Ferrari toujours plus rentable

Ferrari toujours plus rentable

Ferrari toujours plus rentable : Pour gagner de l’argent il suffit de baisser la production ! Un axiome que seule une entreprise ultra prestigieuse comme Ferrari peut sans doute se permettre, et que cela fonctionne pour la voiture de luxe.

En 2013 le chiffre d’affaire de Ferrari a progressé de 5% à 2.3 Milliards d’Euros pour un résultat en hausse de 5.6 % et 246 Millions de bénéfice. La baisse de de production de 5 % à seulement 6922 voitures a permis d’augmenter les tarifs justifiant l’exclusivité.
Lamborghini a battu son record à 2121 bolides et Porsche surfe avec 162145 voitures livrées.

Ferrari plafonne sa production en 2014 pour être plus rentable

Ferrari gagne à vendre moins de voiture pour être plus rentable.

La plupart des constructeurs automobiles veulent vendre plus de voitures. Ferrari veut vendre moins. Et jusqu’à présent, sa stratégie a été très rentable.

L’année dernière, Ferrari a décidé de ramener sa production à moins de 7 000 voitures, contre 7 300 en 2012. L’objectif était, selon la société, de maintenir l’exclusivité de la marque et de vendre un mélange de voitures plus onéreux.

Jusqu’ici, la stratégie du moins-plus-plus fonctionne. Ferrari a déclaré que le chiffre d’affaires de l’année dernière avait augmenté de 5% à 2,335 milliards de dollars, avec un bénéfice en hausse à 365 millions de dollars au lieu de 335 millions de dollars en 2012 . Plus rentable donc. L’Amérique du Nord est restée le marché le plus important de la société, avec 2 242 voitures livrées.

La question était toutefois de savoir si Ferrari envisageait de maintenir son plafond de production cette année ou même l’année prochaine.

Le président de Ferrari, Luca Cordero di Montezemolo, présente la Ferrari California T lors du 84ème Salon international de l’automobile, le 4 mars 2014 à Genève.
Dans une interview accordée au Salon de l’automobile de Genève, le président de Ferrari, Luca Cordero di Montezemolo, a déclaré que la société envisageait de maintenir son cap des 7 000 voitures cette année.

« Bien sûr cette année et peut-être même l’année prochaine parce que je ne veux pas injecter trop de voitures sur le marché », a-t-il déclaré.

En fabriquant moins de voitures, Ferrari risque de manquer certaines ventes à court terme. Mais il s’agit du jeu à long terme, et en particulier des marchés des Ferrari et des Ferrari classiques. Les ventes de Ferrari vintage établissent des records presque tous les mois: une Testa Rossa de 1957 a récemment vendu une vente privée pour 40 millions de dollars et une Ferrari 275 / GTB / 4 * S N.A.R.T de 1967 pour 27,5 millions de dollars l’année dernière. Et cette stratégie est plus rentable pour tout le monde : le constructeur et les clients investisseurs.

Ferrari souhaite que ses voitures soient considérées comme des investissements fiables – pas seulement des jouets à quatre roues pour les riches.

« Je dis toujours que nous ne vendons pas une voiture, nous vendons un rêve », a déclaré di Montezemolo.

« Et pour vendre un rêve, vous devez conserver l’exclusivité, vous devez investir des sommes énormes dans l’innovation, les nouvelles technologies, mais aussi dans de belles voitures, classiques, même tournées vers l’avenir en termes de design. »

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.