L’étiquette européenne des pneus n’influence pas les acheteurs

L’étiquette des pneus n’influence pas les acheteurs. Les professionnels du pneus l’ont constaté, l’étiquette signalétique sur les pneus neufs censé informer les acheteurs de pneumatiques sur sa tenue de route sur route mouillée, ou sa résistance au roulement favorisant la consommation ou le bruit qu’il génère ne sert pas à grand chose.
Ce que vient de confirmer une étude menée par IPSOS, seulement 11 % des automobilistes français en ont tenue compte, contre 6 % en Allemagne et 19% en Italie.

Les consommateurs européens connaissent mieux l’étiquetage des pneus, mais l’utilisent rarement lors de l’achat de pneus.
Un an après l’introduction de l’étiquetage des pneus, Rezulteo, le guide d’achat et la comparaison des pneus sur le site internet, voulait savoir si les consommateurs européens connaissaient mieux le système et si leur comportement d’achat avait changé. L’enquête, réalisée par l’Institut Ipsos, montre que Si l’étiquetage des pneumatiques a gagné en notoriété, il est encore rarement pris en compte par le consommateur.

Pour choisir une marque ou un modèle de pneu, l’acheteur est toujours fortement influencé par le prix et repose sur les recommandations du détaillant. Le travail visant à éduquer les consommateurs sur les performances des pneus est donc loin d’être terminée. C’est précisément ce que Rezulteo.com s’efforce de faire avec son réseau de sites Web couvrant actuellement 20 pays (Union européenne, Russie, Ukraine et Moyen-Orient).

Il y a un an, l’étiquetage des pneus est entré en vigueur dans tous les pays de l’Union européenne. A cette occasion, Rezulteo.com, le guide d’achat et la comparaison des pneus sur leur site web, a commandé une enquête à l’Institut Ipsos sur la sensibilisation et la perception de l’étiquetage des pneus par les consommateurs européens. Les résultats ont montré un mois avant son introduction, qu’à peine 20% des répondants à l’enquête avaient entendu parler de l’étiquetage, mais 80% étaient en faveur une fois le principe leur avait été expliqué.

Un an plus tard, Rezulteo a répété l’exercice avec deux objectifs: Voir si les conducteurs sont maintenant plus familiers avec l’étiquetage des pneus et voir si ils ont changé leur comportement lors de l’achat de pneus. Comme l’année dernière, l’enquête a été menée au début de l’automne auprès d’un échantillon représentatif de répondants en France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni.

Les résultats de l’enquête de 2013 sont mitigés : ils indiquent que l’étiquetage des pneus les a sensibilisé, mais les consommateurs tiennent rarement compte de l’étiquette, particulièrement en Allemagne et au Royaume-Uni. Pour choisir une marque ou un modèle de pneu, l’acheteur est toujours fortement influencé par le prix et repose finalement sur la recommandations du détaillant.

Un examen détaillé de l’enquête montre qu’un tiers des consommateurs européens sont maintenant conscients de l’étiquetage des pneus. C’est mieux, mais toujours relativement faible.
En outre, la sensibilisation des consommateurs à l’étiquetage reste superficielle. À peine 8% des répondants peuvent citer les trois critères d’étiquetage – adhérence sur sol mouillé, résistance au roulement et bruit de roulement externe.

Parmi les consommateurs qui ont acheté des pneus depuis l’introduction de l’étiquetage des pneus, il ressort que à peine 11% ont vraiment prêté attention à l’étiquette (6% en Allemagne, 19% en Italie). Ce chiffre n’est pas dû à un manque de clarté concernant le système puisque les trois quarts des personnes interrogées trouvent que l’étiquette est facile à comprendre. Cela s’explique principalement par le fait que les critères d’étiquetage ne sont pas les seuls critères pris en compte par les consommateurs.

Lorsqu’on lui demande ce qui influence son choix, le consommateur mentionne les conseils des détaillants (19%), fidélité à la marque (17%) et prix (17%) avant les performances des pneus (14%).

Clairement, un an après l’introduction de l’étiquetage européen des pneumatiques, le travail d’information et d’éducation des consommateurs doit se poursuivre.
Améliorer l’impact des véhicules sur la sécurité et l’environnement en tenant davantage compte des performances des pneumatiques. Mais aussi aider les conducteurs à faire de meilleurs achats que le marché du pneu continue à se développer.

source ipsos & rezulteo

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je suis tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ces premiers sites de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.