de cette septième étape, a terminé à plus d’une minute devant le neuf fois champion du monde WRC à la mi-course – avant que Loeb rattrape le déficit à la fin de la section chronométrée de 161 km.

Les deux sont maintenant séparés par 1’57 s à la tête de la course, à l’issue de cette septième étape loin devant Nani Roma et Cyril Despres, l’ancien leader de l’équipe Peugeot qui avait tenu depuis vendredi.

Le pilote Toyota, Roma et Despres de Peugeot, qui étaient à cinq minutes de Peterhansel au début de l’étape, ont terminé la journée à 11 et 14 minutes derrière, respectivement.

Le troisième de l’étape étaient le Giniel de Villiers de l’écurie Toyota, à trois minutes et demie de Peterhansel, avec Mikko Hirvonen, de X-Raid Mini, derrière lui et maintenant en cinquième place.

Le pilote privé Peugeot Cheikh Khalid Al-Qassimi a terminé à une impressionnant sixième place lors de cette spéciale, séparant Roma et Despres.

Un roadbook inexact derrière la «loterie» de Dakar

Giniel de Villiers de Toyota indique que les inexactitudes dans le roadbook du Rallye Dakar ont été derrière beaucoup de problèmes de navigation rencontrés par les équipes dans ce Dakar 2017.

Le carnet de route, qui trace l’itinéraire pour les concurrents, est remis aux équipes participantes par les organisateurs dans la soirée précédant la journée de la spéciale.

Pour l’édition de 2017, les organisateurs du rallye ont ciblé une plus grande focalisation sur la navigation – et de Villiers, qui a été parmi ceux qui ont le plus été géné par ces problèmes de navigation, a perdu pas mal de temps dans la première moitié du rallye, estime que le roadbook a apporté des points positifs ainsi que négatif pour la navigation de manière trop aléatoire.

« Ils ont rendu la navigation un peu plus difficile, mais je pense que le principal facteur a été que le roadbook n’a pas été très précis », at-il déclaré aux journalistes présents.

« Le Roadbook n’a pas été bon jusqu’à présent, et cela a causé beaucoup de confusion. Et, vous savez, j’espère qu’ils pourront améliorer cela, parce qu’il doit être plus précis afin de nous rendre la navigation difficile.

« Parce que les bons gars qui naviguent bien sortiront toujours du lot. À l’heure actuelle, c’est un peu comme une loterie, ce n’est pas tout à fait comme cela que cela devrait se passer.  »

Situation actuelle décevante

De Villiers a connu une première moitié du rallye difficile, et est actuellement assis en huitième position au classement général, une heure et huit minutes derrière le leader du rallye Stéphane Peterhansel (Peugeot).

« De toute évidence, je suis déçu de la place que nous occupons actuellement au classement », a déclaré de Villiers. « [Vendredi] nous avons eu une très mauvaise journée à nouveau, nous nous sommes perdu – c’est un peu une loterie avec la navigation, mais les autres gars semblent moins se perdre que nous.

« Je pense que seulement [Mikko] Hirvonen a été plus perdu que nous hier. Mais ce n’est pas l’idéal, et nous avons eu d’autres problèmes. Je pensais que nous devrions présent, luttant pour la tête, comme Nani Roma le fait en ce moment, il est évidemment qu’il fait un excellent travail.

« Alors nous allons essayer de le soutenir et voir si nous pouvons rester ensemble dans la lutte au sommet. Il y a encore un long chemin à parcourir, la deuxième semaine est une semaine difficile, ce n’est pas encore fini.  »

Beaucoup de travail sur les pistes en altitude

S’appuyant sur les commentaires de l’autre pilote Toyota, Roma, selon lesquels le Hilux ne pouvait pas égaler la Peugeot 3008DKR à haute altitude, de Villiers a déclaré que le déficit était à prévoir.

