La France souffre-t-elle du diesel ?

pollution-diesel.jpg
Soyons justes, l’automobile n’est pas la seule responsable et les personnes concernées sont a priori en mauvaise santé, contrairement à la grande majorité des victimes de la route. Qu’importante, le peuple a trouvé un coupable tout désigné : le diesel et ses terribles particules cancérogènes.
Malheureusement, l’opinion publique a toujours un train de retard. Sur les véhicules neufs, le problème des particules est en effet réglé depuis janvier 2011 avec l’adoption obligatoire des filtres à particules. L’effet pernicieux de cette bataille d’arrière-garde c’est qu’elle passe sous silence un problème bien actuel celui-là. Les nouveaux diesels avec filtres à particules sont de gros émetteurs de dioxyde d’azote ( NO2 ), un gaz très toxique dont les concentration dans l’air vont augmenter à proximité du trafic à cause de la diésélisation croissante de notre parc automobile. Et le bonus-malus « écologique » ne va pas arranger l’affaire. Il va même l’aggraver comme nous vous le révélons en exclusivité dans ce numéro ! Cela s’appelle tomber de Charybde en Scylla. Au risque de sombrer dans l’excès, on peut comparer le diesel et le sida. A cause de lui, lorsque la France guérit d’une « infection opportuniste », elle en attrape une autre. Sans compter que ce « mal français » a sans doute une part de responsabilité dans la mauvaise santé de nos constructeurs nationaux. Le reste du monde, à part l’Inde, n’achète pas de diesel… PSA et Renault tentent bien de redresser la barre avec de nouveaux moteurs à essence modernes ; mais, n’est-il pas trop tard ?

/Citadine + hybride

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.