Restylage Audi A1 essai

Audi A1 1.0 TFSI restylée 2015
Audi A1 1.0 TFSI restylée 2015

Audi A1 restylée Essai

Elle s’occupe de ses attraits.
Lifting ultra-discrète pour la jolie Audi A1. La chose importante est passe sous le capot, avec l’arrivée de deux petits moteurs trois cylindres, essence et le diesel, ce qui lui va comme un gant.

PORTRAIT DE L’AUDI A1

Heureux et bien armée
Avec l’Audi A1, qui représente 20 % de ses ventes en France, Audi a réussi sa gamme de petite voiture. Depuis 2010, Audi ne est pas nécessairement gris chagrin pour plaire aux gestionnaires et autres quadras. Parce que l’Audi A1 est la combinaison de deux mondes. Elle est gai et sexy comme une citadine, avec ses arches de toit de couleur séparés. Elle est également armée comme une Audi: tous les moteurs avec turbo, injection directe et Stop & Start, le 1.4 TFSI 150 qui coupe deux de ses cylindres à vitesse constante, la boite automatique à double embrayage transmission manuelle automatisée, la version Sportback à 5 portes.
Sachant déjà attirer l’attention, l’Audi Al se contente du strict minimum pour sa cure de rajeunissement: calandre légèrement agrandie, phares redessinés bords légèrement plus prononcés. But de l’opération, selon Audi, viriliser ses traits. En vérité, le résultat est presque imperceptible.
Les changements les plus notables se sont produits dans sa gamme de moteurs: le 2.0 TDI 143 a disparus, une consommation réduite et la puissance croissante de la 1.6 TDI 116 ch (+ 9 ch) côté diesel, deux versions du coté essence le 1.4 TFSI, 125 ch pour un (+ 3 ch ) et 150 pour l’autre (+ 10 ch) que le 1.8 TFSI 192 ch (7 ch). Le TFSI 192 échappe au malus quand en même temps il a gagné en puissance. Mais surtout, l’Audi A1 enlevé un cylindre à son moteur d’entrée de gamme: les quatre cylindres 1.2 TFSI et 1.6 TDI de 86 et 90 ch sont remplacés par le trois cylindres 1.0 TFSI et 1.4 TDI de 95 ch et 90 ch.

A LA CONDUITE

Dynamique et précise
Bien sûr, il faut aimer le confort allemand. En d’autres termes, sièges fermes, suspensions sèches: pas la même douceur que dans une Renault Clio ou une Peugeot 208. En retour, l’Audi A1, avec son empattement court (2,47 m), a un tempérament plus alerte que les deux reines du marché français. Elle nous gratifie de changements de cap nettes et précis, à plat. Et comme elle est légère (1125 kg), la nouvelle petite 1.0 essence suit le rythme: 10,9 s de 0 à 100 km / h. Au moins, lorsque le turbo se met à souffler… Parce que s’il ne vibre pas ou n’émet pas de mauvais sons, les défauts fréquents sur les trois cylindres, il ne peut pas cacher le mal inhérent à sa faible cylindrée : un creux à bas régime, ce qui encourage le conducteur à tomber des rapports au détriment de la consommation. Sur cette note, le diesel à trois cylindres 1,4 au couple plus fort, le meilleur pour un roulage doux. Mais il est moins agréable à l’oreille. La boîte de vitesses à double embrayage automatisé résout le dilemme elle gomme la paresse du 1.0 à faible régime du moteur l’essence en choisissant le rapport approprié. Pourvu d’ajouter € 1780 au bon de commande
Essence ou diesel, le gain est toutefois perceptible. Le 1.0 TFSI 95 a plus d’éclat que son prédécesseur le 1.2 TFSI 86 (11,9 s de 0 à 100 km / h) tout en consommant moins de 0,81 pour 100 km. Idem pour le 1.4 TDI de 90 par rapport aux 1,6 TDI 90: 11,4 s au lieu de 11,6 s, la même économie de carburant.

VOITURE A VIVRE

… Idéal pour deux!
L’Audi A1 offre beaucoup de bonheur à ses passagers avant: les sièges maintiennent bien les reins, les matériaux et la qualité de finition du tableau de bord donnent le sentiment d’être dans un cocon. Le moteur TFSI, discret au changement de vitesse constante est heureux quand il pénètre dans les tours. L’équipement, très correct de la finition de base, peut devenir luxueux, Sellerie cuir (€ 1460), toit ouvrant vie (€ 1090), siège avant chauffant (350 €) … Malgré sa taille, l’Audi A1 Incite à traverser les murs de la ville et à s’échapper. Mais seulement à deux, rien que tous les deux. Mais à l’arrière c’est une autre histoire … Déjà que deux places à l’arrière. Seule la 5 portes Sportback y apporte une solution et offre une banquette 3 places gratuite. Il manque de l’espace partout, genoux, tête, jambes à cause du tunnel central qui abrite la version quattro S1 de 231 CH. Une A1 ne peut transporter deux enfants à l’arrière pourvu qu’ils ne portent pas trop de bagages: 271 L seulement dans le coffre.
En soit, ce n’est pas nécessairement un défaut pour les jeunes urbains, l’Audi Al n’est pas destiné aux familles. Il aurait donc gagné à être plus personnalisable extérieurement qu’elle ne le fait: arches (425 €) et des rétroviseurs (115 €) ou le toit pour la Sportback mais l’intérieur est resté trop discret juste un bandeau coloré à travers le tableau de bord, des touches de couleurs plus lumineuses seraient néanmoins bienvenues pour égayer son intérieur.

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.