Tous égaux au niveau des assurances

conductrice.jpg
assurance-auto-homme-femme.jpg

Hommes et femmes égaux devant l’assurance Automobile

Causant moins d’accidents, les femmes bénéficiaient de tarifs inférieurs, ce ne sera plus le cas.

En voiture mesdemoiselles… mais cela vous coûtera plus cher. Les assureurs automobiles n’ont désormais plus le droit de discriminer par le sexe, une « différenciation » comme ils l’appellent pudiquement. Les hommes et les femmes paieront le même prix, que ce soit en matière d’assurance-vie, comme d’assurance automobile. Et à l’inverse de ce que l’on serait tenté de croire, les assureurs ne considèrent pas cette évolution de la réglementation comme une aubaine, bien qu’une partie de leurs assurées vont voir leurs primes augmenter. D’apres un rapport sur « l’impact de la fin de l’utilisation du critère sexe dans l’assurance » diffusé par le Comité européen des assurances ( CEA ), les jeunes conductrices « pourraient voir leur prime croître de 11 % en moyenne ou plus ». Jusqu’à présent, ces dames ont toujours payé moins cher la prime d’assurance de leur véhicule, car elles ont moins d’accidents que les hommes. Toujours selon le rapport du CEA,  » en France, en Italie, en Allemagne et en Espagne, les hommes âgés de 20 ans payent 19 à 41 % de plus qu’une conductrice du même âge pour assurer leur voiture, alors que les primes deviennent égales vers 40 ans, sauf en Espagne. »

Les assureurs devront respecter la loi

Comment vont réagir les assureurs français ? Ils respecteront la loi, car ils n’ont pas le choix. Finis les produits spécifiques à un sexe ou à l’autre. Selon Jean-François Andrjanczyk, directeur du département produits des assurances IARD ( auto, habitation… ) au seins de la Maaf, le renchérissement ne sera palpable que pour les jeune femmes « qui ont le permis depuis moins de deux ans, de 20 à 25 % de cotisations supplémentaires ». Tandis que certains jeunes homme profiteront d’une baisse de leur prime « de 15 % environ ».
Hormis pour certains jeunes permis, la Maaf ne procédait pas à une discrimination tarifaire par le sexe dans les contrats automobiles, car de l’aveu même de Jean-François Andrjanczyk, « nous n’avions pas la certitude absolue que la sinistralité était meilleure pour les femmes que pour les hommes ». La Matmut n’augmentera, elle aussi, que les important pour la Matmut. Une partie de l’augmentation du coût du risque sera, comme à l’habitude, répartie sur l’ensemble des assurés » explique la mutuelle dans une note sur le sujet.
Le secteur de l’assurance dans sa globalité ne voit pas d’un bon oeil la fin de la discrimination par le sexe, car cela revient à ne plus prendre en considération une variable considérée comme fondamentale pour calculer un montant l’an dernier Philippe Poiget, directeur des affaires juridiques de la Fédération française des sociétés d’assurance ( FFSA ). Le CEA va même plus loin : « La réduction des primes pour les jeunes hommes pourrait mener à une baisse de la sécurité routière (…). Réduire le lien entre risques et niveau de prime diminue l’efficience d’un sel signal » considère l’organisme européen des assurances.

Les femmes reines du volant

Les vérités statistiques vont souvent à l’encontre de celles entendues au comptoir d’un bistrot. Les femmes ont moins d’accidents que les hommes : « C’est une statistique inchangée depuis que l’on compte le nombre de tués sur les routes de France, soit depuis 1955. Aucun autre facteur n’est aussi prégnant que le sexe pour expliquer la mortalité routière » déclarait le chercheur de l’IFFSTAR Jean-Pascal Assailly au magazine Terra Femina au mois de mars Selon les statistiques françaises les plus récentes, « 75 % des morts sur la routes sont des hommes ». La Sécurité Routière n’a donc pas manqué d’en faire un argument pour signifier aux femmes qu’elles se devaient de prendre le volant pour rendre « la route plus sûre ». Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sur l’année 2010, 83 % des condamnés pour homicides involontaires sont des hommes ; 92 % des conducteurs impliqués dans un accident mortel avec un taux d’alcool positiff sont des hommes; 93 % des conducteurs pris à circuler sans permis sont des hommes. Ainsi, à Paris, en 2011, « les hommes ont été responsables de 94,4 % des accidents mortels », c’est-à-dire qu’ils se sont rendus coupables de 34 homicides, quand les femmes n’en ont été responsable que de 2 !

Tous les tarifs d’assurance vont augmenter

Les prix des primes d’assurance vont encore croître en 2013 : les prix moyens des contrats auto de la Maaf vont se renchérir de 0,95 %. Même chose pour Axa ( +1,5 % ), MMa ( +2,5 % ), Matmut ( +2,2 % ), Macif ( +2,4 % ) et maif ( +2 % ).

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.