Essai Chrysler PT Cruiser occasion

Essai Chrysler PT Cruiser occasion

 

La taille du volant du Chrysler PT cruiser occasion, est très exagérée, peut perturber au début. Mais on s’y fait vite et après quelques kilomètres, cela ne pose plus de problème. En tout cas moins que le diamètre de braquage, qui lui aussi fait dans l’excès. À l’achat, cette Américaine d’origine, cette voiture d’occasion se veut davantage européenne si l’on parle de tenue de route.

Essai Chrysler PT Cruiser occasion
Essai Chrysler PT Cruiser occasion

Stable confortable, agréable à conduire, elle enchaîne les virages sans broncher, loin des standards peu exigeant des autres productions d’outre-atlantique. Certes, le Piti ne se montre pas aussi agile et ne dispose pas d’un châssis aussi affûté que celui d’une berline familiale française mais ses capacités dynamiques suffisent, tout en appelant à une conduite apaisée. C’est d’abord ce qu’il faudra retenir.

Soyons clairs, le PT cruiser d’occasion n’est pas un monospace compact. Ce modèle s’apparente davantage à un break, malgré sa hauteur généreuse. De ce fait, ne vous attendez pas à trouver une habitabilité démentielle en vous installant à bord, bien que la garde au toit soit très élevée et que chaque passager dispose d’assez d’espace pour ses jambes. Le véritable problème tient au confort. Les sièges avant ne sont pas assez dessinés et la banquette arrière, totalement plate, n’est pas agréable.

Le modèle se fait pardonner ses carences grâce à une ambiance inimitable et à un habitacle où l’on prend plaisir à observer chaque élément du mobilier comme si on se trouvait dans un musé dédié aux années 50. Si la modularité n’est pas très poussée, vous pourrez tout de même compter sur un coffre de 520 litres réellement pratiques.

La finition de la planche de bord, de qualité moyenne en début de carrière, s’est légèrement amélioré au fil du temps. Sur le plan mécanique, les moteurs à essence n’ont pas subi d’avarie majeure mais les aléas électroniques qui les ont parfois conduit au garage. Les moteurs diesel, d’origine Mercedes, ont rencontré des pannes d’embrayage jusqu’en septembre 2003. Notez que les pneus se remplacent tous les 25000 km maximum, ce qui paraît un peu juste. Le Chrysler PT Cruiser est sortie en Septembre 2000, et a été restylé en Novembre 2005. Il y en a 17812 en circulation.

Auteur de l’article : Nicolas SCHIAVON

Je tombé tout petit dans la marmite automobile. Ayant eu un garage de marque automobile, mandataire automobile de la première heure dès 1999. J'ai créé ses premiers site de vente de voiture et blog automobile dès 1994. J'ai pu essayer beaucoup de voitures très différentes et ayant eu personnellement quelques belles autos, Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evo 7, Porsche 911, Ferrari Testarrossa, Audi RS3, RS4 et j'en passe...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.