«C’est ce dont nous avions peur et c’est ce à quoi nous nous attendions. Il n’est pas difficile de comprendre, c’est une loi fondamentale de la physique du raport poids-puissance », at-il dit.

« La Peugeot est 400 kg plus légère que nous, et dispose de la même puissance.

« Vous arrivez en altitude, où la puissance maxi est moindre, la motricité n’est pas un problème – nous avions l’avantage sur ce point au niveau de la mer. Mais ce n’est pas un problème en altitude parce que vous pouvez que difficilement patiner.

«Donc, la Peugeot est vraiment bonne en altitude, et je pense que nous avons encore du travail à faire. Mais ça va toujours être difficile avec le moteur atmosphérique.  »

Le patron de Peugeot Sport, Bruno Famin, a insisté pour ne pas donner de consigne d’équipe pour la deuxième semaine du Rallye Dakar 2017

À mi-parcours du Dakar 2017, le constructeur français est bien placé pour remporter son deuxième Dakar consécutif, les trois autres équipages d’usine occupant les trois premières places.

Le trio Peugeot de Stéphane Peterhansel, Sébastien Loeb et Cyril Despres sont très proches au classement général et ont un écart conséquent sur l’ensemble de leurs rivaux Nani Roma de Toyota, qui est à seulement cinq minutes de la tête.

Intérogé par des journalistes afin de savoir s’il y aurait des consignes d’équipe pour Peugeot pour assurer la victoire, Famin a dit: « Non, il est juste impossible de considérer les ordres d’équipe à ce point. »

« La deuxième semaine va être beaucoup plus difficile, bien sûr, avec beaucoup plus de différence. Et si vous avez Nani Roma à seulement cinq minutes derrière, et même Mikko Hirvonen avec 42 minutes, et même Giniel de Villiers avec une heure …

« Pour la deuxième semaine, ce que nous allons faire est … juste rien.

« La seule chose que nous devons faire est de se concentrer sur nos pilotes et copilotes, se concentrer sur les étapes jour après jour, et faire de notre mieux jour après jour. Il n’y a pas d’autre ordre que cela.

Dakar 2017 étape 7 le parcours

 

 

Dakar 2017 étape 7 le parcours
Dakar 2017 étape 7 le parcours

Résumé en vidéo de l’étape 7

Résumé Catégorie Auto : STEPHANE PETERHANSEL (TEAM PEUGEOT TOTAL), a remporté l’étape (La Paz / Uyuni) devant SEBASTIEN LOEB (TEAM PEUGEOT TOTAL) et GINIEL DE VILLIERS (TOYOTA GAZOO RACING SA). STEPHANE PETERHANSEL (TEAM PEUGEOT TOTAL) est leader au classement général devant SEBASTIEN LOEB (TEAM PEUGEOT TOTAL)

Classement des voitures après l’étape 7:

 

Pos. Pilote/Copilote Voiture Temps/Ecart
1 Stephane Peterhansel

Jean-Paul Cottret

Peugeot 15h57m06s
2 Sebastien Loeb

Daniel Elena

Peugeot +1m57s
3 Nani Roma

Alex Haro

Toyota +11m07s
4 Cyril Despres

David Castera

Peugeot +14m01s
5 Mikko Hirvonen

Michel Perin

Mini +47m24s
6 Giniel de Villiers

Dirk von Zitzewitz

Toyota +1h11m44s
7 Orlando Terranova

Andreas Schulz

Mini +1h16m06s
8 Kuba Przygonski

Tom Colsoul

Mini +1h18m02s
9 Boris Garafulic

Filipe Palmeiro

Mini +2h08m20s
10 Romain Dumas

Alain Guehennec

Peugeot +2h48m37s

(c) photos Dakar.com et Redbull

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Nicolas Schiavon est tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. Nicolas a créé ces premiers sites de vente de voiture et blog automobile dès 1994. Carideal est né le 15 décembre 2000 de la volonté de vendre des voitures d'occasions en ligne puis des voitures neuves. Il a pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.