La Renault Fluence concurrence la Megane

 

La Renault Fluence concurrence la Megane

La Renault Fluence n’est pas une Mégane à coffre comme son nom le revendique. C’est en fait une alchimie de pièces rapportées des différentes marques du groupe Renault.

Un bel exemple de la politique économique interne du groupe qui consiste à éviter autant que possible de fabriquer de nouvelles pièces en cherchant à recycler de l’existant. La Fluence est à ce titre un cas d’école.

Mais on aurait tord de porter un jugement à partir de ses dessou, car la Fluence présente d’abord l’avantage de capitaliser sur des éléments fiabilisés et met théoriquement son utilisateur un peu plus à l’abri des pannes de jeunesse rencontrés sur des nouveaux modèles. La Fluence est ensuite une voiture à part dans la gamme Renault. Son design se démarque de sa cousine Mégane, plus rond et un peu moins homogène. Avec son coffre généreux de 530 litres, cette berline compacte est longue (4m62) et ne cède que 7 cm à la Laguna.

A bord, l’univers de la Mégane 3 est repris de manière intégrale à quelques exceptions près. Le compteur analogique très appréciable sur la Megane est ainsi remplacé par un cadran à aiguille peu lisible

Au volant, il faut oublier les qualités dynamiques de la Mégane 3. Car ça flotte dans cette Fluence, l’amortissement est très souple, très loin des standards des compacts européennes et ne vous permettra pas de jouer sur les petites routes sinueuses. Une orientation délibérée de la part de Renault puisque la voiture est avant tout destinée à alimenter d’autres marchés (bassin Méditerranéen, Moyen-Orient, Russie) où les routes sont parfois en mauvais état. Néanmoins, la Fluence se montre d’un grand confort.

La motorisation essayée ici, le 1.5 dCi de 105chevaux, est dans la même veine, tranquille, destinée à une conduite apaisée. La boite mécanique à 6 vitesses à laquelle il est associé lui donne en revanche suffisamment de voix et il se montre bien insonorisé.

La dotation en équipement est légèrement plus généreuse que sur la Mégane. Avec un tarif identique pour les motorisations proposées (à partir de 19.700 euros), elle offre quelques équipements supplémentaires comme la climatisation bi-zone régulée et le régulateur de vitesse. A noter qu’il est possible ici aussi d’opter pour le système de navigation Carminat TomTom.

Malgré son manque de charisme et de dynamisme, la Fluence a donc un coup à jouer en s’adressant aux personnes recherchant une familiale abordable et confortable.

Renault Megane DCI 110
Wolkswagen Golf

Auteur de l’article : N.S Carideal

Depuis tout petit fan d'automobile. Il est question d'essayer et de comparer toutes ces voitures qui nous ont fait réver, avant que celles-ci ne devient uniquement des voitures de collection.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.