Essai du nouveau Honda CR-V 2015

Face à ses concurrents Mazda, Toyota, et Volkswagen le Honda CR-V 2015 affiche le malus le moins élevé
Face à ses concurrents Mazda, Toyota, et Volkswagen le Honda CR-V 2015 affiche le malus le moins élevé

Essai du nouveau Honda CR-V 2015

Le lifting du CR-V Honda ne fait pas les choses à moitié: quatre rapports supplémentaires en boite automatique, 40 ch suplémentaires sur le 1.6 i-DTEC diesel et le malus dix fois moins! Le Tout enrobé dans un style plus haut de gamme.

Façonner le Honda CR-V avec une nouvelle calandre, pare-chocs et les phares sont substantiellement modifiées. L’ensemble s’étend sur le style et donne plus de confiance pour le dessin. Boutons chromés, du chrome y compris sur le hayon et de nouvelles roues de 18 pouces sont impliqués dans le renforcement du statut haut de gamme du grand SUV Honda.
Dommage, l’habitacle ne change pas beaucoup et l’aspect général est d’un standing moindre à l’intérieur. Les efforts de Honda ont mis l’accent ici sur les médias: le nouveau système Honda Connect est plus moderne (Mirror Link fonction de connection pour les appareils Android, WiFi plus pratique pour partager avec son écran tactile ..

Le Honda CR-V conserve ses qualités familiales généreuses d’habitabilité sur tous les sièges et le coffre spacieux, le basculement automatique de la banquette arrière. Le modèle 2015 ajoute un silence à bord améliorée grâce à d’important travaux sur l’isolation: double porte d’étanchéité, nouvelle isolation dans les portes et le plancher.

HARO SUR LE CO2 !

De manière à regarder sous la voiture. Les ingénieurs de Honda ont saisi l’occasion pour installer une nouvelle mécanique. Ce est le cas de la 1,6 i-DTEC diesel qui passe à 160 ch avec l’ajout d’un turbo à deux étages pour remplacer le 2,2 i-DTEC de 150 ch. Retravaillé par rapport au 120 ch, ce moteur permet au CR-V d’afficher le meilleur CO2 de sa catégorie 4×4 : 129 g / km sur la version de base, aucun malus. Le progrès le plus notable est observée avec la boîte automatique à neuf rapports qui émet 139 g de CO2 / km, contre 174 g pour le 2.2 i-DTEC BVA. L’enjeu, le malus est divisé par dix: € 250 contre € 2 200 et que Honda ne change pas le prix d’une version à l’autre, le gain pour le client est de € 1950. C’est pour stimuler les ventes de cette version haut de gamme de la CR-V qui propose aussi de nouveaux avantages : nouveau châssis fixés avec des trauins 15 mm plus large, des bras de suspension modifiés, des barres stabilisatrices plus généreuses et la direction recalibrée.

Au début, ce est d’ailleurs sa bonne tenue de route qui est la surprise. Le SUV Honda a abandonné son attitude nonchalante afin de fournir plus de dynamisme. Plus stable, il aligne les virages à une vitesse sans broncher. Le duo moteur i-DTEC 160 ch et BVA9 impliqués dans le plaisir de conduire, mais avec plus de paramètres axée sur le confort. La boîte n’est pas très rapide en effet. Quant au moteur, il remplit sa mission avec honneur, mais n’impressionner pas sur les reprises. Toujours pour accéder à ce raffinement mécanique, le prix est costaud: € 38 700 pour la finition 1.6 i-DTEC Executive Navi BVA9. Il est possible de réduire l’adition de € 1900 en optant pour la transmission manuelle qui offre une conduite plus souple que le BVA9.

EN CONCLUSION LE HONDA CR-V 2015

Ce est un bon remède de Jouvence pour le grand SUV Honda: plus de sophistication, plus de mécanique et un malus en baisse. Si des progrès sur le châssis est la bonne surprise, le couple i-DTEC de 160 ch et la BVA9 n’impressionne pas les performances ne sont pas là. La version i-DTEC de 120 ch avec boîte manuelle et la transmission 4×2 restera la reine de la gamme en France grâce à son prix (à partir de € 27 450). Surtout par rapport à la i-DTEC 160, l’entrée de gamme diesel CR-V ne fait pas honte coté performance.

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.