Petit roadsters, le retour

A1-cabriolet.jpg

Petit roadsters, le retour

Audi A1 Roadster

Commercialisation été 2014, Moteur à essence de 122 à 186 ch A partir de 23 000 € ( estimation )

L’A1 est le best-seller d’Audi sur le marché français. A la fin du mois de novembre 2012, il s’en est vendu 13 161 unités, ce qui témoigne du fort potentiel de la polyvalente premium. Et pour que le succès perdure, la marque déclinera ses carrosseries au maximum.
Proposée en trois portes, puis en cinq, sous l’appellation Sportback, la gamme A1 s’étoffera avec un cabriolet et enfin avec un roadster biplace. Ce quatuor joue une partition semblable à celle de Mini. Seul l’ordre d’entrée en scène des « artistes » diffère, car Mini décline déjà son modèle phare en berline à trois portes, en cabriolet à quatre places et en roadster biplace. Trois silhouettes évidemment reconduites sur la future génération, annoncée pour l’an prochain, auxquelles s’ajoutera une variante à cinq portes. Plus racée que le cabriolet, l’A1 Roadster fera office de petite soeur du TT Roadster ( 4,19 m ), dont la troisième génération arrivera en concessions fin 2013. Proposé à un tarif plus bas, il offrira lui aussi son lot de sensations. La position de conduite ramenée au plus près du sol permet d’abaisser le sommet du pare-brise au bénéfice immédiat du style, tandis que l’habitacle biplace apporte la touche d’exclusivité propre à ce genre d’auto. Et pour ne rien gâcher, le volume de coffre sera plus vaste du fait de l’absence de places à l’arrière.
L’A1 Roadster finalisera la gamme A1. Il arrivera donc après le restylage de la berline, prévu pour l’automne 2013. Le Roadster se distinguera par une partie avant dont les optiques s’étireront jusqu’aux coins supérieur biseautés de la calandre « Single Frame ». Ce regard encore plus aiguisé sera souligné par une signature visuelle à diodes qui fait le succès des modèles de la marque. Tandis qu’à l’arrière, la poupe rebondie évoque une parenté avec le TT.

Performances

Avec ses motorisations à essence turbocompressées, 1.4 de 122 et 186 ch ainsi qu’un 2.0 pouvant offrir plus de 250 ch, l’A1 Roadster ne craint personne. Sa rivale, la Mini Roadster JCW ne délivre qu « 211 » ch. Il est peu probable qu’Audi propose l’A1 Roadster en version diesel, carburant qui ne représente que 6 % des vente de TT cabriolet ; mais, au besoin, les 1.6 TDI de 90 et 106 ch et le 2.0 de 143 ch attendent sagement sur l’étagère. Tout comme la transmission quattro.

Succès assuré ?

Audi-A1-Roadste.jpg

Les constructeurs généralistes ont tenté le coup. Sans grand succès pour l’Opel Tigra Twin Top comme pour la Renault Wind. Mais cela n’a pas découragé d’autres concurrentes qui entreront en lice, notamment la future Abarth Roadster assemblée sur la base de la Mazda MX-5. De leur côté, les marques premium ont le vent en poupe. Elles semblent pouvoir investir sereinement chaque niche de marché. D’autant que, dans le cas de l’A1 Roadster, l’investissement pour la marque n’est pas énorme.

Volkswagen renonce

Dévoilé en janvier 2009, au salon de Detroit, le roadster BlueSport Concept était pourtant très abouti. La finition de l’habitacle indiquait clairement, à l’époque, qu’une version de série était au programme. Aujourd’hui, le projet a été abandonné, y compris les dérivés Audi et Seat. Car le moteur, placé en position centrale, n’est pas compatible avec la plate-forme MQB. Produire une base technique spécifique serait trop onéreux compte tenu du faible volume de diffusion.

/Achat Audi A1 moins chère chez Carideal mandataire automobile

Estimation prix voiture

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.