Essai Peugeot 308 SW GT

Essai Peugeot 308 SW GT

ESSAI PEUGEOT 308 SW GT

Essai Peugeot 308 SW GT
Essai Peugeot 308 SW GT

LIMITEE, IL Y A PEU, A 155 CH EN ESSENCE, LA 308  MONTE EN PUISSANCE. PREMIER JALON D’UNE GAMME SPORTIVE EN DEVELOPPEMENT, POUR CET ESSAI PEUGEOT 308 SW GT ELLE CACHE UNE EVOLUTION DE 205 CH DU BIEN CONNU 1.6 THP… QUI DONNE ENVIE DE LA PROCHAINE GTI

Déjà utilisées dans les années 1980, les lettres « GT » désignent des Peugeot chargées de faire le lien entre les versions familiales et les sportives du type GTi ou R. Avec son bloc essence
de 205 ch (elle existe aussi avec le 2.0 BlueHDi de 180 ch), la 308 ainsi estampillée répond parfaitement à cette définition… et confirme qu’au moins une déclinaison plus puissante viendra coiffer l’offre. Une compacte de plus de 200 ch a sans doute peu d’avenir en France, me direz-vous? Certes, mais nombre de nos voisins, Anglais et Allemands en tête, sont friands de cette formule. C’est même pour séduire ces derniers que la 308 GT se décline, comme ici, en break SW. Avec son bouclier avant spécifique, ses jantes de 18 pouces et son Lion qui trône au centre de sa calandre, la française a fière allure. Un constat qui vaut aussi pour l’habitacle, doté de siéges sport habillés de simili-cuir et d’Alcantara noir avec surpiqures rouges, et d’un pédalier alu. Des artifices qui ne donnent qu’une envie: presser le bouton de démarrage.

Essai Peugeot 308 SW GT : du grand tourisme !

Et là, il faut avouer que l’on est un peu déçu lorsque le quatre-cylindres s’ébroue. Même avec le Driver Sport Pack, censé, entre autres, amplifier sa sonorité, le 1.6 THP est quasiment imperceptible au ralenti. En revanche, sa souplesse séduit. Avec 285 Nm dés 1 750 tr/mn, il fait preuve de vigueur sur tous les rapports, bien aidé par le poids contenu (1420 kg mesurés) de ce break, qui ne sacrifie ni les aspects pratiques, ni le volume de chargement. S’ils lui interdisent de revendiquer le qualificatif de sportif, ses réglages permettent de limiter au maximum les rétrogradages. Un bon point, tant la boîte de vitesses ne se révèle guère agréable à manier. Les suspensions, abaissées de 10 mm et dotées d’amortisseurs plus fermes, ménagent un peu moins les vertèbres que celles des 308 moins puissantes, mais le confort général demeure largement supérieur à celui de la plupart de ses rivales. Quant au comportement routier, il se montre impérial en toutes circonstances. Le train avant semble impossible à prendre en défaut et les trajectoires qu’il dessine sont suivies au millimètre par son homologue arrière. Sans nul doute, cette 308 SW GT, dont le tarif un tantinet élevé cache une dotation complète, mérite l’appellation Grand Tourisme.

Essai Peugeot 308 SW GT la conclusion

Déjà bluffante avec des motorisations plus sages, à l’essai Peugeot 308 SW GT gagne ici en caractère, même si son THP de 205 ch se révèle plus GT que résolument sportif. Cette motorisation THP 205 ch existe aussi sur la DS5.

Summary
Essai Peugeot 308 SW GT
Article Name
Essai Peugeot 308 SW GT
Description
Déjà utilisées dans les années 1980, les lettres "GT" désignent des Peugeot chargées de faire le lien entre les versions familiales et les sportives du type GTi ou R
Author
Publisher Name
Carideal
Publisher Logo

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.