Le premier concept-car d’Hyundai BHCD-1

Le premier concept-car d’Hyundai BHCD-1

Pour s’installer en chine un constructeur étranger doit s’associer avec un constructeur local. Hyundai est donc associé avec le constructeur Beijing Automobile Works et qui produira des voitures sous la marque shouwang. Ce concept car a été baptisé BHCD-1: B pour Beijing, H pour Hyundai,C pour Concept et D pour Disign. Hyundai a bien parier pour un hybride mai il est fort probable qu’un moteur soit dessous de la capot.
Cette berline mesurant 4,83 m et basse de 1,40 m reposant sur des roues de 20 pouces et bénéficie une ouverture antagoniste pour les portes arrières.

Hyundai Motor a lancé sa nouvelle marque Shouwang avec un concept-car au Salon de l’auto de Guangzhou en 2011.

La marque est exclusivement destinée au marché chinois et sera fabriquée dans le cadre d’une entreprise commune avec le partenaire local Beijing BAIC. Cette coopération étroite a toutefois suscité des inquiétudes dans certains milieux concernant le risque de fuite de la technologie de la société coréenne en Chine.

Mais le constructeur coréen a connu un début emphatique cette semaine en dévoilant le BHCD-1 dans le sud de Guangzhou et en montrant aux clients chinois qu’ils peuvent s’attendre à quelque chose de complètement différent.

Auparavant, Hyundai avait peaufiné des modèles nationaux tels que l’Avante et la Sonata, puis les avait introduits en Chine, mais le BHCD-1 témoignait de son intention de créer un contenu totalement nouveau pour le marché automobile le plus dynamique du monde.

Les spécifications du concept-car, y compris le moteur, la puissance, la consommation de carburant et la taille n’ont pas encore été dévoilées. Son lancement par le biais de la coentreprise répond aux souhaits du gouvernement chinois, qui demande aux constructeurs étrangers entrant sur le marché local de développer des marques indépendantes et de transférer des technologies de voiture verte.

Beijing BAIC n’aurait joué qu’un rôle mineur dans le développement du BHCD-1, mais certains initiés se sont interrogés sur l’opportunité de partager les nouveaux développements technologiques avec un constructeur chinois qui est toujours en train de rattraper son retard.

«La capacité d’apprentissage des entreprises chinoises augmentant rapidement, il est essentiel de protéger notre propre technologie à long terme», a déclaré Lee Hang-koo de l’Institut coréen d’économie et de commerce industriels.

Hyundai avait précédemment accepté la demande de la Chine de construire un centre de R & D avec sa deuxième usine à Beijing en 2006. Elle devait également retarder les travaux de construction de sa troisième usine en Chine pendant un an parce que le gouvernement avait demandé le partage de la technologie de conception de moteurs automobiles.

D’autres constructeurs mondiaux ont également lancé des marques indépendantes, telles que Baojun de Shanghai GM Wuling, Linian de Guangzhou Honda et Zhichun de Dongfeng Nissan.

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.