Adam l’opel faite sur commande

opel-adam-carideal-achat-mandataire-automobile.jpg

Le véhicule sur la chaîne a déjà son client attribué

Enfin du concret. Au ­delà des multiples inter­rogations sur son ave­nir, Opel montre sa vitalité. Après avoir investi quelque 190 millions d’eu­ros dans son usine d’Eisenach (en Allemagne orientale), il sort les premiers exemplaires de l’Adam. Ce modèle débarquera dans les concessions allemandes à partir du 19 janvier et dans celles de France dans les semaines qui sui­vront. Il veut défier les Fiat 500, Mini et autres Citroën DS3, sur le marché en plein essor des petites voitures chic. Prix d’at­taque affiché : 10 990f’ avec le moteur à essence 1,21 de loch. Mais surtout, l’Adam entend apporter à la marque ce qui lui a souvent manqué: de la person­nalité et de l’émotion. Le constructeur mise à fond sur la personnalisation qui séduit la clientèle branchée ciblée. Ainsi, pas moins de 61000 combinai­sons d’options sont possibles pour l’extérieur et 82000 pour l’intérieur. «Quiconque com­mande aujourd’hui une Adarn peut être certain qu’il ne verra pas de voiture identique. Presque chaque Adam sera unique», assure Thomas Sedran, président du directoire d’Opel. Une telle approche suppose que chaque véhicule soit fabriqué à la com­mande (du client ou du conces­sionnaire qui anticipe les attentes de ses clients). De fait, elle signi­fie une disparition des stocks du constructeur et de l’immobilisa­tion financière qu’ils impliquent. Quelque 16 000 commandes ont été engrangées en Europe.

/ Opel adam 1.4 ecoflex

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.