Conduire un Camion Scania dans la neige en Norvège

La possibilité de surcharger temporairement le pont moteur à 16T permet à un 6X2 de trouver l'adhérence indispensable aux conditions de roulage hivernales.
La possibilité de surcharger temporairement le pont moteur à 16T permet à un 6X2 de trouver l’adhérence indispensable aux conditions de roulage hivernales.

Promenons-nous dans la neige!
Conduite en hiver L’opération Scania Winter organisée dans la station norvégienne de Trysit fut l’occasion de conduire différents modèles Scania dans des conditions hivernales.
Des camions Scania P, G et R Euro VI étaient bien sûr à l’essai, mais l’expérience la plus lu­dique fut la conduite de P93 4×4 âgés de 23 ans. Accélérateur à main calé sur 1 000 tr/min, ils ont franchi au pas, mais sans faiblir, ni faire souffrir leur mécanique, une piste recouverte de 1 m de neige fraîche. La capacité de torsion du châssis compensant le débattement faible des lames de suspension, les qua­tre roues restaient au sol, et il était inutile d’utiliser les blo­cages de différentiel.
Un aérodrome pour piste Les tracteurs et porteurs re­morqueurs 6 x 2 sont légion en Scandinavie, y compris pour tirer de lourdes remorques à trois essieux. À ceux qui pen­sent qu’ils n’offrent pas l’adhé­rence souhaitable sur neige, les Scandinaves prouvent le contraire. Deux facteurs y contribuent : d’abord, les in­dispensables pneus neige M+S ; en­suite, les tandems conçus pour charger temporairement l’es­sieu moteur jusqu’à 16 t. Cette masse appliquée au pont, éven­tuellement assistée par un blocage du différentiel, permet de démarrer en toute condition. II fallait être perspicace pour comprendre que la zone d’essai des chasse-neige était la piste de 740 m de l’aérodrome lo­cal… C’est là que nos Scania équipés de plaques porte-outils et de lames de déneigement, dont un R520 6×4, ont pu s’ex­primer. La vitesse optimale de travail est d’au moins 40 km/h, ce qui permet de projeter au loin la neige raclée sur la piste. Ce R520 V8 est destiné à être utilisé en été, avec une re­morque composant un ensem­ble de 50 t. Cela justifie l’ins­tallation du ralentisseur Retarder dans sa version la plus performante.
En hiver, là-haut, le soleil semble ne jamais se lever. Les rampes de phares et le plein de liquide lave-glace sont donc aussi utiles que des chaînes. Seuls les camions toutes roues motrices étaient équipés de ces dernières en tout-terrain. Les autres véhicules se conten­taient, avec succès, de leurs pneus hiver M+S


source http://www.scania.com/media/calendar/2015/scania-winter/scania-winter.aspx

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.