Le Hyundai Tucson 2015 dans les concessions

Le Hyundai Tucson 2015 arrive
Le Hyundai Tucson 2015 arrive

Le Hyundai Tucson 2015 est disponible dans les concessions

Hyundai poursuit sa reconquête avec le Tucson, remplaçant de l’ix35, longtemps best-seller de la marque coréenne en France. La pression est forte, mais le premier accueil s’avère très positif
Ne l’appelez plus ix35, mais Tucson ! La troisième génération du SUV compact du constructeur coréen a débarqué dans les concessions depuis le 12 septembre, en reprenant le patro­nyme du premier modèle, qui date de l’automne 2004. « Cette décision de re­prendre l’appellation Tucson permet de capitaliser sur le modèle, comme c’est le cas pour le Santa Fe », explique Lionel French-Keogh, directeur de Hyundai Motor France. Du coup, dans une ap­proche de globalisation, la marque semble abandonner, du moins en par­tie, l’appellation alphanumérique ini­tiée il y a quelques années.
Hyundai a de grandes ambitions pour le Tucson. En effet, ce segment a tou­jours représenté le top des ventes.

Sauf l’année dernière, quand, exceptionnellement, la nouvelle génération d’i20 a détrôné pour la première fois l’ix35. «Nous avons pour projet de commercia­liser entre 7 000 et 10 000 voitures sur une année pleine, sachant que le premier Tucson se vendait à 8 000 unités lors de ses meilleures années, dans un marché où la concurrence était bien moindre qu’aujourd’hui, présente Lionel French- à Keogh. Nous avons une véritable légiti­mité sur ce segment, car un client sur trois qui nous rend visite vient pour acheter un SUV. »

Et de rappeler que l’ix35, en fin de vie et sans aucune com­munication, s’écoule encore à 400- 500 exemplaires par mois. Entre 2000, date du premier Santa Fe, et l’an dernier, Hyundai a en effet vendu 110000 4×4 et SUV en France, tous modèles confondus. Le lancement du Tucson est également l’occasion pour Hyundai de développer sa politique de fidélisation, sujet pour l’instant à la peine chez le constructeur. « En France, le taux de fidélisation est d’environ 50 %. Chez Hyundai, nous sommes seulement à 20 % », constate Lionel French-Keogh. La marque se donne donc les moyens d’augmenter ce pourcentage. En juin dernier, elle a en effet piloté une opération de fidélisa­tion séduisante. « Nous avons envoyé un courrier à 20 000 clients d’ix35 (sur environ 30 000 modèles vendus en cinq ans, NDLR)pour leur proposer une offre de reprise intéressante et 3100 € de re­mise sur le nouveau Tucson. »

Hyundai Tucson 2015 Conquête pour moitié

L’offre atout de suite séduit. «Plusieurs semaines avant le lancement officiel, j’en ai déjà vendu près d’une quinzaine», compte une vendeuse à Bayonne (64). Même engoue­ment à Chartres (28). Au total, près de 400 modèles ont été vendus ainsi. Les premières com­mandes* proviennent pour moitié de conquête, avec des reprises de monos­paces compacts ou SUV concurrents, et pour l’autre de la reprise d’ix35. Pas de Tucson de première génération. « Je pense que nos clients qui en ont un vont le garder jusqu’au bout », constate Estelle Réthoret, qui estime que ses principales reprises se feront sur de l’ix35, « d’autant que nous avons chez nous une clientèle assez âgée, dotée d’un pouvoir d’achat important, qui aime se faire plaisir et qui renouvelle souvent son véhicule ».
« Gagnants suries deux tableaux » L’arrivée de l’ix35 sur le marché du véhicule d’occasion est aussi une aubaine, la demande sur ce modèle étant de plus en plus impor­tante. « Nous sommes gagnants sur les deux tableaux », se réjouissent les concessionnaires interrogés. Cette prime à la fidélité va se déployer sur l’ensemble de la gamme, ce qui permet­tra de développer l’offre en occasion. Toujours pour fidéliser sa clientèle, Hyundai travaille activement sur le financement. « Nous avons des offres de LOA très bien placées », estime Estelle Réthoret : 265 €/mois avec entretien et sans condition de reprise pour le diesel d’entrée de gamme, le 1.7 CRDi de 115 ch.

En janvier, le Tucson 2.0 CRDI disposera d’une boîte de vitesses à double embrayage, un équipement que certaines des meilleures ventes du segment ont déjà. Le modèle passera à l’occasion de 136 à 141 ch.

L’univers de la concurrence : Pour Hyundai, le lancement en septembre du Hyundai Tucson 2015 est le timing idéal. » Nous allons profiter naturellement de la communication qui va exister autour du Renault Kadjar, observe Lionel French-Keogh, patron de la marque en France. Cela
va donc susciter de la curiosité pour le produit et faire venir du monde dans les concessions.  » De plus, Kia et Volkswagen présentent aussi leur nouvelle génération de Sportage et de Tiguan. Aujourd’hui, une voiture sur quatre vendue en France est un tout-chemin ou SUV, catégorie boostée, il est vrai, par les SUV urbains, type Renault Captur.
Sur le segment du Tucson, le marché à fin août est dominé par le Peugeot 3008 (22 754 immatriculations, 1,8% de part), suivi par le Nissan Qashqai (18 849,1,5%), te Volkswagen Tiguan (10 605, 0,8%) et le Renault Kadjar, qui démarre très fort (7932, 0,6 0/0).

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.