Mercedes SLS e-Cell supercar électrique Vidéo

Mercedes-Benz SLS e-Cell supercar électrique

La fameuse course aux armements à laquelle s’adonnent les constructeurs allemands depuis des décennies ne connaît pas de fin. Si le downsizing et la décence ont eu raison de l’augmentation continue de la cylindrée et de la puissance des moteurs thermiques produits Outre-Rhin, la lutte reprend de plus belle du côté des voitures électriques avec cette supercar Mercedes SLS e-Cell.

Mercedes-Benz SLS e-Cell supercar électrique
Mercedes-Benz SLS e-Cell supercar électrique

La Mercedes SLS e-Cell répond en effet coup pour coup à l’Audi e-Tron dévoilée au Salon de Francfort 2009. Face aux 313 ch produits par l’Audi, Mercedes réplique avec les 533 ch délivrés par les quatre moteurs de la SLS e-Cell, soit deux par axe de roue. Alimentés par des batteries au Lithium Ion Polymère, ils développent un couple combiné d’environ 800 Nm, de quoi propulser la SLS e-Cell à 100 km/h en à peine plus de 4 secondes. On le voit, les amateurs de sensations fortes n’ont pas de quoi regretter le passage à l’électricité. Toutefois, la vitesse de pointe, sans doute très inférieure à celle du modèle thermique, n’a pas été dévoilée.

Bien entendu, l’architecture de la SLS a été sensiblement modifiée. Les batteries, dont la capacité n’est pas connue, sont situées devant le pare feu moteur, autour du tunnel de transmission et derrière les sièges. Il s’agit d’équilibrer au maximum les masses et d’obtenir le centre de gravité le plus bas possible.

Mercedes n’a pas pour l’instant diffusé le prix et l’autonomie de celle qui sera l’une des vedettes du Mondial de l’Automobile 2010. Cependant, l’auto roule déjà, puisque quelques rares privilégiés ont pu l’essayer. Nul doute que des caractéristiques plus précises seront diffusées pendant l’été.

D’autres changements ? L’emballage des deux moteurs à l’avant a également nécessité une refonte de la suspension ; les doubles bras triangulaires de la SLS de série font place à un nouvel agencement multibras avec amortisseurs à poussoirs pour gagner de la place. La configuration multibras arrière, par contre, demeure en grande partie inchangée.

Les moteurs électriques sont alimentés par une batterie de batteries lithium-ion montée sous le capot, au milieu du plancher et derrière les sièges. Ils ont une capacité de 40Ah, ont une puissance nominale de 48kWh et ajoutent 450kg au poids de la voiture.

La recharge se fait au moyen d’une prise multibroche de 240 volts, avec un temps de recharge total de huit heures à 16 ampères. Avec un chargeur externe de 240 ampères, ce temps peut être réduit à moins d’une heure, bien que les valeurs ne soient en aucun cas définitives.

Le SLS E-Cell utilise également un système sophistiqué de récupération de l’énergie de freinage pour recharger en permanence la batterie avec l’électricité produite lors du freinage.

Les freins eux-mêmes utilisent des disques légers en céramique de carbone – 402 mm de diamètre à l’avant et 360 mm à l’arrière. Il s’agit des mêmes unités à commande hydraulique que celles offertes en option sur le SLS AMG.

Essai de la Mercedes SLS e-CELL ?

Mercedes e-Cell avce le compratiment des moteurs électriques AV
Mercedes e-Cell avce le compratiment des moteurs électriques AV

Appuyez sur le bouton de démarrage de la Mercedes SLS E-Cell et son tableau de bord à l’allure futuriste s’illumine d’un éclat de bleu et de vert impressionnant. Mais il n’y a pas de son. Non rien du tout….

En appliquant une petite pression sur la pédale d’accélérateur, la Mercedes-Benz de haute technologie glisse loin de l’arrêt avec seulement le grondement sourd des pneus sur le bitume, l’action de la suspension et le bruit des gravillons qui sont projetées dans les passages de roue, ce qui témoigne du progrès.

Vous êtes également plus conscient des changements de la surface de la route – le grondement des pneus, qui changent constamment en tangage lorsque la route commence à s’ouvrir et que la vitesse augmente. Le bruit du vent autour des boîtiers de rétroviseurs extérieurs devient également un facteur continu à mesure que la vitesse augmente.

Il peut peser beaucoup plus lourd, mais le SLS E-Cells donne un coup de pied avec une force comparable à celle du SLS AMG – et il le fait instantanément sans qu’il soit nécessaire de changer de vitesse à aucune vitesse. La poussée est homogène et, bien qu’atteinte dans un silence virtuel, elle est encore plus brutale que ne le suggère le temps de 0 à 100 km/h de 4.0sec annoncé.

Gardez votre pied planté et vous atteignez 200 km/h en seulement 11.0 sec. Pour préserver le niveau de charge, la vitesse maximale est limitée à 250 km/h, soit 21 km/h de moins que la vitesse maximale théorique du SLS E-cell.

Le SLS E-Cell ne se comporte pas aussi bien que le SLS AMG à ce stade précoce. Mais étant donné que le prototype pèse près de 2000 kg, sa dynamique globale est une révélation par rapport à certaines des voitures électriques à moitié finies qui l’ont précédé.

Un domaine où il excelle vraiment, c’est la traction. Avec ses quatre moteurs qui alimentent chaque roue, elle sort des virages avec un niveau de performance égal à celui de la SLS AMG.

S’il y a un maillon faible en ce moment, c’est la direction. Le système électrique est très bien adapté, mais il n’est pas aussi réactif que le système hydraulique de la SLS AMG. De plus, il n’assure pas un auto-centrage suffisant lorsque vous avez tourné le volant jusqu’en butée, ce qui vous laisse le temps de le renvoyer à la sortie des virages.

Dois-je acheter une Mercedes SLS e-Cell ?

Il ne fait aucun doute que cette voiture sera un succès parmi les premiers adeptes fortunés qui cherchent à se démarquer de la masse des automobilistes. Ce qui est intéressant, c’est que Mercedes-Benz affirme que la voiture ne sera pas proposée en location, mais plutôt vendue, ce qui devrait également tenter les collectionneurs qui cherchent un investissement.

En ce qui concerne la promesse du premier prototype, nous sommes confiants que la version de série sera tout aussi divertissante à conduire qu’elle n’en a l’air – une peinture gargantuesque et tout le reste.

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.